L’offre M2M (Machine-to-Machine) via les réseaux fixe et mobile ne peut suffire. D’ici la fin de l’année, Proximus aura déployé le premier LoRa (LongRange) proposée par Semtech Corporation dans les grandes villes et en 2016 dans toute la et le . Cette technologie se démarque par son fonctionnement sur de longues distances, mais aussi par sa très faible consommation d’énergie, permettant aux appareils de fonctionner en toute autonomie pendant plusieurs années.

La capacité de 1 kbps à 50 kbps permet de fonctionner avec des basses fréquences (ISM 868 MHz ou bande 900 MHz). peut ainsi garantir une portée de 10 kilomètres à l’extérieur et de quelques kilomètres à l’intérieur à partir d’une station de base. La basse fréquence et la technologie favorisent en outre une très faible consommation d’énergie -les batteries dans les capteurs peuvent ainsi aisément fonctionner pendant plus de cinq ans sans être rechargées. Ses promoteurs insistent encore sur sa sécurité : cryptage (128-bit AES) de toute la communication.

vise de nouveaux marchés. Des tests déjà en cours

Ce LPWAN (Low Power Wide Area Network) est le premier du genre en Belgique; il sera aussi le premier au Luxembourg. Pour Proximus, il s’agit de pouvoir connecter des applications spéciales dans le domaine M2M, qui ne s’appuient pas sur la technologie des cartes SIM. Ce faisant, l’opérateur entrevoit la connexion des objets du quotidien, tels que capteurs, distributeurs d’eau, poubelles ou boîtes aux lettres -le propriétaire recevra un message en temps réel lui signalant, par exemple, que le facteur vient de lui déposer du courrier.

Proximus vise de nouveaux marchés. Des tests sont déjà en cours. Des bâtiments de bureaux sont équipés de capteurs qui mesurent l’utilisation des salles de réunions et des sanitaires, ce qui permet de gérer de manière intelligente les équipes de nettoyage. D’une manière générale, la technologie permet de connecter rapidement un campus universitaire, voire une ville entière à des appareils intelligents afin de répertorier des flux de trafic…

Dans la vie quotidienne également, la technologie offre une multitude de nouvelles possibilités comme la domotique, des applications intelligentes permettant de suivre sa consommation d’énergie ou d’eau ou encore des capteurs permettant aux médecins de surveiller des patients à distance. Ce n’est qu’un début…

LoRa Alliance, tout pour s’imposer…

Notamment portée par IBM et Cisco, la LoRa Alliance fédère des industriels et des opérateurs -dont Proximus, mais aussi KPN, Swisscom et Bouygues Telecom- autour d’un protocole visant l’interopérabilité des réseaux de communication autour des objets connectés. L’alliance vise à permettre aux réseaux régionaux (WAN) s’appuyant une connectivité bi-directionnelle, à faible consommation, économique et à longue portée de connecter des millions d’objets.

Ces LPWAN (Low Power Wide Area Networks) pourront être déployés un peu partout dans le monde pour opérer des services M2M (Machine-to-Machine); une standardisation qui passera par l’émergence d’un nouveau protocole, le LoRaWAN, dessiné à partir des échanges techniques des différents membres du consortium.

L’objectif est d’accélérer l’IoT (Internet of Things). Et, plus encore, le démocratiser. De fait, des villes entières ou des pays peuvent être couverts avec quelques stations de base, ne nécessitant plus le déploiement initial et l’entretien de milliers de nœuds propres aux réseaux maillés traditionnels. C’est ainsi que IBM contribue au projet via LoRaWAN in C, une implémentation open source proposée sous licence publique Eclipse, afin de faciliter le développement de terminaux compatibles avec les spécifications du protocole.

Le M2M sera SIM-less

A croire les analystes, le M2M des dix prochaines années associé à l’internet des objets sera SIM-less, c’est à dire communicant en bas débit, sans fil et sans carte SIM. A les entendre, on assiste à un vrai bouleversement dans le paysage des technologies de communication radio sans fil.

De fait, depuis dix ans, le M2M répond à un besoin, essentiellement industriel, de connexions de machines à travers des réseaux privés ou le réseau internet. L’IoT lui succédera. Tout en ayant des champs d’applications dans l’industrie, son développement s’appuiera surtout sur des produits et services grand public. Selon les études, on prévoit entre 50 et 80 milliards d’objets connectés dans le monde d’ici 2020. Ce volume important d’objets à connecter est une première distinction avec le M2M. Il est à comparer avec les 6 milliards de smartphones dans le monde aujourd’hui. Clairement, il pose donc des problèmes de topologies de réseaux.

Aujourd’hui, deux technologies opérationnelles se distinguent dans l’IoT : Sigfox et celle portée par la LoRa Alliance (Semtech). D’autres suivent, en particulier Neul (Huawei), mais avec moins de succès. Côté performances (portée, consommation d’énergie…), peu de différences: côté réseau, bande étroite (UNB) pour Sigfox et large bande pour LoRa.

 

 

Sommaire
Proximus met en oeuvre un réseau LoRa, technologie SIM-less
Titre
Proximus met en oeuvre un réseau LoRa, technologie SIM-less
Description
D'ici la fin de l'année, Proximus aura déployé le premier réseau LoRa (LongRange) dans les grandes villes et en 2016 dans toute la Belgique et le Luxembourg.
Auteur