Brussels Motor Show 2018 : résolument sous le signe des data

par | Jan 11, 2018 | Business | 0 commentaires

Alors que le Brussels Motor Show 2018 ouvre ses portes ce 12 janvier, KPMG Belgium diffuse la 19e Global Automotive Executive Survey. L’étude indique clairement que les data constituent l’un des principaux défis du secteur. 

Depuis quelques années, la GAES (Global Automotive Executive Survey) montre que les données domineront l’industrie automobile. Les équipements de connexion et multimédias sont des critères déterminants pour le consommateur dans le choix d’une voiture. D’ici 2019 ou 2020, la connaîtra également le déploiement de la 5G : un développement technologique essentiel pour la connexion des voitures.

Frank Vancamp : «Nous pouvons nous attendre à ce que les constructeurs se ruent sur la 5G, estime Frank Vancamp, Lead Partner for Tax Management & Compliance Services, . Mais cela sous-entend de nouveaux défis, notamment en ce qui concerne la sécurité des données. La protection des données informatiques contre des risques, comme la perte de données ou l’accès de ces données à des personnes non autorisées, devrait constituer une priorité pour les constructeurs.»

D’autres développements technologiques, comme la voiture autonome, génèrent de nouveaux défis : 74% des personnes interrogées dans l’industrie automobile déclarent que l’association de véhicules autonomes et non autonomes pourra poser des problèmes de sécurité routière. «La technologie ne sera pas encore suffisamment développée au début pour prévoir le comportement des autres usagers de la route. Cela aura des conséquences sur la sécurité routière -décideurs et forces de police- mais aussi pour le secteur de l’assurance qui devra s’adapter à cette nouvelle situation.»

Abandonner la voiture…

L’enquête GAES offre également des conclusions sur l’utilisation et la possession d’une voiture, où le coût total de propriété (Total Cost of Ownership – TCO) constitue l’une des motivations principales. Pour Frank Vancamp, la voiture est de moins en moins un symbole de statut social. «Selon l’enquête, 55 % des consommateurs déclarent qu’ils souhaiteraient abandonner la voiture si des alternatives sont disponibles.»

C’est pourquoi le covoiturage est en augmentation depuis quelques années, également en Belgique. Les chiffres du secteur montrent que plus de 30.000 Belges y ont recours, soit le double par rapport à 2016.

Mais il y a également une demande pour une combinaison de différents modes de transport en un seul paquet. Frank Vancamp : «Le cash-for-car ou l’échange de la voiture de société contre une indemnité en espèces, récemment mis en place par le gouvernement fédéral pour réduire le nombre de voitures de société, n’est pas une solution durable. Le cash-for-car est une mesure purement fiscale etpas une solution de mobilité. Si vous souhaitez un réel changement de comportement, une intervention de l’employeur et du gouvernement est nécessaire, donc un véritable paquet global.» D’autres changements prévus dans l’accord de l’été influenceront le coût fiscal des voitures pour les entreprises et les particuliers à partir de 2020, notamment la non-déductibilité des «fausses» hybrides.

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Brussels Motor Show 2018 : résolument sous le signe des data
Titre
Brussels Motor Show 2018 : résolument sous le signe des data
Description
Alors que le Brussels Motor Show 2018 ouvre ses portes ce 12 janvier, KPMG Belgium diffuse la 19e Global Automotive Executive Survey. L’étude indique clairement que les data constituent l’un des principaux défis du secteur.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo