5000 jobs préservés ! permet d’éviter l’effet domino des faillites

par | Juin 6, 2018 | Business | 0 commentaires

Un bon millier de TPE européennes comptant entre 5 et 10 employés font appel à Edebex. La scale-up bruxelloise, qui permet d’éviter l’effet domino des faillites, connait un succès sans précédent.

La peur de toute TPE ? Le manque de cash-flow et, son corollaire, l’effet domino des faillites… En ayant vendu près de 200 millions EUR de factures en ligne depuis sa création, voici cinq ans, la scale-up fintech bruxelloise Edebex a permis à un bon millier d’entrepreneurs européens de maintenir la tête au-dessus de l’eau et, surtout, à des milliers de collaborateurs de garder leur job au sein de TPE en situation précaire.

«Nous étions conscients d’avoir mis au point une alternative fiable et agile aux solutions classiques de factoring et autres du secteur bancaire, mais force est de constater que notre plateforme de vente en ligne de créances remplit une fonction sociétale qui dépasse tout ce que nous avions imaginé», constate David Van der Looven, co-founder, COO, Edebex.

Beaucoup de consultants ICT clients…

Edebex constitue d’abord un lien solidaire et win-win entre entrepreneurs en permettant, d’une part, aux TPE et PME en mal de cash-flow de vendre en ligne leurs factures client afin de disposer immédiatement de la trésorerie nécessaire – sans donc attendre l’échéance de paiement- et en offrant, d’autre part, aux sociétés disposant de surplus de liquidités, la possibilité d’acheter ces factures et d’ainsi réaliser un investissement sécurisé qui procure un rendement nettement supérieur à tout ce que l’on peut trouver sur le marché.

David Van der Looven : «Globalement, on oscille autour des 30% de croissance mensuelle, qu’il nous faut gérer… pas facile !»

«Nous sommes, nous-mêmes, des entrepreneurs récidivistes et nous voulions que nos clients gardent leur dignité et leur liberté lorsqu’il s’agit de trouver des fonds leur permettant d’honorer leurs engagements vis-à-vis d’un client ou d’un fournisseur, ceci évitant du même coup le drame de l’effet domino des faillites et les fermetures d’activités dont le vieux continent souffre tant…» Un autre engagement, et certainement pas des moindres, est celui qui lie l’employeur à son collaborateur au moment de le rémunérer et, là aussi, l’effet Edebex se fait ressentir sur le plan social.

«Dans le secteur ICT, en particulier, nous aidons beaucoup de consultants qui débutent seuls sur base d’un contrat significatif remporté auprès d’un client important et qui, très vite, manquent de liquidités parce qu’ils sont payés à 60 ou 90 jours. Pour peu qu’ils aient engagé sur le projet trois ou quatre collaborateurs, ils frôlent constamment le dépôt de bilan… En ayant recours à nos services, nombre de nos clients nous affirment avoir été en mesure générer le cash nécessaire à leur fonctionnement sans avoir eu à entamer leurs forces vives.»

Quand le personnel fixe collectivement les prochains objectifs…

Résultat : Edebex cartonne ! 173% de croissance au Portugal, 171% au Luxembourg. Davantage encore en France. «Globalement, on oscille autour des 30% de croissance mensuelle, qu’il nous faut gérer; pas facile ! Par exemple, nos résultats au Portugal ont dépassé toutes nos attentes. Nous y avons démarré en partenariat avec une néo-banque, qui nous a ouvert son carnet d’adresse et mis à notre disposition ses outils de marketing…»

La première difficulté, aujourd’hui, est le recrutement. Une dizaine de collaborateurs devraient venir renforcer la quarantaine déjà en place. A condition de les trouver… Objectif : créer des services de paiement inédits dans le secteur financier traditionnel.

Innover, encore. Toujours. Cette année, d’ailleurs, c’est le personnel lui-même qui a fixé collectivement les prochains objectifs à atteindre, indique encore David Van der Looven. «Nous les encourageons à opérer par mini business au sein même de l’entreprise… Et là, surprise : nous nous sommes rendus compte que nos collaborateurs étaient plus ambitieux que nous !»

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
5000 jobs préservés ! Edebex permet d'éviter l'effet domino des faillites
Titre
5000 jobs préservés ! Edebex permet d'éviter l'effet domino des faillites
Description
Un bon millier de TPE européennes comptant entre 5 et 10 employés font appel à Edebex. La scale-up bruxelloise, qui permet d'éviter l'effet domino des faillites, connait un succès sans précédent.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine