L’avenir sera multi-cloud, par nécessité

Mar 25, 2019 | Cloud, Lastet news | 0 commentaires

Oui au cloud, mais de façon plus réfléchie. Après les faux espoirs, le marché opte pour le multi-coud. Un signe évident de maturité, selon Arnaud Bacros, Dell Technologies.

° Le marché serait-il plus mature en matière de cloud computing ?

Arnaud Bacros (*) : «Je rencontre de plus en plus de clients qui s’interrogent sur leur avenir dans le cloud public, conscients de ses limites. Et, pour certains, la question est ‘comment en sortir ?’, ce qui en dit long… A tort, on a présenté le cloud comme un endroit, alors que c’est une manière de pratiquer l’IT. Cette confusion n’a pas été sans conséquence. Aujourd’hui, si vous avez comme seule et unique stratégie le cloud public, je pense que vous allez perdre en compétitivité sur le long terme… 

«Aucune plateforme de cloud ne peut, à elle seule, répondre à l’ensemble des exigences des entreprises ! Il n’existe aucune solution cloud ‘universelle’; les entreprises doivent fonctionner avec les systèmes de dossiers déjà en place, ainsi que les réglementations de conformité propres à leur secteur d’activité. Chaque entreprise peut avoir une approche différente du cloud, mais l’objectif final reste toujours le même : une transformation numérique qui fonctionne parfaitement pour elle !»

° Voulez-vous dire que nombre d’organisations se sont lancées dans le cloud à la légère, obnubilées par de possibles économies qui n’ont pas forcément été au rendez-vous ?

«A la légère, oui… Avant qu’un changement de plate-forme puisse être justifié, il s’agit de gagner en visibilité sur les performances d’un environnement distribué et identifier les mesures à mettre en oeuvre pour prendre des décisions concernant la plate-forme. Ensuite, effectuer des simulations sur d’autres plates-formes et valider leur capacité à respecter les accords de niveau de service requis. Dans le cloud, le transport de données est souvent hors du contrôle de l’entreprise et a un impact significatif sur l’expérience de l’utilisateur final. Certaines applications sont sensibles au retard, à la gigue ou à la perte de paquets. Au bout du compte, tout revient à la nature des charges de travail. Certaines charges de travail correspondent bien a du cloud public, mais, dans d’autres, des entreprises nous disent que cela leur coûte deux fois plus que sur du on premise !

Arnaud Bacros : “Choisir le cloud approprié pour la charge applicative adéquate est essentiel. Cela garantit que les organisations maîtrisent les services qu’elles fournissent aux clients et peuvent innover et développer de nouveaux produits et services…”

«Chez Dell Technologies, nous avons calculé que près de 80% des clients, quelle que soit leur taille, rapatrient des charges de travail situées dans le cloud sur leurs infrastructures sur site pour des raisons de coût, de performances et de sécurité ! Cela ne signifie pas pour autant que le cloud ne répond pas aux attentes. En revanche, force est de constater que nombre d’organisations ont transféré leurs charges de travail un peu vite, sans analyse en profondeur.»

° Les différences entre clouds sont-elles importantes ?

«Un cloud n’est pas l’autre. Et c’est là toute la difficulté… Ainsi, Virtustream, filiale de Dell Technologies, est seul à proposer des SLA de performance et de disponibilité (5 x 9). Basé sur la consommation et non pas sur un dimensionnnement prédéfini, il est aussi le seul à proposer une automatisation des tâches d’administration. Et le client est facturé selon la taille des machines virtuelles. Ce n’est pas pour rien que Virtustream est le premier cloud de production dans l’environnement SAP HANA !»

° Revenons aux avantages du multi-cloud. Pourquoi choisir cette voie ?

«Dans un environnement multi-cloud tel que Dell Technologies le propose, les transferts potentiels de charge de travail sont automatiquement identifiés et exécutés de manière dynamique. Les stratégies et les tolérances sont préétablies et les paramètres clés font l’objet d’une surveillance continue pour déterminer quand un transfert est pertinent. Une plate-forme d’orchestration initie et complète le transfert de la charge de travail entre les plates-formes. Cette stratégie s’appuie sur la technologie des conteneurs et de nouveaux outils de gestion des données sur le cloud, conçus pour permettre l’utilisation de configurations de ressources sur plusieurs plates-formes et le suivi des dépendances entre les clouds. A terme, ces outils réduiront l’effort manuel d’orchestration et permettront aux entreprises de créer des environnements multi-cloud à grande échelle.»

«Choisir le cloud approprié pour la charge applicative adéquate est essentiel. Cela garantit que les organisations maîtrisent les services qu’elles fournissent aux clients et peuvent innover et développer de nouveaux produits et services. Lorsque la meilleure plate-forme de gestion de cloud et les modèles opérationnels appropriés sont rassemblés, ils optimisent les performances des applications critiques qui exécutent vos processus métiers et ont un impact direct sur votre réussite. De l’efficacité aux économies en passant par la productivité et la croissance de l’entreprise, il existe un cloud adapté à chaque charge de travail et une bonne méthode d’utilisation pour optimiser sa valeur. Une expérience approfondie et étendue en matière de cloud, combinée aux meilleurs services et technologies, peut vous donner un net avantage concurrentiel.»

° D’autres fournisseurs proposent une approche multi-cloud. Sur quels critères se différencie Dell Technologies ?

«Par l’intégration de solutions matérielles avec du multi-cloud ! Nos concurrents traditionnels n’ont pas ces capacités. Avec VMware et Pivotal, mais aussi avec SecureWorks, Boomi ou RSA, nous développons rapidement une architecture multi-cloud qui offre aux clients une flexibilité incroyable. Au passage, un pourcentage très élevé des charges de travail atterrit sur site. Lorsque vous automatiser et définissez l’infrastructure par des logiciels et que vous obtenez du code, les infrastructures sur site deviennent incroyablement efficaces. Si vous regardez la concurrence, qui fait vraiment cela ? Personne ne dispose des capacités qui sont les nôtres ou investissent autant que nous dans ce domaine. Les clients le reconnaissent. Et viennent chez nous pour tous ces bénéfices.»

(*) Arnaud Bacros, General Manager Enterprise, Dell Technologies Benelux

 

Ces articles parlent de "Cloud"

Private cloud, Public cloud, Hybrid cloud, Multi-cloud

Follow this topic

Summary
L'avenir sera multi-cloud, par nécessité
Article Name
L'avenir sera multi-cloud, par nécessité
Description
Oui au cloud, mais de façon plus réfléchie. Après les faux espoirs, le marché opte pour le multi-coud. Un signe évident de maturité, selon Arnaud Bacros, Dell Technologies
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo