Hier, on était sédentaire ou nomade. Aujourd’hui, au vu de la généralisation de l’usage des outils de , cela ne signifie plus rien.

L’usage des outils normalement dédiés à la mobilité se généralise, même aux travailleurs sédentaires. C’est le sens général qui se dégage d’une enquête menée par Mitel.

Les collaborateurs, même sédentaires, tendent à privilégier l’utilisation du smartphone (45%) au téléphone fixe (42%) pour leurs communications professionnelles quotidiennes. De plus, 39% d’entre eux utilisent leur téléphone personnel. Bref, la notion de mobilité ne se limite plus à la différentiation entre activité sédentaire et activité nomade, mais représente un réel mode de fonctionnement de l’entreprise.

Face aux multiples enjeux de la mobilité, l’étude révèle cependant que la majorité des entreprises n’a pas encore déployé de stratégie mobile. 69% des répondants affirment que leur flotte de mobiles est gérée indépendamment de la téléphonie fixe. Une approche cloisonnée des communications qui représente un motif récurrent d’insatisfaction et d’improductivité pour les utilisateurs.

Il devient donc essentiel pour les entreprises de prendre en compte ces nouveaux usages et de définir une stratégie mobile adaptée. La mise à disposition d’applications mobiles téléchargeables, permettant aux collaborateurs de retrouver leur environnement de travail et ce, peu importe l’appareil utilisé, ainsi que l’intégration de l’ensemble des solutions mobiles au système de communication de l’entreprise deviennent ainsi cruciales.

La collaboration à l’ère du Mobile First

Une entreprise mobile se doit de fournir à ses collaborateurs un accès complet, sans coutures et en temps réel à son système d’informations. C’est ce que confirme cette étude avec 34% des répondants qui estiment que l’outil idéal doit permettre d’accéder à tout type de contenu -, textes, images et vidéo- sans avoir à changer d’application. Ce chiffre reflète à la fois l’influence de l’usage personnel sur l’évolution des exigences des collaborateurs en milieu professionnel et l’importance de la simplicité d’accès aux services et contenus.

Interrogés sur le potentiel des nouveaux usages du smartphone, 42% des répondants privilégient les capacités de partage de contenus multi-supports, tandis que le roaming Wi-Fi et 4G représente 26% des réponses, illustrant la volonté des collaborateurs de ne pas être contraints par la disponibilité d’un réseau plutôt qu’un autre.

Au-delà d’équiper ses collaborateurs de terminaux mobiles, ce sont les applications de collaboration mises à disposition ainsi que la compatibilité et l’intégration de ces applications avec des environnements tiers qui vont permettre à l’entreprise et à ses collaborateurs de tirer pleinement profit de la mobilité.

Repenser ses processus

L’entreprise mobile est devenue un mode d’organisation à part entière, qui doit associer efficacité, simplicité et réactivité dans les échanges entre les individus. Les applications et les contenus doivent être accessibles en temps réel sur tout type de support et en tout lieu. De ce point de vue, nous vivons une évolution radicale de nos façons de communiquer. L’entreprise se transforme, elle devient mobile.

L’application de communication portée sur un terminal mobile, une montre, une tablette, un ordinateur… va devenir le centre névralgique de nos communications. C’est une opportunité pour l’entreprise de repenser ses processus internes et externes et de revoir sa façon d’appréhender la technologie mobile.

Sommaire
Mobilité et sédentarité ne s'opposent plus, observe Mitel
Titre
Mobilité et sédentarité ne s'opposent plus, observe Mitel
Description
Hier, on était sédentaire ou nomade. Aujourd'hui, au vu de la généralisation de l'usage des outils de mobilité, cela ne signifie plus rien.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo