Moins de duplication, donc plus de collaboration. Pour Eric de Saqui de Sannes, à la tête des entités juridiques Sogeti Belgium et , la filiale BeLux du groupe Capgemini gagnera en misant davantage sur ses propres compétences. «Exploitons mieux encore ce que nous avons réalisé, comme notre Security Operating Center à Luxembourg et notre Service Delivery Center à Bruxelles; profitons mieux aussi de nos compétences en rightshore.»

Eric de Saqui de Sannes, 38 ans, succède à Yves de Beauregard à la tête des filiales luxembourgeoise et belge de Sogeti : au total un bon millier de collaborateurs et une position unique au Luxembourg en tant que première société de service et de conseil informatique. Eric a rejoint le groupe Capgemini en 1997. Il est arrivé à Bruxelles depuis Capgemini Hong Kong, où il gérait des comptes clés au Japon et en Asie du Sud-Est en tant que chargé de comptes. Avant cela, il était directeur HR de Sogeti France, où il était responsable de la définition de la stratégie des ressources humaines pour plus de 6.000 employés.

Sous la direction d’Eric, Sogeti Belux continuera à développer son portfolio autour du , du , du et de la pour des clients des secteurs publics et privés, tirant profit de l’unique expérience et empreinte que la société a depuis plusieurs décennies en et au Luxembourg.

Pas de remise en question. La stratégie est la bonne, il s’agit donc de la renforcer, d’exploiter au mieux les ressources disponibles. Donc de collaborer davantage. «Pour nous qui avons développé une forte activité, je pense que nous avons beaucoup à gagner des techniques de , commente Eric de Saqui. Déjà, DevOps c’est la prise de conscience que l’approche traditionnelle n’est plus toujours adaptée, notamment quand l’entreprise veut aller vite comme pour le web ou gère des applications dans le cloud. Mais DevOps, c’est surtout une démarche d’innovation et de rupture, voire une philosophie pour simplifier, intégrer, industrialiser et gérer des équipes et des projets de test avec les personnes cibles.»

Simplifier, ici, signifie supprimer les étapes de planification ou de processus qui n’offrent que peu ou pas de valeur ajoutée. Intégrer signifie que le test n’est plus isolé; il devient partie intégrante du processus complet de développement. Industrialiser s’applique au processus complet : une variété d’outils est ainsi déployée pour automatiser la conception des tests, leur planification et leur exécution. Industrialiser permet de «travailler plus intelligemment», délivrer en phase avec les besoins et la valeur ajoutée souhaitée par l’organisation et les utilisateurs.

Les ressources sont là, disponibles. Au Luxembourg, ce sont 530 collaborateurs, un peu moins en Belgique, pour une centaine de millions EUR de chiffre d’affaires. «Pour nos clients, s’il existe bien deux entités, c’est une seule unité opérationnelle. A ces ressources s’ajoutent celles du groupe, notamment en Inde. Car si nous voulons croître, nous devons augmenter notre capacité de delivery, explique tout simplement Eric de Saqui. Aussi, misons-nous beaucoup sur le rightshore. La force de Sogeti repose dans notre ADN : nous combinons un accent local et une proximité unique avec les clients, avec des capacités de livraison mondiales, par lesquelles nous visons à délivrer les solutions au meilleur rapport coût/efficacité.»

Le à Luxembourg est un exemple de rightshore de premier niveau. Si l’activité ne représente encore que 5% du revenu, Eric de Saqui s’attend à une forte progression. «La sécurité est au coeur de toutes les préoccupations, au Luxembourg comme ailleurs. Et c’est justement cet ‘ailleurs” qui motive l’équipe. C’est un formidable outil qui peut intéresser nos clients en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne en particulier. Faisons-en un outil à vocation internationale. La globalisation rend le monde plus plat !»

Idem pour le Service Delivery Center de Bruxelles, axé sur le data center et le cloud. Essentiellement le cloud hybride. Alors que le groupe utilise la plateforme Bluemix d’ au niveau mondial,  une offre sur la plateforme Azure de a été développée en Belgique. Sogeti propose des applications cloud hybride sur des infrastructures publiques, privées et sur site client plus rapidement. Et de répondre aux besoins dans les domaines du commerce, de l’internet des objets (IoT) et de l’analytique, pour les clients des secteurs de la distribution, de la santé, des transports et de l’énergie. «La demande est là. A nous d’y répondre en rassemblant nos multiples compétences. Et en s’auto-appliquant les principes du DevOps !»

 

 

 

Sommaire
Sogeti BeLux s'auto-applique les principes du DevOps !
Titre
Sogeti BeLux s'auto-applique les principes du DevOps !
Description
Sous la direction d’Eric, Sogeti Belux continuera à développer son portfolio autour du Testing, du Digital, du Cloud et de la Sécurité
Auteur