Attirer les talents… par l’espace de travail

par | Jan 9, 2019 | Expérience, Workplace | 0 commentaires

Il est grand temps de repenser l’espace de travail. Pour l’optimiser, bien sûr. Mais aussi pour attirer et retenir les talents. Le point de vue de Wim Van Balen, Solution Specialist Team Lead, .

Logiciels d’ancienne génération, systèmes dépassés, manque de compatibilité de type plate-forme globale… Trop souvent encore, l’espace de travail souffre d’un retard technologique par rapport à la situation domestique, constate Wim Van Balen, Solution Specialist Team Lead, SecureLink. Ce que l’on effectue vite et facilement à domicile souffre encore trop souvent de lenteurs et de limitations dans un contexte professionnel.

Wim Van Balen : “Dans un monde qui connaît une pénurie de talents, les employés se rendent compte, à juste titre, qu’ils ne sont en rien obligés de s’y plier, alors même que des entreprises plus en pointe s’intéressent elles aussi de près à leurs compétences…”

«Rendre les flux de tâches compatibles avec la manière moderne de travailler, qui est indépendante de toute plate-forme, représente un défi pour les entreprises, commente Wim Van Balen. Idéalement, chacun devrait pouvoir accéder partout et en permanence aux applications et données dont il a besoin, quel que soit le système utilisé et toujours de manière sécurisée.»

Transformer aisément l’infrastructure la plus traditionnelle

Simplifier le travail c’est d’abord repenser l’espace de travail, soutient Wim Van Balen. Pensez à un directeur qui désire se connecter, de chez lui, afin d’envoyer un document depuis son Macbook, même si Windows est la solution de prédilection dans l’environnement professionnel. S’il voyage beaucoup, il peut valider des demandes de congé ou d’autres demandes du personnel via son téléphone mobile, avec la même facilité que via son desktop au bureau. L’efficacité s’en trouve sensiblement augmentée et le collaborateur n’a pas le sentiment d’être prisonnier d’une infrastructure IT inutilement rigide.

«Cet exemple n’a rien d’utopique, estime Wim Van Balen. Il existe aujourd’hui des solutions qui permettent de transformer aisément l’infrastructure la plus traditionnelle en un environnement indépendant de toute plate-forme. Une plate-forme flexible, telle que notre SecureWorkspace, permet aux entreprises de continuer à utiliser leurs applications existantes. Le back-end peut être facilement géré sur un serveur central tandis que le front-end devient flexible via SecureWorkspace. Le tout s’adapte rapidement et facilement aux exigences des différents équipements. L’équipe IT peut par exemple se contenter de développer une nouvelle interface pour une application de planification existante afin de la rendre exploitable sur dispositifs mobiles. Ces derniers s’intègreront ensuite parfaitement avec le back-end existant.»

Gestion efficace des applications et gain en sécurité

En dissociant les applications des équipements sur lesquels elles sont gérées, il est par ailleurs possible d’ajouter une dose de sécurité. La clé ? L’identité. Via le SecureWorkspace, les collaborateurs peuvent s’identifier, éventuellement via une authentification à deux facteurs. A partir de là, l’IT peut déterminer clairement qui fait quoi et quand. La totalité de la couche de gestion se trouve ainsi dissociée du matériel, ce qui simplifie la gestion et la rend plus cohérente.

Résultat : les données demeurent stockées en toute sécurité dans l’infocentre ou sont transférées vers le système de manière gérée et contrôlée. Ce faisant, la sécurité n’est plus tributaire de l’appareil en question. Autrement dit : pas de crainte de perte de données critiques s’il venait à être volé…

«L’efficacité et la sécurité progressent, tout comme la satisfaction du collaborateur. Plus rien ne lui interdit de travailler sur son système préféré, là et quand il le désire, assure Wim Van Balen Cette approche facilite une démarche BYOD qui permet aux employés d’échanger leur tristounet laptop professionnel contre le modèle dernier cri que, le plus souvent, ils possèdent déjà.»

En matière d’espace de travail, le principal avantage demeure toutefois le ressenti des collaborateurs. Cette manière de procéder leur donne la sensation d’être épaulés par l’IT au lieu d’en subir les rebuffades. Ce faisant, les collaborateurs sont moins enclins à se mettre en quête d’autres employeurs qui mènent une politique IT plus moderne. «A l’heure actuelle, la politique IT de trop nombreuses entreprises ressemble à une camisole de force dans laquelle les individus doivent se mouler, illustre Wim Van Balen. Dans un monde qui connaît une pénurie de talents, les employés se rendent compte, à juste titre, qu’ils ne sont en rien obligés de s’y plier, alors même que des entreprises plus en pointe s’intéressent elles aussi de près à leurs compétences.»

A contrario, le raisonnement suivant s’avère, lui aussi, valable : quiconque se définit une politique IT attrayante et procure à son personnel les outils qu’il demande, selon le schéma qu’il préfère utiliser, a en mains un atout considérable pour attirer et retenir les talents.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Attirer les talents... par l'espace de travail
Titre
Attirer les talents... par l'espace de travail
Description
Il est grand temps de repenser l'espace de travail. Pour l'optimiser, bien sûr. Mais aussi pour attirer et retenir les talents. Le point de vue de Wim Van Balen, Solution Specialist Team Lead, SecureLink.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo