Arrivée prévue pour Pâques des systèmes HyperFlex construits au départ de la plate-forme . Selon Cisco, HyperFlex va permettre de dépasser la première génération de solutions hyperconvergées, limitées en termes de performances et de flexibilité -des prérequis pourtant indispensables dans les environnements IT de micro-services, de conteneurs, de nouvelles applications et cloud actuels. Avec ces nouveaux systèmes, propose une infrastructure SDN complète -le calcul avec UCS, le réseau avec ACI et les solutions SDN et, aujourd’hui, HyperFlex pour le stockage.

«Basés sur la technologie UCS de Cisco, les HyperfFlex représentent la nouvelle génération d’infrastructure hyperconvergée avec une solution de bout-en-bout, assurément la plus complète du marché, commente Hugues De Pra, Head of Architecture, Data Center & Virtualisation Belgium & Luxembourg, Cisco. HyperFlex a été construit sur notre expérience d’infrastructures professionnelles convergées auprès de plus de 50 000 clients à travers le monde. C’est aujourd’hui la plateforme idéale pour les entreprises qui déploient des applications professionnelles dans leurs data centers et pour les bureaux distants et les filiales.»

L’architecture d’HyperFlex repose sur la technologie HALO développée par SpringPath. Les deux entreprises se connaissent bien : elles travaillent ensemble depuis 2012. Cisco a même participé à une levée de fonds en faveur de la start-up. Aujourd’hui, les deux partenaires sont liés par un accord OEM -lequel ne remet pas en question la collaboration initiée avec SimpliVity, autre spécialiste de l’.

Convergence, hyperconvergence… Cisco a pris le cap en 2009 avec les premiers systèmes basés sur l’architecture UCS (Unified Computing System). L’idée ? Réunir -sur un système de type lame- serveurs, réseaux, accès au stockage et ressources de virtualisation dans un seul et unique ensemble à faible consommation d’énergie. Le succès n’a pas tardé. Sept ans plus tard, sur la même architecture, Cisco introduit les systèmes HyperfFlex : la nouvelle génération d’infrastructure hyperconvergée avec une solution de bout-en-bout.

La gamme HyperFlex (3 modèles) rassemble dans un serveur UCS Série B ou C un SSD (jusqu’à 1,6 To) et des disques durs traditionnels (jusqu’à 23 disques de 1,2 To). Points forts : un système de fichiers spécifique et une technologie d’optimisation des données qui se traduit par de sensibles économies.

Grâce au SDS et à la technologie hyperconvergée, l’utilisateur n’a plus qu’une seule console pour créer des serveurs virtuels ou configurer la sauvegarde de données. À l’instar des logiciels de stockage traditionnels, la technologie SDS que Cisco intègre dans HyperFlex est à même de dédupliquer les données et de les comprimer fortement. HyperFlex supporte aujourd’hui VMware; d’autres hyperviseurs le seront très prochainement.

Cisco insiste fortement sur la gestion. L’intégration du réseau (commutation) à la solution permet de réduire d’emblée la complexité et assurer les performances de l’ensemble du système. «Un client peut ainsi commencer à utiliser son nouveau data center moins d’une heure après sa mise en route, une performance inédite ! Nous garantissons aussi une vitesse réseau suffisante avec des commutateurs 10 gigabits, un élément crucial pour supporter les taux de charge liés aux nouvelles applications».

Cisco vise avant tout les environnements qui doivent éviter trop de complexité comme les bureaux distants, les entreprises avec des bureaux virtualisés (où les applications tournent, non pas sur l’ordinateur, mais dans le data center) ou des développeurs logiciels qui ont besoin rapidement d’une grande puissance de calcul ou de serveurs de test. Au cours d’une seconde phase, Cisco entend aussi automatiser des architectures plus intensives avec HyperFlex.

Certes. Mais Cisco n’arrive-t-il pas sur le tard ? Le constructeur s’en défend. «HyperFlex propose l’hyperconvergence à travers l’architecture UCS, en profitant de ses multiples avantages en termes de réseau, mais aussi de gestion et cela sans créer un silo supplémentaire. En ce sens, notre approche est unique.»

Cette annonce s’inscrit dans la foulée d’une série d’innovations dédiées au data center avec, notamment, une nouvelle génération des commutateurs Nexus fournissant des services cloud spécialement adaptés et une extension de l’éco-système APIC. Par ailleurs, Cisco annonce l’intention d’acquérir CliQr dont la plateforme CloudCenter est reconnue pour la simplicité de l’orchestration; une plateforme unique, intuitive, qui facilite la gestion de l’intégralité du cycle de vie de l’application à travers des environnements IT hybrides, qu’ils soient simples ou complexes.

Sommaire
HyperFlex, l'hyperconvergence revue par Cisco
Titre
HyperFlex, l'hyperconvergence revue par Cisco
Description
Cisco propose une infrastructure SDN complète -le calcul avec UCS, le réseau avec ACI et les solutions SDN et, aujourd’hui, HyperFlex pour le stockage.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo