accélère sa transition vers le

par | Nov 22, 2018 | Business | 0 commentaires

90% du chiffre d’affaires de Sage Belgium – Luxembourg désormais en mode souscription. Le SaaS n’est toutefois pas une finalité, mais le début d’un changement plus profond.

Dans le commentaire de ses résultats pour l’exercice 2018, le nouveau président de Sage, Steve Hare, indique «viser l’excellence dans le modèle SaaS.» Et vouloir faire de son groupe un modèle.

Avec 90% de son chiffre d’affaires réalisé en mode souscription, la filiale belgo-luxembourgeoise -qui voit par ailleurs son revenu progresser de 6,4% à comparer avec les 6,6% du groupe, à 1,81 milliard de livres Sterling- s’estime en ligne avec Londres.

Voici six mois, la filiale belgo-luxembourgeoise lançait Sage Demat, plate-forme en ligne permettant aux professionnels du chiffre de numériser et d’archiver l’ensemble des documents comptables de leurs clients et de faciliter grandement la collaboration entre les divers intervenants. «Le concept ne pouvait que plaire, le succès a été immédiat, commente Alex Dossche, Managing Director, Sage Belgium – Luxembourg. De fait, à travers cette nouvelle application, les entrepreneurs peuvent charger, envoyer et consulter leurs documents comptables à toute heure et en tout lieu; ils ont également une vue en temps réel des chiffres clés de leur activité. Sage Cloud Demat réinvente la relation client – comptable. Tous nos efforts vont vers l’automatisation des tâches répétitives et administratives à peu de valeur ajoutée.» 

Plus que le bon produit

Pour Alex Dossche, s’il n’est plus nécessaire de démontrer la pertinence du modèle de souscription, encore faut-il le faire évoluer. «Imaginez que vous vendiez votre maison, l’opération est unique. Au contraire, en la louant, vous établissez une relation avec le locataire. Il s’agit, pour le propriétaire, de tout faire pour perpétuer cette relation à travers le temps. Elle passera notamment par l’écoute, l’entretien… Il en va de même dans notre métier d’éditeur !»

Si la filiale belgo-luxembourgeoise peut se prévaloir d’un taux de rétention de 94%, il s’agit de rester vigilant. Et de se montrer proactif pour créer toujours plus de valeur pour les clients. Comme le note Axel Dossche, «être bon ne suffit plus !» Les clients attendent plus que le bon produit, ils veulent la bonne solution, celle qui évolue dans le temps.

Interconnexion

Qui dit cloud dit connexion et interconexion. Et c’est précisément cette interconnexion que vise Sage. Dans ses objectifs pour 2019, le groupe britannique ne dit rien d’autre : il est essentiel d’accélérer la transition vers une activité SaaS en mettant davantage l’accent sur les clients, les collègues et l’innovation afin de libérer le potentiel de création de valeur significative.

«La valeur viendra de l’extension de l’offre en développant les possibilités d’interconnexion, enchaîne Alex Dossche. Et de créer -nous en avons la légitimité- un véritable éco-système autour de notre plate-forme. En , nous sommes déjà engagés avec des éditeurs spécialisés, notamment dans l’analytique au sens large, également avec des organisations comme Isabel ou CodaBox.»

De toute évidence, le digital a créé une rupture avec les références traditionnelles sur les qualités attendues des logiciels, qui se doivent d’être plus puissants, plus rapides, plus sécurisés et plus flexibles pour des adaptations perpétuelles.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Sage accélère sa transition vers le SaaS
Titre
Sage accélère sa transition vers le SaaS
Description
94% du chiffre d'affaires de Sage Belgium - Luxembourg désormais en mode souscription. Le SaaS n'est toutefois pas une finalité, mais le début d'un changement plus profond.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo