Combiner HANA, la technologie de base de données en mémoire, à l’ensemble des autres solutions . Sans surprise, c’est également le cas avec la dernière version de l’ Business Suite 4, rebaptisé Business Suite 4 on HANA (ou S/4HANA).

Quatrième génération, donc. Pour S/4, l’éditeur allemand introduit notamment une nouvelle interface utilisateur, établit la connexion avec sa base et outils d’analyse HANA, mais aussi avec l’univers du mobile. Cette plateforme «réinventée pour l’ère digitale est le plus grand lancement de ces 23 dernières années», ne craint pas d’affirmer Bill McDermott, CEO, SAP. Objectif: amener progressivement la base clients vers le via des applications de nouvelle génération connectées aux systèmes back-end.

Avec S/4HANA, SAP écrit donc un nouvelle page -la première date de 1972. Cette page, comme le rappelle l’emblématique Hasso Plattner, co-fondateur de la société, a été imaginée voici un peu plus de huit ans quand, avec ses étudiants du Hasso Plattner Institute de Postdam à Berlin, il a commencé à redéfinir, au départ d’une feuille blanche, les contours des applications dont l’entreprise aurait besoin dans le futur. La réflexion mena vers HANA, la base de données orientée colonnes travaillant en mémoire. On connaît la suite: la Business Suite entière passée sur HANA, mêlant traitements transactionnels et analytiques, disponible dans le cloud et étendue dans de multiples directions au gré des rachats, jusqu’aux flux commerciaux échangés sur le réseau B2B Ariba.

«Si, au cours d’un comité exécutif, vous ne parvenez pas à accéder à l’ensemble des informations gérées dans l’entreprise dans un délai compris entre 3 et 8 secondes, c’est-à-dire quasi en temps réel, vous êtes sûr de perdre l’attention de vos dirigeants, assure Hasso Plattner. On doit pouvoir voir arriver les nouvelles données comme dans une salle de marché !»

Les interfaces utilisateurs proposées par S/4HANA, revisitées par Fiori, sont désormais suffisamment simples, insiste SAP; elles peuvent être utilisées directement par des dirigeants non rompus à l’informatique afin d’afficher des représentations graphiques, naviguer dans les données, voire, procéder à des analyses prédictives et des simulations. Par-delà les atouts de HANA, c’est assurément le point fort de cette nouvelle mouture. SAP le reconnaît: ses produits n’ont jamais brillé par leur l’interface graphique. Or, pour accéder à la mobilité, c’est une nécessité…

Si S/4HANA confirme l’engagement de SAP dans l’in-memory, la Business Suite reposera sur deux bases de code, la première conçue -évidemment !- pour l’architecture HANA, la seconde pour les bases de données alternatives.

Sommaire
Titre
L'ERP réinventé avec S/4HANA
Description
Si S/4HANA confirme l'engagement de SAP dans l'in-memory, la Business Suite reposera sur deux bases de code
Auteur