Démocratisée, la caméra se veut intelligente. Axis Communications met en avant son expérience dans l’informatique comme différenciateur.

De l’analogique au numérique. Capitalisant sur son expertise en informatique, Axis Communications accompagne ses clients, proposant des produits toujours plus accessibles au marché des moyennes entreprises; des produits intégrés dans des solutions totales.

Fondée en Suède en 1984, Axis Communications s’est d’abord spécialisé dans l’informatique avant d’y ajouter la vidéosurveillance voici une vingtaine d’années. «C’est important car l’informatique fait partie de l’ADN de l’entreprise et nous permet désormais de comprendre des technologies comme la cybersécurité, une notion toujours plus importante avec l’émergence de l’internet des objets ou du machine-to-machine», insiste d’emblée Edwin Roobol, Regional Director Middle Europe, Axis Communications. De même, ce métier ‘historique’ permet au groupe d’accompagner ses clients dans la transition actuelle vers le digital.

Solutions globales et intégrées

Edwin Roobol dégage trois grandes tendances actuelles sur le marché de la vidéosurveillance. Tout d’abord, une évolution technologique avec le passage de l’analogique au numérique -une migration accélérée par l’offre de video encoders qui permet de connecter une caméra analogique sur un réseau numérique. Ensuite, l’émergence de l’internet des objets (IoT) où tout est connecté, le tout associé avec les big data et la sécurité. Enfin, l’ouverture du marché vers les plus petites sociétés -et les installations de taille plus réduite. «Sur ce marché, il s’agit désormais de proposer des solutions globales et intégrées qui associent une très bonne qualité d’image à une facilité d’installation et une grande convivialité d’utilisation», insiste encore Edwin Roobol, qui précise qu’Axis Communications travaille à ce niveau avec un réseau étendu de partenaires. «Il s’agit désormais de comprendre les besoins du client et de lui proposer la solution qui s’adapte le mieux à sa demande», estime-t-il.

Ainsi, «il ne suffit pas de regarder la qualité de résolution de l’image de la caméra, encore faut-il savoir où l’installer en fonction du but recherché. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous sensibilisons et nous formons nos partenaires», explique Edwin Roobol qui met ainsi en avant le rôle du partenaire. Un partenaire qui peut être un ISV (Independent Software Vendor) qui développera une solution spécifique pour un marché vertical ou une application particulière, ou encore un intégrateur, voire un développeur d’apps pour appareils mobiles -le smartphone sert toujours plus à gérer et commander les caméras, éventuellement associé à la pour communiquer avec une personne filmée.

S’intégrer dans le réseau existant

Toujours selon Edwin Roobol, plusieurs grandes évolutions marquent les nouvelles caméras de surveillance lancées ces dernières années par Axis Communications. D’abord, la résolution des images vidéo. «Depuis deux ans, nous passons de la qualité HDTV à l’Ultra HD ou 4K», avec pour but d’élargir la portée dynamique des caméras. De même, ces nouvelles caméras permettent de mieux gérer les mauvaises conditions d’éclairage. «Axis Communications a toujours fait preuve d’innovation, ce qui nous différencie de la concurrence», souligne-t-il encore.

La deuxième amélioration porte sur la réduction des coûts d’utilisation et l’optimisation de l’efficience. Ainsi, des algorithmes de compression vidéo intelligente comme l’Axis Zipstream permettent de réduire de 50% en moyenne la capacité de stockage nécessaire, tout en nécessitant moins de bande passante. Tandis que, désormais, les caméras fonctionnent en TCP/IP, ce qui permet de s’intégrer dans le réseau existant (et moins coûteux), tout en offrant une plus grande flexibilité.

Enfin, la vidéosurveillance voit apparaître un nouveau public d’utilisateurs grâce à l’IoT et au fait que les systèmes de surveillance passifs vont devenir ‘intelligents’ et adaptatifs en prenant en compte leur environnement grâce à la mise en place d’outils d’analyse vidéo et audio. A cet égard, Edwin Roobol met en avant le fait qu’Axis Communications propose une API ouverte sur laquelle peuvent se greffer les solutions de tiers.

 

 

Caméra P1244 ultra-discrète

Voici un mois, Axis Communications a dévoilé une caméra de surveillance particulièrement discrète, destinée à des espaces exigus, comme des distributeurs de billets ou de cartes. Cette Axis P1244 a beau être mini (son capteur a la taille d’un pouce), elle n’en supporte pas moins des vidéos full frame rate HDTV 720p et un taux de compression plus élevé, outre le support du PoE (Power over Ethernet) pour une installation aisée. Cette Axis P1244 se caractérise aussi par sa conception modulaire (l’unité de capteur comprend l’objectif et le capteur d’image avec angle de vision à 102°, tandis que l’unité de base intègre le processeur et les liaisons réseau et caméra) ainsi que par son design compact. On notera encore un compartiment pour carte microSD pour le stockage et les fonctions d’active tampering alarm et de video motion detection.

 

Sommaire
Axis Communications  - Exploiter l'intelligence de la caméra
Titre
Axis Communications - Exploiter l'intelligence de la caméra
Description
Démocratisée, la caméra se veut intelligente. Axis Communications met en avant son expérience dans l'informatique comme différenciateur.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo