de plus en plus «open» autour de l’

par | Oct 18, 2018 | Technologie | 0 commentaires

Trois services autour de l’intelligence artificielle : gestion des applications AI, des instances multicloud et des produits de sécurité. Pour IBM, l’avenir est «open».

L’«open» selon IBM se décline autour de l’intelligence artificielle. Objectif : en favoriser son adoption par les entreprises. IBM AI OpenScale en est le porte-drapeau. Et pour cause : citant une étude récente portant sur 5 000 dirigeants d’entreprises, Big Blue indique que si 82% de celles-ci envisagent d’utiliser l’intelligence artificielle, près des deux tiers n’ont pas les compétences internes nécessaires pour gérer la technologie en toute confiance et 60% sont freinées par des problèmes de confiance et de conformité.

AI OpenScale vise à simplifier le processus de déploiement. La solution permet à des applications construites avec n’importe quel framework de ML (Machine Learning) ou de deep learning de s’exécuter sur n’importe quel environnement. Les modèles développés avec les frameworks open source TensorFlow, Keras, Scikitlearn et SparkML sont pris en charge, au même titre que ceux hébergés sur les plates-formes d’IBM (), de (AzureML) et d’AWS (SageMaker). De surcroît, AI OpenScale est fourni avec des algorithmes capables de détecter et de corriger les biais (humains notamment) lors de l’apprentissage automatique (machine learning). AI OpenScale est en perpétuelle surveillance des applications AI et applique ce qu’IBM appelle une «technologie de dé-polarisation automatisée» pour signaler les biais qui ont tendance à s’accumuler dans les modèles d’apprentissage automatique.

Deuxième service, IBM MultiCloud Manager. IBM le présente comme «le premier service de l’industrie à automatiser la manière dont les entreprises vont gérer, déplacer et intégrer des applications dans plusieurs environnements : rapidement, en toute sécurité, quel que soit le fournisseur.» Objectif : dépasser le clivage des fournisseurs en faisant tomber les barrières. IBM Multicloud Manager fournit une console d’opération unique pour les organisations utilisant une combinaison de clouds publics, privés combinée et des systèmes on-premice. S’il est optimisé pour le cloud d’IBM, il prend donc également en charge les systèmes on-premice, de clouds privés et de différents fournisseurs tels qu’Amazon, et Microsoft. Techniquement, Big Blue a recours à la technologie , comme moteur d’orchestration principal du déploiement des applications.

Enfin, troisième service «open», IBM Security Connect. Une plateforme cloud ouverte, qui permet l’intégration des données de sécurité et le partage entre les clients, les fournisseurs, les partenaires ainsi que des outils et environnements non connectés auparavant. IBM estime que «les solutions propriétaires ne profitent pas à ses clients. Elles ne profitent qu’aux fournisseurs. L’industrie a besoin de solutions ouvertes.»

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
IBM de plus en plus «open» autour de l'AI
Titre
IBM de plus en plus «open» autour de l'AI
Description
Trois services autour de l'intelligence artificielle : gestion des applications AI, des instances multicloud et des produits de sécurité. Pour IBM, l'avenir est «open».
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo