L’avenir serait-il à la co-création ?

par | Nov 21, 2018 | Data Intelligence, Expérience | 0 commentaires

Cap sur la co-création. Au récent Forum Fujitsu qui s’est tenu à Munich, le groupe a démontré combien le digital peut révéler la créativité et permettre aux entreprises de gagner en agilité.

La co-création par nécessité. Pour les chefs d’entreprise, s’agissant de servir différents groupes et parties prenantes, l’équilibre est plus difficile que jamais. Les clients exigent plus d’innovation pour moins d’argent. Les employés veulent être responsabilisés et inspirés et la société dans son ensemble réclame que les entreprises soient plus socialement conscientes.

«Pourtant, malgré ces besoins et désirs disparates, la réalité est que chaque groupe est interconnecté… quelque chose qui est devenu apparent dans nos recherches les plus récentes, estime Duncan Tait, SEVP et directeur pour la région EMEIA, Fujitsu. Nous avons entrepris d’explorer les relations des organisations avec leurs employés, leurs clients et la société, l’importance vitale de chaque groupe pour réussir et le rôle de la culture, de la créativité et du numérique dans la vision globale. Les résultats ont été révélateurs…»

Pour résumer, les résultats ont brossé un tableau d’un monde où les employés sont la priorité, suivis par les clients. Mais Fujitsu a également constaté que l’accent était de plus en plus mis sur la nécessité pour les entreprises de ‘faire le bien’ pour la société au sens large. «Cela a du sens lorsque vous considérez que les personnes sont attirées -en tant qu’employés ou clients potentiels- par des organisations ayant un objectif social clair et une vision, en particulier si elles ont déjà un impact social positif.»

Avoir un impact positif sur la société

Une récente étude de Fujitsu montre que si la majorité (74%) des chefs d’entreprise sont d’avis que leur succès dépend de la qualité de leur impact sur la société, près de la moitié (47%) ne pensent pas que leur organisation puisse le faire. 78% des dirigeants ont également déclaré qu’il était important de faire confiance à leur organisation. Mais la recherche a révélé des obstacles à cela. Près des deux tiers (63%) des dirigeants interrogés estiment que la société est devenue plus critique à l’égard du monde des affaires au cours des trois dernières années. 71% admettent qu’ils pourraient faire plus pour contribuer à la vie des citoyens.

Il est clair que, si les dirigeants d’entreprise dirigent leur attention sur les employés et les clients, ils ne doutent pas du rôle qu’ils doivent jouer pour avoir un impact positif sur la société. Cela explique peut-être les 63% de dirigeants qui affirment que, pour réussir à l’avenir, ils doivent modifier l’approche de leur organisation afin de créer une influence positive sur le monde qui les entoure. «Heureusement, poursuit Duncan Tait, les recherches ont également montré que les dirigeants recherchent des moyens de relever ce défi. 69% ont souligné la nécessité d’utiliser la technologie numérique pour les aider à avoir un impact plus positif dans les années à venir. Et 73% supplémentaires ont compris le besoin de créer la bonne culture pour avoir un tel impact sur le monde au sens large, affirmant que la création et le maintien d’une culture créative et collaborative sont essentiels pour avoir une influence positive sur la société».

Réaliser notre vision de la société

La nécessité de créer un impact social positif a touché près de chez eux de nombreux dirigeants, observe encore Fujitsu. 76% ont reconnu qu’il leur incombait de veiller à ce que leur organisation s’acquitte de cette tâche. «En fait, c’est quelque chose qui est demandé à l’ensemble du monde des affaires, les objectifs de développement durable des Nations Unies nous donnant à tous un ensemble d’objectifs communs. Et c’est quelque chose que nous, chez Fujitsu, accordons une importance primordiale, les objectifs de développement durable étant un élément clé de la réalisation de notre vision. Alors que les dirigeants interrogés ont souligné l’importance du numérique pour assurer un impact positif sur la société, nous nous sommes concentrés sur la co-création avec nos parties prenantes pour nous aider à atteindre ces objectifs mondiaux. Par exemple, en utilisant des technologies telles que l’IA, l’IoT et le cloud pour établir des processus alimentaires et agricoles durables, améliorer les soins de santé ou faciliter la collaboration au sein d’une entreprise.»

Globalement, toujours selon Fujitsu, nous reconnaissons que le digital aide à atteindre une approche équilibrée dans laquelle les trois groupes -employés, clients et citoyens- sont positivement influencés par une organisation. Nous devrions considérer tous les groupes comme un seul groupe, car la capacité de ‘faire le bien’ dans l’intérêt des employés, des clients et des citoyens devrait être au cœur des préoccupations d’une organisation. Et Duncan tait de conclure : «Faites une différence positive pour les personnes -toutes les personnes- et vous obtiendrez du succès !»

Summary
L'avenir serait-il à la co-création ?
Article Name
L'avenir serait-il à la co-création ?
Description
Cap sur la co-création. Au récent Forum Fujitsu qui s'est tenu à Munich, le groupe a démontré combien le digital peut révéler la créativité et permettre aux entreprises de gagner en agilité.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo