à renouveler, les entreprises belges conscientes de leur retard

par | Juil 19, 2018 | Business | 0 commentaires

Trop de systèmes ERP obsolètes, incapables de répondre aux besoins actuels. Les entreprises belges sont au pied du mur, observe . Et de préconiser l’option , public .

60% des entreprises belges estiment nécessaire de remplacer rapidement leurs ERP. Le plus souvent périmés, ces systèmes ne répondent plus aux besoins du moment non seulement en termes de régulation (GDPR), mais aussi pour l’optimisation des affaires. Selon Avanade, qui se base sur une étude exclusive de Forrester Research, nos entreprises sont parfaitement conscientes qu’il leur faut augmenter l’expérience client et l’innovation produits (85%), standardiser davantage les processus (82%) et mieux évaluer les données clients (70%).

Manque d’agilité, évolution impossible… Mais pas seulement. Les entreprises belges constatent que les systèmes hérités échouent sur les questions de la sécurité et de la confidentialité des données des clients. La solution ? Un ERP en mode SaaS. Par essence, le cloud est convivial, agile et, surtout, évolutif; il offre la possibilité de se connecter efficacement avec les clients numériques, permet d’intégrer des technologies innovantes telles que l’IoT et facilite l’analyse prédictive.

Dans son analyse, Avanade constate que les entreprises de vente au détail sont plus préoccupées que les fabricants et l’industrie des services à moderniser les systèmes devenus obsolètes. Les répondants de ce secteur sont plus susceptibles de souligner l’amélioration de l’expérience client, de répondre aux attentes des clients et d’améliorer leurs

produits ou services en tant que priorités absolues. Il est vrai que le secteur de la vente au détail est vraisemblablement le plus menacé par les clients qui se tournent vers les marques numériques. Bref, 72% des entreprises de détail en voient l’urgence de transformer les systèmes ERP pour rester dans la course. Les entreprises du secteur des services ne sont pas loin derrière. Les répondants dans ce secteur sont plus susceptible que les autres de normaliser les processus d’affaires (93%) et d’améliorer leur capacité d’innover (83%).

Question de survie

Ces remplacements sont perçus comme une question de survie. Les entreprises belges prévoient d’agir sur deux axes :

  • Améliorer l’expérience des clients et innover les produits et services; 87% des répondants belges donnent la priorité de répondre aux attentes croissantes des clients. Pour ce faire, ils reconnaissent la nécessité d’

améliorer l’expérience clients (80%), ainsi que d’améliorer leurs produits et services (85%). Cela nécessitera une refonte de leurs systèmes front-end et processus, y compris les systèmes orientés clients et les méthodes de développement de produits.

  • Standardiser les processus métier dans l’entreprise et consolider

l’infrastructure. Les entreprises belges reconnaissent l’importance de la mise à jour du back-end pour répondre aux attentes croissantes des clients; 82% prévoient de standardiser les processus dans toute l’entreprise. Les répondants belges sont plus susceptibles de prioriser la consolidation des infrastructures (45%) par rapport aux répondants dans les autres pays (32%).

Plus de sécurité

L’introduction du GDPR a accentué les préoccupations de sécurité et de confidentialité autour des données clients, 70% des répondants belges déclarant qu’ils ont besoin de mieux crypter leurs données clients.

Ici encore, les systèmes hérités ne répondent pas aux attentes. Les ERP existants ne rassurent pas beaucoup les répondants belges. La sécurité des données et les questions de confidentialité constituent la principale préoccupation.

70% des répondants ne parviennent pas à fournir des informations exploitables à partir des données en raison d’une mauvaise intégration; pour 58% des répondants, le problème se situe au niveau de l’intégration des applications de back-office. Difficile, dans ces conditions, d’intégrer l’analyse de données structurées et non structurées.

Dans le cloud public, naturellement

Oui au cloud, en particulier le cloud public. L’étude a constaté que les répondants belges considèrent le cloud public ERP comme «très important» ou «important». Pour 89% des répondants, le cloud public est un facilitateur important pour se connecter de façon transparente à l’environnement digital des clients. Et donc pour activer l’IoT. 78% des entreprises belges sont d’accord avec cette notion, 7% de plus que la moyenne européenne.

Le cloud public permet de s’ouvrir à de nouvelles opportunités. Ainsi, l’analytique. 67% des entreprises belges veulent aussi accéder à des données plus granulaires.

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
ERP à renouveler, les entreprises belges conscientes de leur retard
Titre
ERP à renouveler, les entreprises belges conscientes de leur retard
Description
Trop de systèmes ERP obsolètes, incapables de répondre aux besoins actuels. Les entreprises belges sont au pied du mur, observe Avanade. Et de préconiser l'option cloud, public cloud.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo