Si les sociétés investissent plus vite dans le hybride que dans le public ou privé, rares sont celles qui mesurent pleinement son potentiel, estime à l’issue d’une qui révèle que les entreprises belges devraient avoir déployé plus de la moitié de leurs applications et services dans un environnement de hybride d’ici un peu plus quatre ans.

Réalisée auprès de 1 000 cadres dirigeants, responsables de division et décisionnaires informatiques dans 21 pays, dont la , l’étude d’Avanade révèle en outre que même si l’adoption d’une solution de est une priorité pour les entreprises, la confusion règne quant à son rôle et aux conditions de sa mise en œuvre.

En dépit des problèmes -réels ou supposés- liés à la sécurité et à la confidentialité des données, les solutions de cloud hybride ont clairement le vent en poupe. L’étude d’Avanade montre que les entreprises du monde entier misent sur ces solutions dans l’espoir de se démarquer de leurs concurrents.

Toutefois, il apparaît que les entreprises n’ont pas encore franchi l’étape importante qui consiste à élaborer une stratégie pour intégrer le cloud hybride dans leur infrastructure informatique.

Parmi les résultats les plus significatifs, on retiendra que 40% des entreprises belges utilisent une solution de cloud public ou privé; ces entreprises comptent actuellement plus d’un tiers (38,50%) de leurs services et applications dans le cloud hybride.

Les entreprises investissent plus vite dans le cloud hybride que dans le cloud public ou privé. 40% des sociétés belges admettent que le déploiement d’une stratégie de cloud hybride sera au cœur de leurs préoccupations en 2015 (contre 69% à l’échelle mondiale).

Même si l’adoption du cloud hybride constitue clairement une priorité, 75% des entreprises belges n’ont pas encore de stratégie en place (58% à l’échelle mondiale).

Rares sont celles qui cernent parfaitement le potentiel du cloud hybride. Seulement 5% des personnes interrogées en Belgique sont capables d’identifier tous les avantages de ces solutions (16% à l’échelle mondiale).

Parmi ces avantages figurent l’intégration avec les clouds publics et privés, le choix des types de cloud les mieux adaptés aux charges de travail, la répartition de la charge de travail sur plusieurs clouds publics, ainsi que l’augmentation et la réduction de la capacité en fonction des besoins.

Sommaire
Titre
Cloud hybride... Apogée d'ici quatre ans !
Description
Les sociétés investissent plus vite dans le cloud hybride que dans le cloud public ou privé,
Auteur