Sourcing : du prestataire au partenaire

Mai 7, 2020 | Cyber Security | 0 commentaires

Priorité à la sécurité à l’optimisation de l’environnement de travail. Rien d’étonnant. En revanche, les chiffres de NTT Ltd donnent des indications claires.

Le plus grand défi ? La réduction des risques. C’est aussi la principale raison pour envisager de recourir à un prestataire de services. 55 % comptent le faire. Deuxième défi, par ordre d’importance, l’optimisation de l’environnement de travail. 48 % des responsables d’entreprise vont s’y engager.

Rien d’étonnant, l’impact du COVID-19 est bien là. Dans son rapport 2020 Global Managed Services de NTT Ltd, le prestataire le démontre, chiffres à l’appui. La prééminence de la sécurité dans l’agenda professionnel est encore renforcée par l’explosion du nombre d’équipements terminaux dans les environnements opérant à distance, combinée à une augmentation du BYOD. Le rapport mensuel sur les menaces de NTT pour le mois d’avril 2020 a relevé une augmentation des campagnes de pourriels, d’hameçonnage et de maliciels qui tirent spécifiquement parti de la crise sanitaire.

Les prestataires jugés sur leurs capacités en sécurité

La sécurité ne fait plus figure d’achat à reculons. Elle joue un rôle critique dans la stratégie plus large de l’entreprise. Dès lors, elle est l’une des composantes d’un sourcing pertinent. La sécurité est également citée comme facteur spécifique le plus important dans la justification de recourir à un prestataire de services .

32 % des personnes interrogées en font le facteur le plus important. 30 % pointent une amélioration de l’efficacité opérationnelle. Et 29 % qui citent une amélioration des performances et de la disponibilité. Le rapport souligne par ailleurs que 84% des organisations estiment que des partenariats de services gérés seront source de valeur (dont 44 % qui parlent d’énorme valeur) au cours des trois à cinq prochaines années, en raison de leurs capacités en matière de sécurité.

«En cette période difficile, les entreprises et les organisations font de la sécurité une priorité en guise de réponse initiale et de mécanisme de relance, déclare Damian Skendrovic, Executive Vice President, Managed Services Go-to-market, NTT Ltd. Elles désirent davantage qu’un simple fournisseur. Elles recherchent plutôt de véritables partenaires. Les prestataires de services doivent les aider à s’adapter dès à présent. Egalement à rebondir lorsque l’environnement business reprendra vie.»

Se recentrer sur la transformation de l’utilisateur final

Lors de périodes profondément perturbées, il se peut que les organisations adoptent une attitude attentiste, restreignant leurs projets d’innovation. Toutefois, la transformation demeure vivace; elle se recentre simplement sur l’utilisateur final.  48 % des organisations reconnaissent qu’il est nécessaire d’optimiser l’environnement de travail, la main-d’oeuvre étant en pleine évolution.

Le fait de garantir que les employés demeurent connectés de manière sécurisée, productive et efficace trône en tête des priorités des dirigeants. Du coup, 43 % des personnes interrogées considèrent le SD WAN comme un projet technologique majeur. La plupart envisagent de le déployer. Le SD WAN contribue à améliorer les performances et l’expérience utilisateur en permettant de visualiser les actifs et les données à travers la totalité du réseau.

Cette tendance à envisager de nouveaux services éventuels se reflète sans doute dans l’augmentation du nombre d’organisations qui prévoient d’externaliser une plus grande partie de leur informatique. Et cela, insiste NTT Ltd, par rapport aux volets qu’elles gèrent en interne. Et d’entrevoir un quasi-doublement par rapport aux 23 % actuels, pour passer à 45 % dans un délai de 18 mois !

Expertise et fourniture de services

Depuis très longtemps, l’expertise technique est l’un des principaux critères que les entreprises et organisations prennent en considération lorsqu’elles sélectionnent un prestataire. La possibilité de puiser à volonté dans une réserve de ressources qualifiées en est l’un des avantages majeurs. Premiers critères, des expertises techniques et sectorielles -respectivement 44% et 30%.

De manière plus spécifique, une expertise en infrastructure cloud (73 %) et en sécurité (53 %) tiennent la corde en termes de technologies.  Ces chiffres sont appelés à augmenter au cours des 18 prochains mois, pour passer respectivement à 77% et 64 %.

Le degré d’expertise que les prestataires de services peuvent proposer est un atout supplémentaire. Alors que les équipes IT doivent démontrer la manière dont elles rendent de meilleurs résultats opérationnels, les prestataires peuvent les aider à réussir la convergence avec le business. En l’occurrence, en agissant ensemble et dans une plus grande unité.

 

Ces articles parlent de "Cybersecurity"

Governance, Resilience, IAM, PAM, DLP, SIEM, SOC

Follow this topic

Summary
Sourcing : du prestataire au partenaire
Article Name
Sourcing : du prestataire au partenaire
Description
Priorité à la sécurité à l'optimisation de l'environnement de travail. En soi, ce n'est pas une surprise. Les chiffres de NTT Ltd donnent des indications claires.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo