Orange Cyberdefense, taille et proximité des compétences

Avr 28, 2020 | Cyber Security, Latest | 0 commentaires

Tout en intégrant le top 3 des acteurs mondiaux en cybersécurité, la filiale spécialisée du groupe Orange est axée sur deux maîtres-mots : taille et proximité.

Le nouvel Orange Cyberdefense est aujourd’hui opérationnel. Un seul branding, tout en préservant les compétences de ses récentes acquisitions. Tout sauf une absorption, insiste d’emblée Quentin Toussaint, Executive VP, Orange Cyberdefense. En Belgique, outre les compétences d’Orange Cyberdefense, les expertises de Zionsecurity et de SecureLink seront fortifiées et étoffées. Aujourd’hui, six mois après l’acquisition de SecureLink, le nouvel ensemble occupe une position unique de la cyberdéfense sur le territoire avec plus de 300 experts et talents au sein du nouvel Orange Cyberdefense Belgique !

Un nouveau géant est né. Mais, si la filiale de cybersécurité du groupe Orange a intégré le top 3 des acteurs spécialisés en Europe, la stratégie est axée sur deux maîtres-mots : taille et proximité. «La taille, d’abord, car les menaces actuelles sont mondiales, complexes. Elles nécessitent non seulement des capacités de protection adaptées, mais également tout un écosystème de défense. La proximité, ensuite, car dans un monde informatique globalisé, les entreprises ont besoin d’un partenaire local de confiance pour sécuriser leurs actifs les plus stratégiques. Avec nos récentes acquisitions, nous disposons de la plus haute capacité d’anticipation et de défense contre les attaques. Nous disposons aussi d’équipes de défense locales sur tous les principaux marchés européens. Nous sommes, aujourd’hui, le spécialiste référent de la cyberdéfense.»

La taille… pour investir

Qui dit taille, dit capacité d’investissement. L’innovation à travers la R&D est fondamentale. Pour le moment, Orange Cyberdefense s’investit dans les domaines de la sécurité de l’OT, de l’IoT, du cloud, de l’analyse des menaces et de l’intelligence artificielle. Cette année, poursuit Quentin Toussaint, en charge à travers sa fonction du Go-to-Market en Belgique, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, mais aussi à travers le monde hors Europe, les efforts portent sur l’accompagnement des clients dans les ruptures technologiques auxquelles ils font face : la sécurisation des environnements multi-clouds et la digitalisation de l’industrie.

«L’industrie 4.0, en particulier, représente une opportunité réelle de croissance pour l’industrie. Le plus grand challenge que nous devrons relever sera de passer de l’usine automatisée à l’usine autonome. Et cela passe inévitablement par les datas et leur sécurisation. A ce niveau, notre mission est non seulement de sécuriser la transmission des données, mais aussi de créer un trait d’union entre deux univers qui se sont trop souvent ignorés.»

On l’imagine, la force de frappe d’Orange Cyberdefense, à travers ses investissements, est sans commune mesure avec celle de ses concurrents intégrateurs. «En cybersécurité, l’information est la clé. Nous la vérifions, nous la partageons directement avec les clients. Et comme, en tant qu’opérateur télécom, nous sommes une des cibles les plus prisées des hackers, souvent avant les entreprises des autres secteurs, ce sont nos clients qui profitent de cette expérience, de cette visibilité et réactivité !»

Accompagner localement les clients partout où ils sont

Plus que dans d’autres domaines, la proximité est un critère important pour les clients qui externalisent leur cybersécurité. Ce fut, d’ailleurs, un facteur déterminant dans les rachats récents : un acteur européen bien implanté dans différents pays, dont la Belgique.

Par cette proximité, Orange Cyberdefense entend aussi se distinguer de ses principaux concurrents, observe Filip Verstockt, General Manager, Orange Cyberdefense Belgique, depuis le 1er mars 2020. «Nous avons aujourd’hui la capacité d’accompagner localement les clients là où ils sont présents, tout en développant une échelle unique dans le secteur. De ce point de vue, outre les ressources initiales de Orange Cyberdefense, les équipes de SecureLink et de SecureData actives en Scandinavie, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique, ainsi que leurs quatre CyberSOCs, représentent un atout clé. C’est par la présence locale que nous deviendrons le leader pan-européen dans notre activité

Selon Orange Cyberdefense, l’attente du marché vis-à-vis de leur fournisseur est double : une taille critique pour répondre à la complexité des attaques et une présence au quotidien. Aujourd’hui, le géant d’origine française estime y avoir répondu. Et d’afficher un chiffre d’affaires supérieur à 580 millions EUR en 2019 et plus de 2,100 experts (1,000 en France; 1,100 dans les autres pays).

Un portfolio qui n’a jamais été aussi riche

Et en Belgique ? Grosso modo, le marché est estimé à 700 millions EUR. Il est majoritairement servi par des intégrateurs locaux. Individuellement, ceux-ci ne pèsent pas plus de 1 ou 2 %. Pour sa part, Orange Cyberdefense peut se prévaloir d’une position à deux digits, explique encore Filip Verstockt.

«Nous arrivons aujourd’hui avec un portfolio qui n’a jamais été aussi riche. Non seulement nous pouvons mettre en avant les expertises de SecureLink et de Zionsecurity, mais nous les enrichissons à travers le groupe. A titre d’exemple, nos ressources en pen-testing. Localement, c’est essentiellement via Zionsecurity et au niveau mondial, ce sont plus de 200 spécialistes !»

Une croissance de 24% en 2019

Localement, la stratégie repose sur les cinq métiers mis en avant par le groupe : anticiper, identifier, détecter, protéger et réagir. Pas moins de 50 milliards d’événements sont analysés quotidiennement. Les plus marquants rejoignent la base de connaissance, laquelle contient plus de 550 millions d’échantillons de virus examinés et répertoriés en fonction de leur nature…

«Notre position de leader sur le marché, offre aux experts l’opportunité de travailler sur des projets aussi enrichissants que diversifiés. Nous accompagnons des PME comme des entreprises multinationales, lesquelles profitent ainsi de la force de frappe de Orange Business Services. Dans un contexte de consolidation, nous sommes parvenus, en 2019, à générer une croissance organique à deux digits. Orange Cyberdefense a dépassé son objectif » , se réjouit Filip Verstockt. « Cette année, nous allons consolider et fortifier cette position de leader. Quant à notre vocation, elle reste la même : remplir notre rôle de ‘Casques bleus’ de la cybersécurité.»

 

Ces articles parlent de "Cybersecurity"

Governance, Resilience, IAM, PAM, DLP, SIEM, SOC

Follow this topic

Summary
Orange Cyberdefense, taille et proximité des compétences
Article Name
Orange Cyberdefense, taille et proximité des compétences
Description
Tout en intégrant le top 3 des acteurs mondiaux en cybersécurité, la filiale spécialisée du groupe Orange est axée sur deux maîtres-mots : taille et proximité.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo