Cloud: Les tendances, analyses, customer cases.

Les modalités du cloud : Private cloud, public cloud, hybrid cloud, multi cloud, etc…

Open source et cloud, les compétences qui paient !

Fév 12, 2021 | Cloud | 0 commentaires

A l’ère du cloud hybride et multiple, l’open source augmente encore son influence auprès de développeurs. Deux compétences à développer.

Au lieu de se concentrer sur les compétences liées au cloud d’un fournisseur spécifique, les développeurs feraient mieux de développer des compétences autour des technologies open source qui sous-tendent ces nuages. Tel est l’avis d’IBM… qui n’est évidemment pas neutre.

N’empêche. La technologie cloud est si répandue aujourd’hui qu’une étude récente de l’IBM Institute for Business Value a révélé qu’une entreprise typique utilise près de huit clouds de plusieurs fournisseurs. L’étude note également une augmentation de l’adoption des clouds hybrides. Au cours des trois prochaines années, l’adoption de ceux-ci devrait augmenter de 47 %. Ce qui soulève une question précise : quelles compétences cloud sont les plus importantes pour les développeurs ?

Approche de cloud hybride ouvert

Après avoir interrogé quelques 3 400 développeurs et responsables technologiques, il apparait clairement que les logiciels open source ont été jugés égaux ou supérieurs aux logiciels propriétaires par 94 % des répondants.

Lors du choix des fournisseurs de cloud, 70 % des répondants en préfèrent une solution basée sur l’open source. 65 % des personnes interrogées préféraient des compétences liées aux technologies sous-jacentes (Linux, Kubernetes, Istio…). Comparativement, seuls 36 % préféraient des compétences liées à une plate-forme cloud spécifique (AWS, Azure ou Google).

Selon IBM, «une connaissance des projets open source les plus fondamentaux apportera des avantages majeurs en termes de carrière»… La raison ? Toute simple. A l’avenir, la plupart des entreprises adopteront une approche de cloud hybride ouvert.

«Un cloud hybride ouvert combine et unifie les services de cloud public et de cloud privé de plusieurs fournisseurs pour créer une infrastructure informatique unique et flexible. A l’ère des données cloud et de l’AI, cette infrastructure est nécessairement basée sur des technologies open source».

Des compétences fortement demandées

De fait, presque toutes les plates-formes de conteneurs des principaux fournisseurs de cloud sont basées sur Kubernetes et les conteneurs eux-mêmes sont construits avec d’autres technologies ouvertes.

Aujourd’hui, 93 % des responsables du recrutement signalent des difficultés à trouver suffisamment de talents avec des compétences open source, contre 87 % voici deux ans. Le rapport note également que les responsables du recrutement déclarent avoir connaissance des technologies du cloud ouvert.

Ces résultats indiquent tous une chose : ces compétences sont demandées. Bref, conclut IBM, le développement de compétences dans les logiciels libres prenant en charge les technologies cloud contribuera, a minima, à faire progresser une carrière !