Kiabi organise un speed job dating pour recruter les futurs talents de son premier magasin en … après l’avoir fait visiter en réalité augmentée.

Kiabi ouvrira sa première boutique en Belgique fin octobre 2016. Et ce 6 juin, la marque lance un Speed Job Dating inédit, en collaboration avec le Hard Rock Café sur la Grand-Place de . Objectif ? Dénicher les 25 talents, futurs conseillers de vente du premier magasin belge. Les candidats auront 8 minutes pour convaincre un jury composé de collaborateurs. A plus long terme, l’enseigne nordiste spécialisée dans le prêt-à-porter à petits prix (réseau de 468 magasins, 8.700 collaborateurs, 1,7 milliard EUR en 2015) vise le recrutement de 400 talents et 60 managers en Belgique d’ici à cinq ans !

Après une immersion au cœur du concept de magasin dernier cri grâce à l’Occulus Rift (), casque de réalité augmentée, les candidats auront sept minutes pour convaincre des collaborateurs et une dernière minute de présentation devant une caméra. Si la première étape est validée, le futur talent est invité à un deuxième entretien avec une simulation de vente et d’assistance client dans un magasin factice.

«Avec cet événement, nous partons à la rencontre de personnalités, qui sauront accompagner, conseiller et enchanter nos futurs clients. C’est une occasion inédite de partager avec nos futurs collaborateurs notre ambition : offrir du bonheur à porter !», explique Aalrik Van Straten, co-Leader Kiabi Belgium.

Avec et

Axée sur le digital, la chaîne -propriété du groupe familial Mulliez- a déjà beaucoup investi dans le cross-canal. Et multiplie les initiatives pour se démarquer. Ainsi, le click&collect et l’e-réservation. Le premier service consiste à permettre de faire ses achats en ligne sur le site de la marque et à venir les chercher directement en magasin; le second permet de réserver un ou plusieurs articles sur le site de la marque, puis de venir les essayer et les acheter en magasin. De tels services, on s’en doute, impliquent de savoir exactement ce qui est disponible dans un magasin à un instant ‘t’ pour pouvoir contenter au mieux le consommateur. Pour ce faire, Kiabi collabore étroitement avec SAP et Software AG.

C’est dans ce contexte, d’ailleurs, que Kiabi propose une expérience digitale immersive au cœur des nouveaux concepts de magasins via les casques de réalité augmentée. «L’implantation de Bruxelles s’inscrit dans la ligne Kiabi Free -une atmosphère résolument ‘fashion’ et urbaine avec des espaces épurés, un sol et des murs blancs, des néons de couleurs graphiques, un mural de chaises d’écolier pour présenter les gammes de pièces de haut dans l’univers enfant, des armoires stylisées et un espace de jeux pour enfants, décrit Aalrik Van Straten. Nous nous sommes inspirés de la boutique de Milan, la plus récente. Nous y avons fait réaliser une vidéo, qui sera proposée aux candidats. C’est un vrai projet d’immersion ! Trois casques vont circuler durant a rencontre du 6 juin. L’usage de ceux-ci ne s’arrêtera pas là. Nous nous en servirons, ensuite, pour travailler avec nos partenaires, avec la presse aussi.»

D’autres usages suivront. De fait, la réalité augmentée a le potentiel d’entraîner le bouleversement du processus de conception, en recréant des versions virtuelles de produits qui ne sont pas encore fabriqués et en donnant aux entreprises une idée plus claire de l’expérience que connaîtra l’utilisateur, avant d’attendre que le premier prototype sorte de la chaîne de production. Cela accélérera les modifications de conception et la détection de défauts éventuels avant la production en série.

«Pour nous, poursuit Aalrik Van Straten, l’innovation est à la fois produit, technologique mais aussi organisationnelle. La transformation n’est pas que numérique, elle réside aussi dans l’organisation. C’est essentiel pour nous développer à l’international. Dans notre secteur, nous sommes certainement les plus avancés…»

Intégrer l’innovation

Cette dynamique de libération de l’initiative est concentrée dans l’ «Innovation Play», une plateforme digitale, véritable outil transversal et international pour faire remonter les idées innovantes des 8200 collaborateurs de la chaîne. L’objectif ? Intégrer les collaborateurs dans un vrai processus d’innovation et optimiser la transformation des idées en projets probants pour l’entreprise. Une manière inédite pour Kiabi de développer sa longueur d’avance et continuer à faire bouger les lignes de son marché. Point fort, un concours afin de collecter et structurer les idées, puis accompagner les collaborateurs dans la formalisation et la réalisation de leurs projets.

Aalrik Van Straten ne se fait pas de soucis pour le 6 juin. Le seuil des 150 inscriptions a déjà été franchi. «Si nous n’avons pas encore de point de vente en Belgique, notre site belge de e-commerce connait déjà un formidable succès. La marque est connue. Pensez donc : notre page Facebook belge compte déjà plus de 130.000 fans !»

 

Sommaire
Description
Kiabi organise un speed job dating pour recruter les futurs talents de son premier magasin en Belgique... après l'avoir fait visiter en réalité augmentée.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo