Lesasing informatique Ecoresponsable

Leasing informatique Ecoresponsable

Data Intelligence

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Banque : préservons les DAB !

Jan 26, 2022 | Data Intelligence | 0 commentaires

Les DAB ont encore un rôle à jouer. L’accès aux espèces n’a jamais été aussi important, constate Auriga. Vouloir les supprimer est une erreur.

Malgré le boom des banques digitales, du mobile-banking et des services en ligne, l’expérience bancaire en personne n’est pas prête de disparaitre. L’utilisation de l’argent liquide a peut-être reculé au début de la pandémie, mais on assiste à une résurgence. La quantité d’argent liquide circulant dans les réseaux de DAB augmente désormais globalement… tandis que le nombre de DAB diminue ! L’étude Global ATM Market and Forecasts de RBR prévoit que le taux de croissance annuel composé des retraits d’argent liquide dans le monde sera de 2 % d’ici 2026.

En 2021, nous avons assisté à des cas de banques modernisant leurs infrastructures, à des initiatives sur l’adoption de la mutualisation de DAB et à une attention continue sur l’accès aux espèces, observe Stefano Cipollone, Business Development Manager, Auriga.

« Alors que l’utilisation des espèces est à nouveau en hausse, le rôle des agences et des DAB est remis en question. Il pourrait même  être menacé. Les banques continuent de fermer les distributeurs automatiques plutôt que d’adopter des politiques qui renforcent leur sécurité. Ces mesures impactent les clients qui ont besoin d’accéder à des services bancaires ou à des liquidités au niveau local. »

Révision de l’infrastructure, élargir l’accès

Pour Auriga, les banques devraient utiliser leurs agences pour exploiter le regain d’appétit pour le service personnalisé. S’en servir, aussi, pour regagner la fidélité des clients plutôt que de les envoyer dans les bras de leurs nouveaux concurrents.  

La refonte de l’infrastructure sera une tendance forte en 2022. Les banques assistent à des changements spectaculaires dans les habitudes des clients. tEn même temps, les nouveaux développements en matière de DAB, dans le but de préserver et d’élargir l’accès aux liquidités et aux services, sont inhibés par l’infrastructure existante. 

La mutualisation des DAB

L’infrastructure DAB de nouvelle génération permet une approche modulaire, estime Auriga. Celle-ci peut accélérer la mise sur le marché des innovations en matière d’automatisation des agences et de libre-service. Un point de contrôle unique de l’agence permet aux banques et aux propriétaires de DAB d’étendre l’automatisation. Ce faisant, toutes les fonctionnalités actuellement gérées au sein de l’agence sont couvertes. Ce qui  garantit la disponibilité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 de divers services de banque vidéo. Le futur passe par des agences « lean » et la mutualisation de DAB. 

Un réseau mutualisé de DAB a lieu lorsque deux banques ou plus décident de céder la propriété de leur parc de DAB à une entité distincte, qui exploitera ce parc partagé. La mise en commun des DAB, qui est déjà une réalité en Belgique et aux Pays-Bas, permet aux banques d’unir leurs forces pour renouveler ou moderniser leur infrastructure d’environnements anciens à un coût réduit, tout en garantissant un accès continu aux espèces. Cette approche peut donc être le moteur de la revitalisation des parcs de guichets automatiques et remodeler leur emplacement pour mieux servir les communautés.