A quand une batterie dans chaque maison ? Bientôt !

par | Mar 28, 2018 | Business | 0 commentaires

L’idée d’installer une batterie domestique doit encore fait son chemin. L’«acceptation du marché» devrait intervenir autour de 2020, assure Pierre Pignolet, Managing Director, essent.be

Les ventes de panneaux solaires se sont remises à augmenter l’année dernière. Bien. Sauf qu’un foyer équipé de panneaux solaires consomme en moyenne moins de 30% de l’électricité produite sur le moment; le reste retourne vers le réseau. Avec une batterie, l’autoconsommation passe à 70% !

Pourtant les batteries domestiques ne font toujours pas partie de nos habitudes. Le stockage reste-t-il une perspective utopiste ? Pour innogy, société mère de essent.be, laquelle compte parmi les plus grandes sociétés européennes d’électricité verte, l’avenir de la batterie domestique ne fait aucun doute.

«Les gens achètent une batterie domestique pour différentes raisons, analyse Pierre Pignolet. Chez la plupart des consommateurs, il s’agit d’un choix conscient qui vise à diminuer la consommation d’électricité. Mais il peut aussi être question de disposer d’une réserve en cas de panne de courant, explique le fournisseur belge d’électricité et de gaz.»

Actuellement, l’utilisation des batteries est plus répandue dans l’industrie et chez les indépendants. La technologie de stockage est pratique pour les ajustements de pointe, quand on lance les machines par exemple.

Le marché est presque prêt

Les batteries domestiques sont encore coûteuses actuellement. Pour un cycle moyen de chargement par jour, une batterie dont le coût oscille entre 5.000 et 8.000 EUR peut avoir une durée de vie de vingt ans. Mais la logique économique pèse lourd dans la balance : plus la production est massive, plus le prix baisse rapidement. Selon essent.be, «l’acceptation du marché» devrait intervenir autour de 2020.

En effet, l’évolution du modèle de marché est favorable aux batteries, notamment grâce au développement des compteurs numériques. prévoit une baisse du coût des batteries de 30% d’ici 2020. Le bureau d’études et de conseil prévoit pour sa part que, d’ici 2030, les ventes mondiales liées à la technologie du stockage généreront annuellement 26 milliards EUR. A titre de comparaison, c’est cinq fois le chiffre d’affaires d’Uber aujourd’hui et un tiers du chiffre d’affaires de Google !

«Si les percées technologiques sont essentielles, il est tout aussi important que le consommateur y trouve son compte, ajoute Pierre Pignolet. C’est la raison pour laquelle innogy, en Allemagne, propose un paquet global d’énergie solaire comportant la garantie, l’entretien et le monitoring, ainsi qu’une compensation si le soleil brille moins que prévu. Le consommateur peut ainsi être rassuré et le seuil permettant de basculer vers l’énergie verte est sensiblement réduit.»

Les développeurs sont également confiants. Innogy a récemment acquis BELECTRIC, un développeur de grands projets de batteries et de panneaux solaires,  un moyen de développer à grande échelle le stockage par batterie. Avec ses quinze années d’expérience, BELECTRIC a déjà construit plus de 280 installations photovoltaïques dans le monde.

«A plus grande échelle encore, Westnet, une filiale d’innogy, teste une grande installation de stockage par batterie dans les environs de Wettringen, une commune allemande de 8.000 habitants. Cette installation de stockage est capable d’emmagasiner environ la même quantité d’électricité que 2.000 batteries de voitures. Du coup, l’électricité produite par un grand nombre de panneaux solaires et d’éoliennes de la région peut désormais être dirigée vers cette installation, et renvoyée par la suite vers le réseau électrique lorsque c’est nécessaire. Par conséquent, il ne faut plus débrancher les éoliennes lorsqu’elles surproduisent lors des jours venteux.»

Avantages pour le portefeuille, mais pas seulement

Les panneaux solaires et les batteries deviennent de plus en plus abordables pour le consommateur. En Flandre, le ministre de l’Énergie vient d’annoncer une prime aux batteries domestiques. Cette initiative crée, pour les ménages mais aussi pour les entreprises, une nouvelle chance d’aborder le marché de façon active.

Peut-on imaginer que les consommateurs pourront un jour gérer leur propre réseau («off-grid») ? La réponse de Pierre Pignolet est nuancée. «Les batteries au lithium devaient être utilisées le jour même ou le lendemain -car elles se déchargent très rapidement. La capacité n’est pas non plus suffisante pour être indépendant du réseau en hiver. Même si on y travaille, il n’est pas encore possible de stocker assez d’électricité de façon rentable pour des coupures d’électricité de plusieurs semaines.»

Par contre, avec le stockage par batterie, le consommateur prend en main la production et la consommation d’électricité. Dans le livre Energy Democracy: Germany’s Energiewende to Renewables (La démocratie énergétique : la transition énergétique allemande vers le renouvelable), Craig Morris et Arne Jungjohann décrivent toute une série d’avantages générés par l’Energiewende, la transition énergétique allemande. Ils mentionnent notamment l’auto-éducation de la population, en ce sens que les Allemands s’éduquent eux-mêmes et mutuellement en matière d’électricité et de fonctionnement du marché, ce qui leur permet d’accumuler des connaissances à l’avenir. Les citoyens, expliquent les deux auteurs, sont amenés à s’engager en faveur de la production, du stockage et de la commercialisation d’une électricité décentralisée et propre.

«Par ailleurs, constate encore Pierre Pignolet, les applications intelligentes sont déjà une réalité aujourd’hui. L’auto-consommation, qui peut aller jusqu’à 70% avec la technologie des batteries, augmente encore grâce au SmartHome Control d’innogy -un appareil de lecture intelligent pour compteur d’électricité- jusqu’à 80%. Avec le développement des compteurs numériques, il sera également possible de voir ce qui entre et ce qui sort, de veiller à l’équilibre dans le réseau grâce au stockage d’électricité, et de consommer l’électricité de façon indépendante, efficace et moins lourde pour le réseau. Vous pouvez par exemple brancher votre compteur sur une application de prévisions météorologique et vous adonner à la gestion énergétique, comme prévoir de faire une machine à un moment où il y a beaucoup d’électricité disponible.»

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
A quand une batterie dans chaque maison ? Bientôt !
Titre
A quand une batterie dans chaque maison ? Bientôt !
Description
L'idée d'installer une batterie domestique doit encore fait son chemin. Selon essent.be, «l’acceptation du marché» devrait intervenir autour de 2020. Les raisons ne manquent pas.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo