Seul un quart du budget IT des entreprises belges est investi dans l’, a chiffré Market Probe pour .

En moyenne, les entreprises belges consacrent seulement un quart (24,66%) de leur budget IT à de nouveaux projets, quels que soient la région ou le secteur. Pourtant, la moitié d’entre elles ont l’intention ou même la ferme intention d’investir dans l’innovation. La manière dont les entreprises gèrent l’innovation ne correspond donc pas à la réalité.

Telle est l’information dominante du Technobaromètre, une enquête à grande échelle menée auprès de 200 entreprises belges par SAP BeLux en collaboration avec le bureau d’études Market Probe. Les entreprises interrogées étaient aussi bien des PME que des grandes entreprises de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie, actives dans les trois grands secteurs de l’économie belge : les services, la production et le commerce de détail, et le commerce de gros. Conclusion si la plupart des entreprises ont l’intention d’investir dans l’innovation et ce, surtout pour renforcer leur position concurrentielle, elles ne sollicitent pas encore suffisamment la contribution de leur département IT à cet égard.

Quatre entreprises sur cinq déclarent vouloir investir dans la technologie novatrice au cours des prochaines années. En Wallonie, ce chiffre est même supérieur à celui enregistré en Flandre. Par ailleurs, environ un cinquième d’entre elles s’attendent à voir dans l’année à venir des innovations numériques changer profondément leur secteur. La plupart de ces entreprises voient l’arrivée d’applications mobiles comme la principale «menace», parallèlement au fait de rendre leurs services et activités plus mobiles.

Innover pour faire face à la concurrence

Les entreprises belges innovent principalement pour réduire leurs coûts, augmenter leurs bénéfices et devancer la concurrence. Elles voient donc l’innovation comme une manière de renforcer leur position concurrentielle. Pénétrer de nouveaux marchés semble être un motif moins important, bien que 60% des répondants évoquent malgré tout cette raison.

En matière d’innovation numérique, les entreprises songent en premier lieu au computing. Viennent ensuite la mobilité, l’, la mise à jour du hardware et la numérisation des processus. Près de la moitié des entreprises belges déclarent utiliser le computing, bien qu’il existe de grandes différences entre les régions : en Wallonie et à Bruxelles, le est nettement plus intégré (60% des entreprises l’utilisent) qu’en Flandre (37%). 37% des entreprises belges osent même déjà faire tourner dans le des applications stratégiques pour leur organisation.

Les départements IT peu impliqués dans l’innovation

Il ressort de l’enquête que seul 1 département IT sur 5 estime qu’il joue un rôle directeur dans la définition de la stratégie de l’entreprise en matière d’innovation. Ce nombre est légèrement plus élevé en Flandre (21,5%) qu’à Bruxelles (19,2%) et en Wallonie (17,9%). Plus de la moitié des départements IT se considèrent plutôt comme des «suiveurs» et appliquent plutôt la stratégie décidée ailleurs dans l’entreprise.

Dans 4 entreprises sur 5, la responsabilité en matière d’innovation incombe en effet à la direction et les décisions dans ce domaine sont prises par les cadres supérieurs ou l’équipe de management. Dans les entreprises wallonnes, on trouve souvent un département innovation distinct et un consultant externe qui prennent part au processus décisionnel en la matière. Le département IT pourrait pourtant jouer un rôle plus important dans la stratégie d’innovation des entreprises.

«Ce que révèle surtout notre Technobaromètre, c’est que les entreprises belges sont parfaitement conscientes de l’importance de l’innovation numérique, mais que dans la pratique, les initiatives dans ce domaine font encore défaut. C’est ainsi qu’actuellement, seule une très petite part du budget IT des entreprises belges est investie dans le changement et que très peu d’entreprises ont un département spécifiquement en charge de l’innovation. Pourtant, la transformation numérique est une donnée réelle dont les entreprises doivent plus que jamais tenir compte pour ne pas se retrouver à la traîne», explique , Managing Director chez SAP BeLux.

«Il est en effet d’une importance capitale que les entreprises revoient à temps leur modèle d’affaires dans le cadre de la transformation numérique, avant que de nouveaux concurrents numériques se profilent», ajoute Kenneth Stevens, Chief Technology Advisor chez SAP BeLux.

 

Sommaire
L'innovation, parent pauvre des budgets
Titre
L'innovation, parent pauvre des budgets
Description
Seul un quart du budget IT des entreprises belges est investi dans l'innovation, a chiffré Market Probe pour SAP.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo