Selon une étude du cabinet PwC, sur près de 300 entreprises créées en Europe, celles spécialisées dans les transports collaboratifs génèrent le plus de revenus.

A lui seul, le secteur des transports représente actuellement près de la moitié du chiffre d’affaires de l’économie collaborative, à hauteur de 1,7 milliard EUR. Enfin, les plateformes de services à la personne, de type Deliveroo, semblent en passe de réaliser la croissance la plus rapide, avec un chiffre d’affaires en hausse d’environ 50% par an jusqu’en 2025.

Notons ici, comme le laisse supposer une étude de Blablacar, la confiance créée sur les plateformes collaboratives aurait des répercussions positives sur toute l’économie du partage. Près d’un sondé sur deux déclarait ainsi que le covoiturage l’avait rendu plus ouvert aux autres. De même, ceux qui ont déjà fait du covoiturage seraient jusqu’à trois fois plus susceptibles de se livrer à d’autres activités de l’économie du partage. Une sorte de cercle vertueux de la confiance.

Sur l’ensemble du continent européen, estime que le chiffre d’affaires des plateformes des cinq secteurs clés de l’économie collaborative – finance, hébergement, transport, services à la personne et services aux entreprises – devrait augmenter de 35% par an, contre 3% pour l’ensemble de l’économie (soit 10 fois plus rapidement) pour atteindre 83 milliards d’euros d’ici 2025, contre 4 milliards aujourd’hui.

Les particuliers, prestataires de service, seront les premiers gagnants de cette nouvelle économie, puisqu’ils devraient enregistrer 487 milliards d’euros soit 85% du total des transactions (570 milliards d’euros) liées à l’économie collaborative d’ici 2025.

Selon les projections des experts de PwC, quatre de ces cinq secteurs pourraient réaliser des transactions à hauteur de 100 milliards d’euros par an, seuls les services aux entreprises ne réussissant pas à atteindre ce seuil.

«L’économie de partage se développe à vitesse grand V. Nous sommes passés d’un simple titre accrocheur à un choix de consommation privilégié des nouvelles générations Y et Z. Au cours des dix prochaines années, l’économie collaborative pourrait bien devenir LE modèle de performance dans une Europe qui cherche la croissance», explique Jean-François Marti, responsable du PwC Experience Center.

Au-delà des géants tels que ou , l’économie collaborative a vu émerger un écosystème riche et diversifié en Europe. Dans les neuf États membres de l’Union européenne étudiés par PwC, au moins 275 entreprises de l’économie collaborative ont été créées à ce jour. De plus, les transactions dans ce secteur se sont accélérées ces deux dernières années permettant l’augmentation des revenus des plateformes, qui ont presque doublé d’une année sur l’autre.

Sommaire
Les transports, locomotive de l'économie collaborative
Titre
Les transports, locomotive de l'économie collaborative
Description
Selon une étude du cabinet PwC, sur près de 300 entreprises créées en Europe, celles spécialisées dans les transports collaboratifs génèrent le plus de revenus.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo