NextTech.Brussels, 20 mesures de soutien dans le digital

par | Fév 3, 2017 | Business | 0 commentaires

Avec NextTech.Brussels, Bruxelles se dote d’un plan d’action de 20 mesures concrètes visant à booster la création, la transformation et la croissance rapide et soutenue d’entreprises digitales sur son territoire.

NextTech.Brussels, 20 mesures pour 2020. Le plan, sorti du cabinet du ministre de l’Economie Didier Gosuin et inscrit dans le programme Digital.brussels, repose sur trois piliers d’action : faciliter, former et faire rayonner. NextTech.Brussels repose sur des acquis : le digital bruxellois pèse déjà 7,6% du PIB; le territoire bruxellois accueille plus de 2000 entreprises actives dans les technologies de l’information et de la communication. Il s’agit à présent d’aller plus loin; adopter des objectifs de développement concrets, tant en matière d’aides à la croissance et de formation que, plus largement, d’uniformisation du secteur.

Avec NextTech.Brussels, Bruxelles se dote d’un plan d’action de 20 mesures concrètes visant à booster la création, la transformation et la croissance rapide et soutenue d’entreprises numériques sur son territoire. Première mesure, faciliter. Et donc renforcer l’accompagnement de chaque entrepreneur, via le guichet unique 1819.brussels. L’accent sera porté sur la levée de fond, moment clé dans la vie d’une jeune entreprise. Et cela en multipliant les moments de rencontres, comme le FinTech Forum 2017 ou encore la Brussels digital week. Pour cette action, une collaboration avec Fintech.be ou d’autres organisateurs d’évènements de cette ampleur pourrait être envisagée.

Faciliter, encore, en spécialisant davantage l’écosystème autour de secteurs prometteurs comme la , l’ ou le dans un lieu physique clairement identifié, avec des formations disponibles, des FabLabs et où l’accompagnement sera central. La Région jouertait, à ce niveau, un rôle de hub, coordonnant les incubateurs, assurant ainsi leur bonne complémentarité. Cet accélérateur serait le fruit d’un partenariat public-privé.

Dans ce contexte, le rôle des FabLabs -mettre à la disposition de leurs utilisateurs (clients ou start up) des outils mais aussi du savoir-faire nécessaire pour les accompagner dans l’élaboration de leurs projets- est capital. Comme il existe plusieurs FabLabs à Bruxelles, la Région a décidé de soutenir et d’animer ce réseau d’ateliers, considérés comme lieux d’expérimentation et d’innovation pour les PME. Elle se dit décidée d’aller plus loin, avec plus d’équipements afin de permettre au plus grand nombre de découvrir et d’expérimenter les nouvelles technologies. De plus, un accompagnement spécialisé viendra renforcer la mise à disposition de ces nouveaux matériels et un lien sera établi avec les incubateurs et accélérateurs.

Former, en particulier les jeunes femmes

La Région veut renforcer la reconversion des demandeurs d’emplois vers de nouveaux métiers -ou métiers en pénurie. Une nécessité. En effet, malgré un public jeune très captif aux nouvelles technologies, peu d’initiatives de sensibilisation du public jeune sont proposées à Bruxelles. Un appel à projet sera lancé tout prochainement, l’objectif est d’identifier les projets qui devront être soutenus. Un focus particulier sera mis sur les technologies VR, Iot et Big Data du Plan, pour que cette sensibilisation du public jeune intègre ces priorités.

La plateforme «Women in Business» y jouera un rôle important. Un réseau spécifique «Women in Tech» sera développé, avec pour objectif de renforcer un écosystème de partenaires et d’entrepreneuses dans le but d’organiser des évènements, rencontres, conférences et workshops. Le but ? Sensibiliser les jeunes femmes aux métiers du web. L’initiative fait directement écho au Small Business Act, qui prévoit de son côté de renforcer les actions de sensibilisation afin de faire mieux connaître l’offre de services disponibles pour les femmes-entrepreneurs, de mettre à jour un baromètre de l’entreprenariat féminin ainsi que d’établir une cartographie des acteurs qui accompagnent les femmes voulant entreprendre.

Favoriser les programmes d’apprentissage

Toujours en matière de formation, le pôle ICT sera la vitrine de l’ICT pour les différents publics-cibles (employeurs, chercheurs d’emploi avec une attention particulière pour les faiblement scolarisés, élèves, travailleurs en formation continue ou en reconversion, étudiants, formateurs et enseignants, grand public, médias, …). Le Pôle ICT développera des partenariats avec l’ensemble des acteurs publics et privés de la formation (université, haute-école…) mais aussi avec le secteur privé (Agoria, entreprises technologiques internationales). Dès 2018, Le Pôle bénéficiera d’un lieu physique situé en plein centre du futur pôle de compétitivité ICT, plaine de l’ULB- à Ixelles.

Il s’agit encore de résoudre les problèmes de pénurie. 46% des entreprises belges affirment avoir eu, pour l’année 2015, des postes vacants difficiles à pourvoir pour des emplois nécessitant des spécialistes ICT. Or, on sait que la pénurie de main-d’œuvre spécialisée devrait s’intensifier, allant jusqu’à 30 000 emplois non comblés en 2020… La Région soutiendra les entreprises qui s’engagent dans l’apprentissage en milieu de travail, tout particulièrement les chercheurs d’emploi et les jeunes. Elle encouragera le tutorat, en le simplifiant par des mesures et avantages financiers.

Enfin, à travers NextTech.brussels, Bruxelles entend renforcer sa position sur les marchés internationaux et salons incontournables -CEBIT, Mobile World Congress, CABSAT… La Région y sera au travers de Digital.Brussels, un programme de préparation aux salons internationaux sera proposé par les partenaires à destination de ces entreprises.

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
NexTech.Brussels, 20 mesures de soutien dans le digital
Titre
NexTech.Brussels, 20 mesures de soutien dans le digital
Description
Avec NexTech.Brussels, Bruxelles se dote d’un plan d’action de 20 mesures concrètes visant à booster la création, la transformation et la croissance rapide et soutenue d’entreprises digitales sur son territoire.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo