Vendre en ligne rapidement et pas cher

démarrer le e-commerce rapidement

GDPR, chantier toujours «en cours»

Mai 27, 2020 | Data Intelligence, Latest | 0 commentaires

Deux ans après, quels constats tirer d’un règlement fondamental qui a tout changé à la perception de la vie privée, mais qui reste un chantier «en cours» ?

Deux ans, un anniversaire au goût amer. Une impression confirmée par les chiffres. Dans la dernière enquête de Data Legal Drive, publiée à l’occasion des deux ans du GDPR, 60% des DPO interrogés estiment que la crise sanitaire et le confinement des collaborateurs ont ralenti la mise en conformité de leurs entreprises. Ils ne sont que 40 % à avoir saisi l’opportunité pour se pencher sur des éléments de fond.

La pandémie, certes. Mais elle ne peut justifier à elle seule l’état de lassitude ressenti… 35 % des organisations interrogées par Sinequa ont déjà reçu une requête concernant des données personnelles. Les organisations allemandes sont celles qui ont été le moins sollicitées (- 14 %) comparées aux autres pays. Ce sont principalement les entreprises évoluant dans le secteur du B2C et non celles du B2B qui ont été consultées et ce sont les entreprises des secteurs de l’énergie et des télécommunications qui font face au plus grand nombre de demandes.

La plupart des demandes liées au GDPR émanaient des autorités réglementaires, observe l’éditeur spécialiste de la recherche intelligente de données suivies. Suivent les clients, les employés et les fournisseurs. La plupart des demandes concernaient le droit d’accès aux données personnelles stockées (70 %), suivies par une demande de suppression (61 %). 

Nous, mieux que les autres !

Chacun des pays se considère comme un leader en matière de gestion de données, même si cette perception n’est pas partagée par ses pairs dans les autres pays consultés. En Grande-Bretagne, par exemple, 70 % des personnes interrogées pensent que leur pays est un pionnier en matière de conformité, tandis qu’en Allemagne, seuls 9 % pensent de même des Britanniques. Ni le Royaume-Uni ni la France ne sont considérés comme des leaders dans ce domaine.

C’est l’Allemagne qui est perçue comme le pays le plus avancé sur la conformité GDPR. Cela peut s’expliquer par le fait que le pays disposait déjà d’un certain nombre de réglementations légales en matière de protection des données, antérieures aux nouvelles réglementations mises en place par l’Union européenne.

Afin d’améliorer leur conformité GDPR, plus de la moitié des entreprises ont mené, au cours des deux dernières années, des initiatives globales IT, telles que des actions de sensibilisation, de formation des employés et l’introduction de nouveaux processus/solutions. Presque toutes les entreprises opérant sur les marchés européens ont désormais nommé des DPO. Toutefois, la gestion conforme des données incombe encore souvent aux CIO…

En faire le minimum… ou s’engager

En examinant les initiatives dans les organisations, deux approches peuvent être clairement identifiées : 
– l’approche «check list», qui consiste à faire le minimum nécessaire (embauche d’un responsable de la protection des données et examen des processus clés) pour ‘cocher’ les exigences. 
– l’approche type «gouvernance», qui repense la stratégie de gestion des données dans son ensemble. Plus l’organisation est grande, plus cet aspect stratégique devient important. 

Enfin, pour les répondants, les défis les plus importants restent la collecte de données personnelles (47 % des répondants), la visibilité totale des données non structurées (44 %), la bonne modélisation des données (42 %) et, enfin, l’identification et la localisation des données personnelles (41 %). Seuls 41 % des répondants ont déclaré avoir une cartographie complète sur l’ensemble de leurs données. 

 

Ces articles parlent de "Data Intelligence"

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Follow this Topic

Summary
GDPR, chantier toujours «en cours»
Article Name
GDPR, chantier toujours «en cours»
Description
Deux ans après, quels constats tirer d’un règlement fondamental qui a tout changé à la perception de la vie privée, mais qui reste un chantier «en cours» ?
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo