L’optimisation de la passe par l’unification

par | Nov 14, 2018 | Expérience | 0 commentaires

Chef de file en matière de systèmes de sécurité sur IP, Genetec a d’emblée misé sur l’unification de ses solutions. Une démarche originale dans un environnement historiquement fermé. Explications de Guillaume Charon, Directeur des ventes, Genetec France.

«Chaque entreprise est unique, aussi unique que les personnes qui la dirigent et la composent, c’est pourquoi notre une plate-forme est ouverte, résolument ouverte. A nos débuts, voici vingt ans, les spécialistes de la sécurité ne comprenaient pas notre démarche, les solutions alors proposées étaient toutes propriétaires, commente Guillaume Charon, Directeur des ventes, Genetec France. Chez Genetec, nous ne développons pas de solutions isolées, nous avons pris le parti de faire évoluer une technologie ouverte et unifiée sur base des attentes de nos clients.»

Cette ouverture, garante d’une véritable unification, a permis au canadien Genetec de rapidement s’imposer dans un marché jusque là morcelé. Aujourd’hui, cette entreprise -passée d’une dizaine de collaborateurs en 1998 à près d’un millier- propose un ensemble unifié de solutions de vidéosurveillance, de contrôle d’ et de reconnaissance de plaques d’immatriculation. Se fondant sur une architecture ouverte, ses solutions permettent aux clients de choisir parmi un large éventail d’appareils de pointe et de systèmes conçus par des tiers.

Guillaume Charon : “Si, au départ, nous répondons à un besoin, il arrive souvent que l’organisation revienne vers nous avec un autre besoin, voire, plus simplement, un autre usage de notre technologie. La sécurité n’est jamais figée !”

«Tenter d’imposer des solutions isolées n’a que peu de sens, poursuit Guillaume Charon. Si chaque client est unique, chaque usage des technologies l’est aussi. De même, l’usage fait de nos technologies peut évoluer, en particulier s’étendre. Un stade, par exemple, peut accueillir aussi bien des matchs de football que des spectacles, des concerts. En termes de protection, les attentes sont différentes. Pour un match de football, il s’agit de pouvoir gérer une crise de hooliganisme; pour un concert, des problèmes d’intrusion. Et si, dans les deux cas, cela peut se traduire par des mouvements de foules, ils sont de nature différente, et donc se gèrent différemment. Bref, ce sont là des situations de crise distinctes, réclamant des protocoles distincts. De là, l’avantage d’une plate-forme unifiée, qui va permettre à un même opérateur de passer d’un mode de protection à un autre.»

La sécurité est plurielle

Aujourd’hui, 32% des collaborateurs de Genetec sont engagés dans les programmes de R&D, l’innovation venant le plus souvent de l’écoute des clients, en particulier des utilisateurs finaux. «Qui mieux que ces personnes -aux prises avec la sécurité au quotidien- peuvent exprimer les subtilités de leurs exigences, questionne Guillaume Charon. Nous parlons avec tous les acteurs clés, du maire d’une ville aux dirigeants des services de sécurité nationale, également avec les responsables de la sécurité des entreprises, sans oublier le CIO… de plus en plus impliqué dans les projets de protection. La sécurité est plurielle !»

A l’instar de l’informatique, la sécurité est en train de franchir une étape importante. Le temps des solutions propriétaires -donc figées- nécessitant de gros efforts d’intégration est passé. C’est une question de productivité et donc d’efficacité, défend Guillaume Charon. «Intégrer coûte et restreint les marges de progression. Intégrer revient à continuer de déployer des solutions de sécurité distinctes originaires de plusieurs fournisseurs, d’acheter plusieurs serveurs, de suivre plusieurs formations spécifiques du fournisseur et d’assurer la maintenance de plusieurs systèmes. Au contraire, l’unification permet de déployer une plate-forme unique qui incorpore plusieurs systèmes de sécurité, réduit au minimum les dépenses en infrastructure informatique et, in fine, le coût total de possession.»

Des équipes de sécurité vite dépassées par la charge de travail

C’est aussi une question d’efficacité. Et, en matière de sécurité, elle est essentielle. Lorsque les utilisateurs travaillent avec deux applications, trois ou davantage, issues de plusieurs fournisseurs, leur efficacité s’en trouve rapidement amoindrie. «À l’extrême, cela signifie devoir jongler avec plus d’une demi-douzaine d’applications de surveillance et de gestion; les opérateurs et les administrateurs sont rapidement surchargés et par la quantité de connaissances qu’ils doivent acquérir pour effectuer leur mission. Lorsque vous ajoutez à cette équation la maintenance de toutes ces applications et des mises à niveau au fil du temps, vos équipes de sécurité et informatiques peuvent se voir dépassées par la charge de travail !»

C’est là toute la pertinence d’une solution comme Security Center, la plate-forme de sécurité unifiée de Genetec, qui combine plusieurs systèmes de sécurité sur IP au sein d’une même interface intuitive pour simplifier les opérations. Du contrôle d’accès, de la vidéosurveillance et de la reconnaissance de plaques d’immatriculation jusqu’aux communications, à la détection d’intrusions et aux analyses, Security Center offre une meilleure connaissance de l’état de la situation, une commande et un contrôle unifiés et la connectivité avec le .

Certes, il n’est pas sûr qu’une entreprise ou organisation ait besoin de combiner ces différents services. N’empêche. D’expérience, Genetec voit que ses clients qui débutent avec de la vidéosurveillance, par exemple, reviennent pour des besoins de gestion des accès. «Si, au départ, nous répondons à un besoin, il arrive souvent que l’organisation revienne vers nous avec un autre besoin, voire, plus simplement, un autre usage de notre technologie. La sécurité n’est jamais figée, rappelle Guillaume Charon. Imaginez ce qu’il en coûterait au départ de solutions distinctes. En particulier les coûts associés à la maintenance de plusieurs systèmes, la souscription de plusieurs contrats de maintenance auprès des divers fournisseurs, l’actualisation des formations des équipes de sécurité et informatiques et au maintien de la compatibilité des divers systèmes par le biais de mises à niveau… Bien que minimes au début, ne perdez jamais de vue que ces dépenses vont s’accumuler avec le temps, dépassant le coût d’achat initial de l’ensemble des systèmes de sécurité. Le plus souvent, de par leur nature, il s’agit de coûts non planifiés. Au contraire, avec une plate-forme unifiée, votre organisation peut reprendre le contrôle de ces dépenses de durée de vie et en éviter beaucoup d’autres.»

Petite ou grande organisation, mêmes problèmes, mêmes besoins !

Le principe d’unification sensibilise tout autant les petites et moyennes entreprises que les plus grandes, les services de sécurité d’une petite ville que ceux d’une grande métropole. «Quelle que soit la taille de l’organisation, la problématique reste la même. Qu’attend le gérant d’une boutique ? Une solution de sécurité globale, facile à gérer, illustre Guillaume Charon. Ce sera donc, dans son cas, un système de contrôle d’accès, un système de détection d’intrusion, un système de vidéosurveillance reposant sur trois ou quatre caméras. De même, il attend un fonctionnement autonome, jusqu’aux opérations de maintenance. Imaginez maintenant qu’il ne s’agit plus d’un commerce isolé, mais d’un point de vente d’une grande marque, comme un opérateur télécoms par exemple. Fondamentalement, le besoin reste le même. L’unification permettra de remonter plus d’informations au niveau national qui serviront aussi bien pour les opérations de maintenance à planifier que pour le marketing. Ne perdez pas de vue que les systèmes de vidéosurveillance peuvent également remonter des informations très intéressantes au bénéfice de la promotion des ventes. Via le module Genetec Retail Sense TM, le comptage des visiteurs, la gestion des files d’attente, les cartes de chaleur et les analyses directionnelles peuvent remonter des informations fort utiles pour analyser et, par conséquent, mieux comprendre les consommateurs, accroître à la fois l’engagement des ceux-ci et, par conséquent, la rentabilité… Ainsi, un de nos clients, la chaîne Starbucks, qui compte plus de 20.000 cafés à travers le monde, a pu centraliser 150.000 caméras au sein d’une seule plate-forme et intégrer des systèmes d’analyses vidéo et de gestion commerciale pour améliorer l’expérience de ses clients !»

Le plus souvent via ses partenaires, Genetec sert donc des clients forts différents. Par secteurs, 22% d’organisations publiques et municipales, 18% de commerces de détail, 13% d’entreprises de commercialisation de biens et services… Des références proches ? L’aéroport d’Amsterdam, la Ville de Bruxelles, la Banque de Luxembourg, mais aussi la STIB et Creos pour ne citer qu’elles, plus d’autres de nature plus sensible… «Un point commun, cependant : nos clients comptent sur nous pour les aider à gérer leurs projets, réduire leurs risques et pour utiliser notre expertise dans différentes industries à travers le monde pour améliorer leur sécurité… qui devient, de plus en plus, leur cybersécurité», conclut Guillaume Charon.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
L'optimisation de la sécurité passe par l'unification
Titre
L'optimisation de la sécurité passe par l'unification
Description
Chef de file en matière de systèmes de sécurité sur IP, Genetec a d'emblée misé sur l'unification de ses solutions. Une démarche originale dans un environnement historiquement fermé. Explications de Guillaume Charon, Directeur des ventes, Genetec France.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo