Spaceborne, un superordinateur en direction de l’ISS. HPE dans les étoiles

par | Août 16, 2017 | Data Center, Technologie | 0 commentaires

Spaceborne, un supercalculateur HPE en direction d’ISS, la station spatiale internationale. La NASA veut voir si l’ordinateur peut fonctionner dans des conditions extrêmes dans l’espace, pendant un an.

Lundi 14 août, le lanceur Falcon 9 de SpaceX a quitté la base de Cap Canaveral, en Floride; à bord, la capsule Dragon transportant 2,9 tonnes de marchandises, dont Spaceborne, un supercalculateur signé HPE. Objectif de la mission ? Voir si l’ordinateur peut fonctionner dans des conditions extrêmes dans l’espace pendant un an, la durée qu’il faudrait à des astronautes pour atteindre Mars.

Plus les astronautes parcourent de longues distances, plus le délai de transmission des communications devient important. Il faudrait au moins 20 minutes pour que des messages envoyés depuis Mars atteignent la Terre et autant de temps dans l’autre sens.

«Un tel délai de communication rendrait toute exploration sur le terrain compliquée et potentiellement dangereuse si les astronautes sont confrontés à des scénarios de mission cruciaux qu’ils ne seraient pas en mesure de résoudre par eux-mêmes», explique Alain Andreoli, Senior Vice President and General Manager of Data Center Infrastructure Group, HPE,  dans un communiqué. Par conséquent, ce super-calculateur a été conçu pour fournir «des ressources informatiques sophistiquées à bord» aux astronautes, ajoute-t-il.

Une autre expérience sera menée pour aider les scientifiques à étudier la maladie de Parkinson et tenter de trouver de meilleurs traitements à cette maladie dégénérative. Cette étude doit être facilitée par l’absence de gravité. Cette mission sera la douzième pour SpaceX, qui a un contrat avec la NASA pour approvisionner les astronautes en orbite.

Si l’expérience réussit, ce sera une avancée cruciale pour la construction de matériel informatique pour les futures missions spatiales profondes.

L’ISS voyage autour de la Terre dans une orbite basse juste à l’extérieur de la majorité de notre atmosphère. Cela en fait un endroit horrible pour les ordinateurs, car ils sont exposés à beaucoup plus de rayonnement des fusées solaires et des rayons cosmiques, ce qui peut les endommager au fil du temps. En tant que tel, les ordinateurs envoyés dans l’espace reçoivent d’abord des couches de blindage supplémentaires avant le lancement, un processus qui coûte, tout en ajoutant au poids du périphérique qui doit finalement être chargé dans une fusée.

Spaceborne repose sur du matériel «standard», tout en s’appuyant sur les mises à jour logicielles (sous Linux) pour continuer à fonctionner. Il a été modifié pour reconnaître quand un incident de rayonnement élevé -comme une éruption solaire- se produit. Il peut alors réduire ses opérations et sa vitesse pour économiser de l’énergie, tout en évitant les dégâts, assure la Nasa.

L’appareil aurait passé 146 tests de sécurité afin d’être approuvé pour l’expérience. Si tout fonctionne, les ordinateurs protégés par logiciel deviendront la norme pour les missions futures à l’extérieur de notre système solaire…

Summary
Spaceborne, un superordinateur en direction de l'ISS. HPE dans les étoiles
Article Name
Spaceborne, un superordinateur en direction de l'ISS. HPE dans les étoiles
Description
Spaceborne, un supercalculateur HPE en direction d'ISS, la station spatiale internationale. SpaceX veut voir si l'ordinateur peut fonctionner dans des conditions extrêmes dans l'espace, pendant un an.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo