Cybersécurité : la confiance n’y est pas !

Juil 11, 2019 | Cyber Security, Lastet news, Non classé | 0 commentaires

Malgré des investissements en hausse, les entreprises restent démunies face aux cyberattaques. Un manque évident de confiance.

Seul un dirigeant européen sur quatre a confiance en sa stratégie de cybersécurité ! C’est peu, extrêmement peu, s’alarme VMware à l’issue d’une étude de Forbes Insights. Trois entreprises sur quatre estiment que leurs solutions de sécurité sont dépassées… Or, une sur deux (52%) déclare en avoir acquis de nouvelles au cours des douze derniers mois ! 

Autre constat : 38% des entreprises reconnaissent qu’il leur faudrait une semaine au moins pour résoudre un problème de sécurité ! En cause, des solutions de sécurité dépassées. 78% des répondants le reconnaissent… Or, en même temps, 83% des personnes auraient prévu d’augmenter leurs investissements ou d’installer de nouveaux produits de sécurité dans les trois prochaines années.

En cause, l’adoption de pratiques lentes et inefficaces pour lutter contre les cybermenaces, constate VMware. Et cela alors même que l’impact économique de la cybercriminalité a été multiplié par cinq depuis 2013 (selon les données de l’Union européenne). Conséquence de cette approche : une tension de plus en plus perceptible. Seuls 22% des répondants pensent que leurs salariés sont prêts à faire face à des problématiques de sécurité…

Pas ou peu de collaboration entre services

Faire front aux menaces signifie aussi collaborer. A ce niveau, aussi, la perception des dirigeants et des équipes de sécurité diverge. 27% des cadres dirigeants européens affirment collaborer pour faire face aux problématiques de cybersécurité. Contre 16% des responsables sécurité. Il y a manifestement un problème de perception…

De toute évidence, il y a un manque latent de réactivité. Et celui est préjudiciable. Jusqu’à une semaine pour résoudre un problème, c’est bien trop ! À l’heure où les informations sont désormais traitées en temps réel, ce temps de réaction pose problème.

«Selon la formule d’Albert Einstein, la folie se résume à toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent, illustre Sylvain Cazard, Vice-President, Division SDDC EMEA, VMware. Ce principe s’applique aussi au domaine de la cybersécurité, où les investissements dans des solutions traditionnelles restent dérisoires face aux répercussions économiques des fuites de données.»

La confiance par la collaboration

La donne a changé : aujourd’hui, l’important est de mettre en place une sécurité intrinsèque à tous les niveaux -applications, réseau, et plus globalement tout ce qui est connecté et comporte des données- au lieu d’essayer d’éviter les failles à tout prix. Les fuites sont inévitables; c’est la capacité à maîtriser rapidement et efficacement la menace qui fait toute la différence.

«Il est également indispensable d’encourager une culture de sensibilisation et de collaboration entre les services et les équipes, poursuit Sylvain Cazard. Les dirigeants et les équipes techniques doivent parler le même langage et être conscients des enjeux

Ces articles parlent de "Cybersecurity"

Governance, Resilience, IAM, PAM, DLP, SIEM, SOC

Follow this topic

Summary
Cybersécurité : la confiance n'y est pas !
Article Name
Cybersécurité : la confiance n'y est pas !
Description
Malgré des investissements en hausse, les entreprises restent démunies face aux cyberattaques. Un manque évident de confiance
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo