SPIE marie multitechnique et numérique

par | Jan 17, 2019 | Business | 0 commentaires

SPIE combine les métiers et l’expertise ICT de l’ex-Systemat et les compétences multi-techniques du groupe d’origine française. Une offre unique en .

Avec la création de sa division ICS, SPIE Belgium (1 850 collaborateurs, 17 implantations en Belgique), filiale du français SPIE (6,1 milliards EUR, EBITA consolidé de 388 millions EUR), leader européen indépendant des services multitechniques dans les domaines de l’énergie et des communications, élargit sa gamme de services et se positionne sur les secteurs liés aux technologies de l’information et de la communication en Belgique. «Notre positionnement est unique. SPIE est le seul prestataire de services à associer la compétence multitechnique aux services numériques; une convergence qui nous démarque sur le marché des intégrateurs, assure d’emblée Bruno Borremans, Director SPIE ICS Belgium. A l’ère du big data et de l’IoT, nombreux sont les clients de SPIE en quête de solutions intégrées. Et de nous interroger : ‘quelle est la valeur de nos données techniques ?’, ‘comment utiliser ces données pour améliorer les performances de notre activité ?’…»

Flash-back. L’acquisition en avril 2018 du groupe Systemat a permis à SPIE Belgium de prendre pied dans les métiers de l’ICT et d’offrir à ses clients une nouvelle gamme de services, déjà fortement représentés au sein du portefeuille d’activités du groupe dans d’autres pays. Aujourd’hui, sous la dénomination ICS, cette nouvelle division combine les métiers et l’expertise ICT de l’ex-Systemat et les compétences multitechniques de SPIE Belgium.

Bruno Borremans : «Les compétences de l’ex-Systemat sont, pour nous, très importantes. Je pense, notamment, à leur expertise dans l’environnement de travail digital. Nous pouvons désormais proposer toute la chaîne de services liés à cet accès…»

Outre la France, SPIE ICS est déjà présente aux Pays-Bas, en Allemagne, et en Suisse. «L’acquisition de Systemat a été, pour nous, une formidable opportunité, poursuit Johan Dekempe, Managing Director SPIE Belgium. Un acord a été trouvé en février 2018. Fin avril, l’opération était finalisée. Et Bruno Borremans prenait ses fonctions le 4 mai. Sa première tâche a été de restaurer la confiance autour d’une équipe ramassée de 150 collaborateurs. Et rassembler. L’ex-Systemat était organisée autour de 14 entités distinctes. Aujourd’hui, SPIE ICS est une seule entité, autour d’une seule organisation.»

One-stop-shopping

Six mois donc à rassembler, à fédérer. Et à développer les synergies avec le groupe SPIE. Le 15 janvier 2019, SPIE ICS présentait officiellement Colligo, nouvelle plateforme partagée, qui collecte, sécurise, gère et corrèle les données techniques de ses clients afin d’améliorer leurs services. Colligo fait le lien entre les métiers de SPIE et le monde informatique. «C’est une valeur ajoutée supplémentaire que SPIE apporte aux marchés porteurs sur lesquels elle intervient : smart city, e-fficient buildings, industry services, energy… La plateforme permet d’agir proactivement sur les données collectées. Son utilisation permet de réduire les coûts, proposer de la maintenance préventive et améliorer la productivité et l’utilisation des ressources. A la clé, insiste Johan Dekempe, un impact positif rapide sur les résultats et les performances de l’activité du client.»

Les synergies entre les différentes divisions de SPIE Belgium permettent d’offrir aux clients une expérience «one-stop-shopping», simple et de qualité, pour tous leurs besoins techniques et numériques. «Notre plateforme fait littéralement parler les données techniques, nous permettant d’améliorer la qualité de nos services mais aussi ceux de nos clients. Une création de valeur supplémentaire pour les clients de SPIE Belgium. Sans oublier la base importante de clients apportée par l’acquisition de Systemat.»

Une expérience de travail globale

Et Bruno Borremans de poursuivre : «Les compétences de l’ex-Systemat sont, pour nous, très importantes. Je pense, notamment, à leur expertise dans l’environnement de travail digital. Nous pouvons désormais proposer toute la chaîne de services liés à cet accès, y compris les notions de partage de collaboration, à la gestion des identités, l’accès physique au bâtiment, l’éclairage, le chauffage, etc. Avec , et , nous allons d’ailleurs proposer prochainement une offre unique qui nous distinguera sur le marché. De même, nous pouvons inclure les services d’impression afin d’offrir une expérience de travail globale… Personne ne va aussi loin : on change de paradigme !»

L’intérêt dépasse le champ d’action du responsable ICT. SPIE ICS discute notamment avec des promoteurs immobiliers soucieux d’offrir de nouveaux services à leurs clients. Mais pas seulement. L’entité est aussi approchée par de grands industriels, confrontés à des problèmes de volumétrie de données. «A mesure que les données gagnent en complexité, leur gestion devient elle aussi plus complexe». La gouvernance des données devient ainsi une préoccupation stratégique qui a des incidences non seulement sur le traitement de la donnée, mais également sur les compétences disponibles dans l’entreprise. «Multiplier les capteurs c’est une chose; collecter, transporter, stocker et traiter les données en est une autre !» Et Bruno Borremans de mentionner l’intérêt de deux grandes villes wallonnes qui, après avoir opté pour des services de parking intelligent, se disent aujourd’hui sensibilisées à l’idée d’optimiser la gestion de leurs données…

S’étendre dans le nord du pays, puis au Luxembourg

Le futur se dessine clairement autour de cette convergence. «Mon job consiste à fédérer les compétences et expertises des deux mondes, le multitechnique et le numérique. Et de développer l’existant. Ainsi, dans le domaine du numérique, nous continuons à investir dans les thématiques de l’environnement de travail, l’impression et la gestion des documents, la connectivité, le data centre, la sécurité et, bien évidemment, le . Et cela toujours afin de nous démarquer, en proposant une approche globale, unique en Belgique.»

D’autres acquisitions ? Oui. L’ex-Systemat a été le «fondement» -selon les termes de Johan Dekempe. L’ex-entreprise de Lasne étant historiquement et culturellement plus développée en Wallonie et à Bruxelles, on peut imaginer que SPIE ICS cherchera à s’étendre au nord du pays et, ensuite, mais ensuite seulement, au Luxembourg. De même, il ne faut pas voir l’entreprise de façon isolée, mais dans son contexte européen. SPIE ICS est déjà membre de la GWA (Getronics Workspace Alliance), pouvant répondre avec des solutions et un niveau de service adaptés aux enjeux des PME comme des plus grands groupes. Un début.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
SPIE marie multitechnique et numérique
Titre
SPIE marie multitechnique et numérique
Description
SPIE combine les métiers et l’expertise ICT de l'ex-Systemat et les compétences multi-techniques du groupe d'origine française. Une offre unique en Belgique.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo