Nous sommes au milieu du gué. La révolution numérique est cours. Nous l’avons abordée sous l’angle technologique. Il nous reste, pour la réussir, à relever le défi humain, estime Accenture. A une époque où la est au centre des préoccupations, les véritables leaders se distingueront en plaçant l’humain au coeur de leur stratégie.

Suivre les évolutions de la technologie est indispensable. Mais il est tout aussi important pour les entreprises de permettre à leurs clients, employés et partenaires d’acquérir les compétences nécessaires pour exploiter tout le potentiel de la technologie. Dans un monde disruptif, les collaborateurs doivent pouvoir s’adapter et intégrer les nouvelles stratégies d’entreprise, tout en développant en permanence de nouvelles compétences. Tout se tient.

Les entreprises qui donnent à leurs employés, partenaires et consommateurs la possibilité de développer les compétences nécessaires pour tirer parti de ces innovations sont celles qui parviendront à capitaliser pleinement sur cette accélération technologique. Telle est la principale conclusion du rapport Accenture Technology Vision 2016. Pour ses auteurs, relever ce défi revient à s’assurer de disposer de moyens sans précédent pour faire émerger de nouvelles idées, développer des produits et services de pointe… et bouleverser le marché.

«Les enjeux du numérique sont aussi humains… et c’est heureux, observe , Country Managing Director, Accenture BeLux. Suivre les évolutions de la technologie est indispensable, mais ne peut suffire. Il est tout aussi important pour les entreprises de permettre à leurs clients, employés et partenaires d’acquérir les compétences nécessaires pour exploiter tout le potentiel de la technologie. Dans un monde disruptif, les collaborateurs doivent pouvoir s’adapter et intégrer les nouvelles stratégies d’entreprise, tout en développant en permanence de nouvelles compétences.»

Nous en sommes loin. Jusqu’ici, la technologie a été subie -souvent perçue, d’ailleurs, comme un mal nécessaire. On l’a mise en oeuvre parce qu’il faut vivre avec son temps. On évalue son coût plutôt que son potentiel. A tort. Le numérique a d’ores-et-déjà un impact sur 33% de l’économie mondiale. Autre indice : 86% des cadres dirigeants interrogés par Accenture s’attendent à ce que le rythme des évolutions technologiques s’intensifie considérablement au cours des trois prochaines années…

Le rapport d’Accenture montre que les entreprises se sentent souvent dépassées par l’accélération des évolutions technologiques, subissant une forme de «choc culturel numérique», conséquence d’une pression concurrentielle toujours plus intense. De plus en plus d’entreprises commencent toutefois à mettre en place une approche «people first», centrée sur l’individu, qui leur permet de faire émerger de nouvelles activités et d’accélérer leur transformation numérique.

Ainsi, le groupe GE a mis en place une nouvelle approche, appelée FASTWORKS, qui connecte directement les employés aux consommateurs et permet de développer rapidement des solutions innovantes qui se vendent bien parce qu’elles rencontrent et même dépassent les attentes des consommateurs. Autre exemple : Virgin America, la seule compagnie aérienne basée dans la Silicon Valley, pousse loin sa collaboration avec ses clients réguliers, récompensant leur fidélité par des options d’achat de titres, avant que la compagnie ne les propose au public.

«Il ne suffit pas d’aller au-delà du choc culturel du numérique, la primauté des personnes fera la différence, nuance Bart De Ridder. Les early adopters l’ont bien compris : ils ne se sont pas contenté de consommer simplement plus de technologie, ils ont aussi permis à leurs collaborateurs de faire plus avec la technologie. Le changement est devenu la norme. Et de nombreuses entreprises essaient de surmonter ce bouleversement issu de la culture digitale.»

Une fois qu’elles auront dépassé l’effet de surprise, ces entreprises devront apprivoiser cette révolution digitale, développer de nouveaux produits, de nouveaux modèles d’entreprise, de nouvelles compétences et des façons de travailler plus agiles.

«Intégrez le changement dans l’ADN de votre entreprise par le moyen le plus efficace qui soit : vos collaborateurs !»

 

 

Cinq tendances technologiques centrées sur l’individu indispensables à la réussite des entreprises au sein de l’économie numérique

1- Automatisation intelligente – Les meilleures entreprises saisissent les opportunités offertes par l’automatisation -qui se généralise grâce aux avancées dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la robotique et de la réalité augmentée- pour transformer la façon dont elles travaillent et instaurer une nouvelle relation, plus efficiente, entre l’homme et la machine. Des investissements significatifs sont déjà engagés dans ce domaine, puisque 70% des cadres dirigeants interrogés rapportent une augmentation des investissements dans le domaine de l’intelligence artificielle ces deux dernières années; 55% d’entre eux font état de projets utilisant l’apprentissage automatique (machine learning) et intégrant des solutions d’intelligence artificielle embarquée comme la plateforme Amelia d’IPsoft.

2- Des travailleurs qui savent s’adapter – En déployant des technologies qui permettent à leurs employés de se former, les meilleures entreprises mettront en place des environnements de travail extrêmement souples et ouverts au changement, capables répondre aux exigences sans cesse renouvelées du numérique. L’avantage concurrentiel d’une main-d’œuvre qui sait s’adapter se reflète dans les résultats de l’enquête : pour les cadres dirigeants et responsables informatiques interrogés, une «expertise approfondie des tâches à accomplir» n’est que la cinquième caractéristique retenue pour qu’un employé soit efficace au sein d’un environnement numérique; d’autres qualités comme la «capacité à apprendre rapidement» ou la «capacité à changer de rythme de travail» sont jugées plus importantes.

3- Une économie basée sur des plateformes – Pour exploiter tout le potentiel de ces technologies et saisir de nouvelles opportunités de croissance, les meilleures entreprises mettent en place des modèles d’activité et des stratégies basés sur des plateformes numériques. Ce changement va conduire à un bouleversement sans précédent de l’environnement macro-économique mondial depuis la révolution industrielle. On note par ailleurs que 81% des répondants à l’enquête reconnaissent que les nouveaux modèles d’activité basés sur des plateformes feront partie de la stratégie de leur entreprise dans les trois prochaines années.

4- Une disruption prévisible – Les nouveaux écosystèmes numériques sont en train de poser les bases de la prochaine vague de rupture, en créant des liens inédits entre les marchés et des collaborations allant bien au-delà des frontières sectorielles traditionnelles. Les dirigeants les plus clairvoyants sont capables d’anticiper les évolutions de ces écosystèmes et d’en tirer un avantage concurrentiel. Certaines entreprises font d’ores et déjà l’expérience de perturbations modérées ou significatives de leurs écosystèmes : 81% des répondants le constatent dans leurs secteurs respectifs.

5- La confiance numérique – La confiance est la pierre angulaire de l’économie numérique, selon 83% des répondants. Pour gagner la confiance des individus, des écosystèmes et des instances de régulation au sein de ce nouvel environnement, les entreprises doivent placer l’éthique numérique au cœur de leur stratégie : le renforcement de la sécurité seul ne suffira pas. Sans confiance, les entreprises ne peuvent pas partager et utiliser les données qui sous-tendent leurs opérations. Voilà pourquoi les systèmes de sécurité les plus avancés d’aujourd’hui vont bien au-delà de l’établissement d’un périmètre de sécurité et d’intégrer un engagement puissant pour les normes éthiques les plus élevées pour les données.

 

 

 

Sommaire
Accenture Technology Vision 2016 : People First !
Titre
Accenture Technology Vision 2016 : People First !
Description
Les entreprises qui donnent à leurs employés, partenaires et consommateurs la possibilité de développer les compétences nécessaires pour tirer parti de ces innovations sont celles qui parviendront à capitaliser pleinement sur cette accélération technologique. Telle est la principale conclusion du rapport Accenture Technology Vision 2016.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo