Vendre en ligne rapidement et pas cher

démarrer le e-commerce rapidement

Le Dynamic Work, un pas plus loin

Mai 25, 2020 | Latest, Workplace | 0 commentaires

La pandémie va nous entraîner à reconsidérer notre relation au travail. Okta prône le Dynamic Work. Un pas plus loin que le travail distribué et à distance.

Okta finalise le Dynamic Work. Avant la pandémie, un tiers de ses effectifs travaillait déjà à distance. Voici plus d’un an, le spécialiste de la gestion des identités a commencé à réfléchir à l’optimisation d’une main-d’œuvre répartie.

«Nous avons décidé, non seulement de prendre en charge le travail à distance, mais également d’intégrer un style de travail plus agile et flexible dans notre culture. Nous appelons cela le Dynamic Work», explique Armen Vartanian, Senior Vice President, Global Workplace Services, Okta.

Repenser comment et où embaucher

Travailler à domicile est une chose, tout comme s’assurer qu’ils disposent des outils nécessaires pour le faire. Pour Okta, il faut repenser comment et où embaucher en tant qu’organisation. Redéfinir les bureaux, leur rôle, leur conception. Reconsidérer, aussi, l’engagement et les expériences globales des employés. Sans parler des horaires de travail flexibles, des avantages de remise en forme et des opportunités de bénévolat. Plus, bien évidemment, la technologie utilisée pour rester connecté.

Alors que les entreprises cherchent de plus en plus à croître et à attirer des talents en dehors des marchés où elles ont des bureaux, elles suivent généralement l’un des deux modèles : travail distribué ou travail à distance. «Mais les deux ne parviennent pas vraiment à mettre en place une main-d’œuvre mondiale pour le succès, estime Armen Vartanian. Elles manquent généralement d’une stratégie technologique qui permet aux employés, peu importe d’où ils travaillent, de se sentir engagés et satisfaits.»

Travail distribué : merci Zoom ! Merci Slack !

De nombreuses organisations avec des bureaux et des employés répartis dans le monde entier définissent leurs effectifs comme répartis. Le travail réparti est utile, assure Armen Vartanian. Et, sans doute, il le restera.

«Les entreprises sont prêtes à soutenir leurs employés. Et cela où qu’ils travaillent, où qu’ils soient. S’assurer qu’ils soient le plus à l’aise et le plus productifs, avec des bureaux régionaux qui fournissent un soutien local. Et avec la technologie et l’infrastructure qui leur permettent de réussir. Cela inclut la mise en œuvre d’outils cloud tels que Zoom, Slack et Box. La finalité : collaborer en toute sécurité avec leurs employés dans le monde entier.»

Avec le travail distribué, la communication et la culture sont déplacées en dehors des limites d’un lieu physique afin que tout le monde soit inclus et engagé, quel que soit l’endroit où il vit.

Travail à distance : la fin du ponctuel

Souvent, les termes travail à distance et travail distribué sont utilisés de manière interchangeable. «Chez Okta, nous pensons que le travail à distance et le travail distribué diffèrent sensiblement, enchaîne Armen Vartanian. Le travail à distance est un style de travail qui permet aux professionnels de travailler en dehors d’un environnement de bureau traditionnel. Ils peuvent en effet voyager, travailler dans un café ou vivre dans une région sans bureau, ni présence officielle.»

A la mi-mars, nous nous sommes retrouvés dans une période de travail à distance non planifié. Les entreprises n’étaient pas créées pour soutenir les employés avec des technologies et des infrastructures à grande échelle. Jusqu’à présent, le travail à distance était généralement effectué de manière ponctuelle ou traité au cas par cas pour garantir que les travailleurs à distance avaient ce dont ils avaient besoin pour se connecter à ceux du bureau.

Un pas plus loin…

Le Dynamic Work est une nouvelle façon de penser à une main-d’œuvre mondiale agile et flexible, assure Armen Vartanian. «C’est un cadre que notre équipe a créé qui nous permet d’embaucher des talents, quel que soit leur emplacement, ce qui rend les espaces de bureaux basés sur les besoins plutôt que sur les besoins.»

Le Dynamic Work offre non seulement aux employés la flexibilité de travailler de n’importe où, que ce soit dans un espace de bureau régional ou à la maison, mais il offre aux employés des avantages comparables, des horaires flexibles, des environnements de travail et des expériences, quel que soit leur emplacement. Comme le travail réparti, il prend en charge les employés avec la technologie et l’infrastructure nécessaires. Il offre également des options pour les soins de santé, la forme physique, les opportunités de bénévolat, et plus encore afin que les employés puissent choisir le forfait qui leur convient le mieux et à leurs familles, où qu’ils se trouvent.

Boosté par la pandémie

«Dynamic Work permet aux employés d’être leur ‘moi’ le plus productif et le plus performant de n’importe où, que ce soit au bureau ou à la maison.» A la base, la flexibilité. La possibilité pour les employés de travailler et de vivre là où cela est le plus logique pour eux. La finalité est claire : stimuler l’activation, la satisfaction et la productivité. Et donc de permettre aux organisations d’embaucher des talents à partir d’un bassin beaucoup plus large et diversifié.

Le Dynamic Work se met en place. Au départ, le cadre est né d’un certain nombre de tendances macroéconomiques, générationnelles et technologiques. Il est aujourd’hui boosté par la pandémie.

Ces articles parlent de "Workplace"

Teamwork, Collaboration,
Printing

Follow this topic

Summary
Le Dynamic Work, un pas plus loin
Article Name
Le Dynamic Work, un pas plus loin
Description
La pandémie va nous entraîner à reconsidérer notre relation au travail. Okta prône le Dynamic Work. Un pas plus loin que le travail distribué et à distance.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo