TradeLens de Maersk et rallie 94 acteurs

par | Août 16, 2018 | Business | 0 commentaires

Huit mois après le lancement de la blockchain TradeLens pour le transport maritime, Maersk et IBM ont créé un début d’écosystème entre co-opétiteurs du secteur.

Le projet TradeLens de Maersk-IBM fait sens : fluidifier et optimiser les échanges réglementaires, tout en réduisant les coûts administratifs du secteur. Dans le transport maritime, un envoi réfrigéré partant d’Afrique de l’Est pour l’Europe peut passer par une trentaine d’organisations différentes et impliquer plus de 200 communications.

Le succès n’a pas tardé. La nouvelle plate-forme a déjà attiré un large éventail d’entreprises depuis sa création en janvier dernier. Au début de l’été, 94 entreprises avaient déjà signé un accord pour utiliser TradeLens, y compris des opérateurs portuaires à Singapour, à Rotterdam, à Hong Kong, en Australie, au Pérou et en Arabie saoudite. Les autorités douanières des Pays-Bas et le transporteur de conteneurs Pacific International Lines ont également adhéré au projet.

Le défi de la joint-venture entre l’armateur danois et le géant de l’IT américain était d’arriver à convaincre des co-opétiteurs de rallier l’initiative, soit les expéditeurs, destinataires et transitaires, qui organisent la liaison entre les différents transporteurs, à savoir les transporteurs, ports et autorités douanières. L’industrie du transport maritime a connu peu d’innovations depuis les années 1950, lorsque le premier conteneur d’expédition a été inventé.

TradeLens gère et suit les marchandises en numérisant le processus de chaîne d’approvisionnement de bout en bout. La plate-forme, construite sur HyperLedger, espère réduire considérablement la masse de papier qui fait actuellement partie des processus mondiaux d’expédition de conteneurs.

Maersk et IBM envisagent de vendre l’accès à leur nouvelle plate-forme, dans laquelle la partie cédante peut contracter directement avec le client et obtenir tous les frais ainsi que des revenus sans avoir à le partager avec le partenaire. Ce nouveau modèle de collaboration permettra aux entreprises de commercialiser plus rapidement TradeLens et d’être plus flexible que s’il s’agissait d’une coentreprise.

La phase pilote du projet est à présent terminée. TradeLens est commercialement disponible. Selon IBM, pas moins de 154 millions d’expéditions ont déjà été enregistrées; la base de données connaît une croissance de 1 million de nouveaux événements maritimes par jour.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
TradeLens de Maersk et IBM rallie 94 acteurs
Titre
TradeLens de Maersk et IBM rallie 94 acteurs
Description
Le projet TradeLens de Maersk-IBM fait sens : fluidifier et optimiser les échanges réglementaires, tout en réduisant les coûts administratifs du secteur.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo