La traçabilité pour (r)établir la confiance

par | Déc 3, 2018 | Expérience | 0 commentaires

A condition d’être «totale», la traçabilité va devenir un outil précieux pour (r)établir la confiance avec le consommateur, assure Christopher Timmerman, CEO, .

La traçabilité pour (r)établir la confiance. Pour les consultants en transformation digitale de l’agence Waeg, l’«omniconsommateur» s’intéresse désormais moins au nom de la marque en tant que tel lorsque les niveaux de qualité, de fonctionnalité et de responsabilité sont identiques. En revanche, il accorde plus d’attention à chacun des éléments de la chaîne d’approvisionnement : fabricants, détaillants et fournisseurs. Bref, il souhaite disposer d’informations fiables sur la provenance et le contenu des produits qu’il achète.

Et, à ce niveau, tout change. «Demain, il suffira de scanner le produit avec son smartphone pour savoir d’où proviennent ses différents éléments», assure Christopher Timmerman. Science-fiction ? Non, aujourd’hui déjà, avec le spectroscope de SCIO, le premier capteur moléculaire miniature, il est possible d’analyser immédiatement la composition chimique des aliments, plantes, médicaments ou liquides. Il suffit de positionner le SCiO devant un aliment, presser le bouton durant deux secondes pour que s’affiche ensuite sur un smartphone le poids, le taux de protéines, la quantité de lipides ou glucides, les calories, etc. Cette traçabilité va changer l’habitude des consommateurs et donc, aussi, changer la façon de travailler des producteurs. La boucle d’interaction consommateur-producteur va être plus rapide et plus courte que jamais.

Pommes de terre connectées, colliers intelligents

La confiance du consommateur est aujourd’hui étroitement liée à la traçabilité. En développant une pomme de terre connectée, à savoir une fausse pomme de terre plantée avec les vraie pousses, le géant néerlandais HZPC récolte toutes les informations sur la vie sous terre… Pour sa part, Friesland Campina utilise des colliers connectés. La coopérative de plus de 20 000 éleveurs de vache à lait néerlandais peut ainsi mieux suivre les bêtes en détectant certains comportements comme le dépistage des périodes d’ovulation ou de gestation, mais aussi suivre sa production de lait.

Autre élément important de cette quête de confiance à travers la traçabilité, la . L’idée est de garantir une traçabilité optimale du producteur au consommateur, et ainsi réduire l’incertitude croissante sur les conditions de production, l’origine et les soins apportés aux produits.

La blockchain au niveau de la chaîne de valeur

Dans le domaine de la consommation, la blockchain pourrait offrir, pour chaque produit commercialisé, une vision transparente du processus de production, transformant ainsi le marketing et notre relation à la marque ou au producteur. Chaque étape, de la récolte des matières premières à la transformation progressive du produit, en passant par le transport, pourrait être librement consultable, avec pour chaque échelon les différents intervenants et la rémunération qu’ils ont reçu en retour.

«Demain, les applications les plus prometteuses de la blockchain se situeront au niveau de la chaîne de valeur, assure Chistopher Timmerman. Le principal intérêt de cette technologie est d’établir la confiance. Dans un futur proche, nous pourrons nous rendre dans un supermarché, scanner le code-barre d’un produit et obtenir immédiatement des informations sur sa provenance, sur chaque personne intervenue au cours du cycle de vie du produit et même savoir si ces individus ont été rémunérés convenablement…»

Rémy Vande Wiele

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
La traçabilité pour (r)établir la confiance
Titre
La traçabilité pour (r)établir la confiance
Description
A condition d’être «totale», la traçabilité va devenir un outil précieux pour (r)établir la confiance avec le consommateur, assure Christopher Timmerman, CEO, Waeg.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo