Football : splendide raté du à la Coupe du monde !

par | Juil 16, 2018 | Expérience | 0 commentaires

Les banques d’investissements s’estimaient les mieux placées pour prédire -via le big data et le machine learning- les résultats de la Coupe du monde de football. Erreur sur toute la ligne.

Selon Commerzbank, l’Allemagne avait une probabilité de 18,3% de soulever le trophée de la Coupe du monde de football, suivie par le Brésil. La France, le vainqueur, seulement 7,5%. La , à peine 2,8%. Quant à la Croatie, qui a pourtant terminé brillamment la finale, les techniques de big data et de machine learning lui ont laissé 2,6%…

Quatre banques -, UBS, Goldman Sachs et la Commerzbank- ont transposé leurs méthodes de prédiction économique au monde du football. En vain. Un raté général. Dans ses estimations, s’est penchée sur la valeur marchande de chaque équipe, qui a été calculée à partir des estimations individuelles de valeur de transfert de jeu et des performances antérieures. L’idée étant que plus la valeur est élevée, plus les chances de succès sont grandes. Et de retenir l’Espagne comme le pays qui repartirait avec la coupe…

UBS pensait que le vainqueur le plus probable était l’Allemagne, avec 24% de chances de gagner, suivie par le Brésil (20%) et l’Espagne (16%), qui cumulaient à eux trois 60% des chances. Pas de chance !

Pas davantage pour Goldman Sachs, oracle du ballon rond depuis 24 ans. Pour la banque d’investissement américaine, le Brésil était le favori. Plus d’un million de simulations de match pour en arriver à… la défaite de l’Allemagne face à la Seleçao, qui ce sera débarrassée de la France en demies !

On en rirait volontiers si, pour ces financiers, l’événement de juillet n’était pas avant tout un moyen en or de tester leurs algorithmes. UBS, par exemple, a appliqué un modèle similaire à celui utilisé pour déterminer des placements de la banque. Goldman Sachs mise de plus en plus sur l’intelligence artificielle et le big data dans ses arbitrages financiers. Pour le géant américain de l’investissement, la Coupe du monde de football représentait un parfait galop d’essai pour un nouvel algorithme…

 

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Football : splendide raté du big data à la Coupe du monde !
Titre
Football : splendide raté du big data à la Coupe du monde !
Description
Les banques d'investissements s'estimaient les mieux placées pour prédire -via le big data et le machine learning- les résultats de la Coupe du monde de football. Erreur sur toute la ligne.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo