Dimension Data a traité entre 4 et 6 millions de par étape pour générer les temps forts de la course. Et de publier un résumé des données enregistrées, traitées et analysées lors des 21 étapes du Tour de France.

La la plus élevée enregistrée lors d’un sprint a été de 78,48 km/h, atteinte par John Degenkolb au cours de la cinquième étape.

Les cinq vitesses les plus élevées lors d’un sprint ont été :

78,48 km/h | John Degenkolb – TGA | Rancourt (étape 5)
76,46 km/h | André Greipel – LTS | Gare de Moncontour (étape 8)
75,13 km/h | Peter Sagan – TCS | Argentan (étape 7)
64,67 km/h| John Degenkolb – TGA | Trois-Villes (étape 10)
62,96 km/h | Thomas De Gendt – LTS | Rioupéroux (étape 18)

La vitesse moyenne des coureurs enregistrée sur les 21 étapes a été de 38,34 km/h, alors que la vitesse moyenne la plus élevée a été de 55,45 km/h (étape 1)

La vitesse moyenne la plus faible enregistrée par les coureurs sur les 21 étapes a été de 28,94 km/h (étape 19)

Les coureurs ont parcouru un dénivelé positif de 59 556 mètres lors des 58 ascensions catégorisées, soit environ 6,7 fois l’Everest

Les cinq ascensions où la vitesse moyenne enregistrée a été la plus faible ont été :

15,52 km/h Côte de la Croix Neuve | étape 14 (3 km en cat. 2 à 10,3 %)
15,84 km/h Alpe d’Huez | étape 20 (13,8 km en HC² à 8,1 %)
16,21 km/h La Pierre-Saint-Martin | étape 10 (15,3 km en HC à 7,4 %)
16,49 km/h Plateau de Beille | étape 12 (15,8 km en HC à 7,9 %)
16,76 km/h Lacets de Montvernier | étape 18 (3,4 km en cat. 2 à 8,2 %)

Du côté anecdotique, l’équipe d’ des données de a estimé que l’ensemble des coureurs ont brûlé au total 23 940 000 kcal, l’équivalent d’environ 85 807 hamburgers !

Le site web BETA de suivi en direct du a attiré plus de 660 000 visiteurs sur les trois semaines de course; la société a déclaré être satisfaite de ce résultat pour une première année.

Sommaire
Tour de France : Dimension Data publie les données
Titre
Tour de France : Dimension Data publie les données
Description
Tour de France 2015 : Dimension Data a traité entre 4 et 6 millions de données par étape pour générer les temps forts de la course
Auteur