Vertiv (Guido Neijmeijer) : six mégatendances autour du

par | Jan 12, 2017 | Business | 0 commentaires

Guido Neijmeijer, Country Manager Benelux, Vertiv, décrypte les six mégatendances autour du datacenter. 2017 sera une année riche en évolutions.

2017, année du data center ? Pour Vertiv, ex-, la réponse ne fait aucun doute. Face aux nouvelles évolutions en matière de et de responsabilité sociétale notamment, tant les entreprises que les fournisseurs d’infrastructures perçoivent clairement la nécessité de renforcer leurs investissements en matière de datacenter. Selon Vertiv, spécialisée dans la conception, le développement et la maintenance de technologies d’infrastructures de datacenters, l’écosystème du datacenter sera marqué cette année par six mégatendances technologiques majeures.

Avec l’émergence de l’informatique distribuée et de l’internet des objets (), les ressources informatiques se doivent d’être toujours plus proches des utilisateurs et des processus. D’où la percée des armoires réseau et des micro-datacenters préconfigurés qui permettent un déploiement rapide, une plus grande standardisation et une surveillance à distance des sites distribués. Par ailleurs, les armoires réseau et infrastructures informatiques déjà en place devront être réévaluées afin de s’assurer que les installations électriques et de refroidissement sont capables de supporter le caractère toujours plus critique de la collecte et de l’analyse de données en temps réel.

Par ailleurs, la volonté de réduire les coûts énergétiques, tant en matière de consommation électrique que de refroidissement, permet de concevoir désormais des infrastructures offrant un PUE (Power Usage Effectiveness) inférieur à 1,2, grâce notamment au recours à des technologies d’économie avancées (en cherchant à éliminer la chaleur de manière plus efficace) et à l’amélioration constante des contrôles thermiques intelligents. En outre, les systèmes de refroidissement sans eau commencent à gagner du terrain, de même que le refroidissement par évaporation et adiabatique (utilisation de l’eau pour refroidir l’air ambiant).

Toujours en matière énergétique, les systèmes d’alimentation par batteries au plomb étanche sont peu à peu remplacés par des batteries à lithium-ion dont les prix commencent à baisser et dont les performances ne cessent de s’améliorer. Par ailleurs, les batteries plomb-acide s’imposent progressivement grâce à un encombrement réduit et une meilleure durabilité.

La gestion de l’infrastructure du centre de données () poursuit sa percée dans le datacenter, tant pour relever le défi de la conformité réglementaire que pour supporter l’ITIL et assurer la gestion d’environnements hybrides. De plus, il s’agit d’un outil précieux pour les fournisseurs de colocation (pour la gestion à distance des ressources par les clients ou l’analyse des coûts par client notamment) ainsi que dans le cadre de la gestion de l’IoT.

De même, la conception et le déploiement du datacenter se veulent toujours plus intégrés, les acteurs optant pour une approche davantage clé en main avec des concepts modulaires, faciles à déployer et efficaces sur le plan de la gestion. Avec la nécessité pour les fournisseurs de combiner une expertise en infrastructures à une capacité de conception et d’ingénierie ainsi que de gestion de projet afin de réduire au maximum les délais de mise en service des infrastructures.

Enfin, la sécurité est et reste un point d’attention majeur, surtout compte tenu de l’explosion du nombre d’appareils connectés et de la nécessité d’une plus grande disponibilité de l’infrastructure. A cet égard, les outils d’identification des vulnérabilités et d’automatisation des opérations d’analyse, de gestion et d’éradication des failles et attaques sécuritaires occupent une place toujours plus importante.

Marc Husquinet

Nouvelles opportunités pour Vertiv en et au Luxembourg

Changement de nom et, plus encore, changement de statut. Pour Guido Neijmeijer, Country Manager Benelux, Vertiv évolue clairement du statut de «fournisseur de produits et services» à celui de «fournisseur de projets incluant des services». Preuve du succès de cette stratégie, l’année 2016 aura a été marquée par «une multiplication par deux, et même plus, des revenus, avec un carnet de commandes en très forte hausse sur l’année précédente, les projets concernant tant des clients internationaux ayant une présence locale que des acteurs nationaux.» Par ailleurs, les effectifs de la filiale Benelux ont augmenté de 25%. Des effectifs qui devraient encore croître cette année, notamment pour renforcer le support du canal de distribution IT, sachant que Vertiv travaille en direct dans le haut du marché et avec deux distributeurs aujourd’hui (Ingram Micro et Arrow) dans le milieu de gamme. Et toujours pour renforcer l’indirect, la société a inauguré l’an dernier un «channel hub» en Irlande afin d’optimiser la chaîne d’approvisionnement de ses produits.

Et si les Pays-Bas en général, et Amsterdam en particulier, attirent les grands fournisseurs cloud (qui sont donc demandeurs d’infrastructures de datacenters), la Belgique reste un marché important, tandis que le Luxembourg pourrait profiter du Brexit et du départ éventuel de grands centres de données de la place de Londres.

Interrogé enfin sur la concurrence, Guido Neijmeijer estime que «Vertiv profite d’une présence mondiale, alors que les plus petits acteurs devraient éprouver toujours plus de difficultés, à moins qu’ils ne soient rachetés.»

 

D’Emerson Network Power à Vertiv

En octobre 2015, le groupe Emerson, spécialisé dans les services d’ingénierie aux entreprises commerciales et industrielles, annonçait son intention de se séparer de son entité Network Power avec, dans un premier temps, une volonté d’en faire une spin-off cotée en Bourse. Un an plus tard, le rachat par le fonds d’investissement Platinum Equity était entériné (lequel avait déjà acquis en novembre 2013 une participation majoritaire dans l’entité Embedded Computing & Power d’Emerson) et au 1er décembre dernier, la société prenait le nom de Vertiv avec à sa tête un nouveau CEO, Rob Johnson, un vétéran du monde des datacenters (qui a notamment travaillé durant 10 ans chez APC) et entrepreneur chevronné (il a notamment fondé Systems Enhancement Corp.).

Désormais, Vertiv se veut plus agile pour répondre aux nouvelles demandes du marché et déployer sa stratégie commerciale, plus rapide dans sa prise de décision et mieux armée pour poursuivre sa croissance grâce notamment à une focalisation exclusive sur le marché du datacenter ainsi qu’à d’éventuelles acquisitions.

Le groupe compte plus de 20.000 salariés et plus de 25 sites de fabrication et d’assemblage dans le monde.

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Vertiv (Guido Neijmeijer) : six mégatendances autour du datacenter
Titre
Vertiv (Guido Neijmeijer) : six mégatendances autour du datacenter
Description
Guido Neijmeijer, Country Manager Benelux, Vertiv, décrypte les six mégatendances autour du datacenter. 2017 sera une année riche en évolutions.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo