Lesasing informatique Ecoresponsable

Leasing informatique Ecoresponsable

Data Center

Infrastructure, Servers, Network, Storage

NTT Data, l’innovation… partout !

Août 1, 2022 | Data Center | 0 commentaires

Sans bruit, à la japonaise, NTT Data impose sa marque dans tous les domaines où l’innovation fait la différence. Explications de Sophie Leconte, CEO, NTT Data BeLux.

« Le métavers en est aujourd’hui à ses débuts. Il s’agit principalement de réalité virtuelle augmentée. Mais dans quelques années, il devrait être bien plus que cela. Celui qui, le premier, aura sauté le pas sera le mieux placé pour saisir les opportunités. L’innovation est à portée de main », estime Sophie Leconte, CEO, NTT Data BeLux. Le ton est donné. Des projets sont en cours. Ils sont actuellement menés, entre autres, avec des entreprises des secteurs de la vente au détail, du divertissement et du sport. Pas de noms. Pour la plupart, ils ne peuvent être rendus publics…

5G, RPA, métavers, blockchain, intelligence artificielle… NTT Data avance sur tous les fronts de l’innovation. Mais sans bruit, à la japonaise. En Belgique, rappelons-le, l’entreprise s’est construite sur l’acquisition d’Everis en 2014. Changement de nom en octobre dernier. Si le groupe est aujourd’hui la sixième plus grande société de services informatiques au monde, avec une présence dans plus de 50 pays, près de 140.000 employés et un chiffre d’affaires de 22 milliards USD, la filiale BeLux n’est pas en reste : 800 collaborateurs, dont un tiers de femmes, pas moins de 40 nationalités… et plus de 20 % de croissance annuelle !

L’innovation… sur tous les chantiers du numérique

Changement de marque, identité commune, stratégie de croissance globale et de valorisation de l’ensemble du groupe. Et donc des liens, avec NTT Ltd, l’ex-Dimension Data. « Nous sommes partis de la consultance IT, alors que NTT Ltd a comme point de départ l’infrastructure », souligne Sophie Leconte.

Trois quarts des revenus sont générés auprès des institutions européennes, majoritairement à travers des projets en consortium. « Conseil stratégique, développement d’applications de pointe, déploiement de technologies et d’infrastructures, Business Process Outsourcing : nous sommes sur tous les chantiers du numérique », assure Sophie Leconte.

Public ou privé, la démarche est la même. En Belgique et au Luxembourg, NTT Data évolue dans différents secteurs. Avec des solutions parfois fort différentes. Dans l’assurance, par exemple, l’entreprise a développé GIDP, une plate-forme numérique basée sur le cloud et un écosystème de partenaires qui fournit les meilleurs conseils, partenariats, processus métier en mode BPaaS à l’industrie de l’assurance-vie et des rentes. GIDP se connecte de manière transparente via des API basées sur des événements. Elle repose sur une base solide de connaissances approfondies de l’industrie, de BPO, d’infrastructure, de sécurité, de conformité et d’automatisation.

Précurseur de la blockchain

Toujours dans la finance, NTT Data accompagne l’ABI Lab, le centre de recherche et d’innovation de l’association bancaire italienne, dans l’exploration de l’applicabilité de la technologie des DLT (Distributed Ledger Technology) pour le rapprochement des transactions entre institutions. La solution vise à résoudre des problèmes tels que l’identification des transactions incompatibles entre deux banques, l’absence d’un processus et d’un protocole de communication standardisés et la visibilité limitée des transactions entre les parties. Corda, la plateforme DLT mise à disposition par le Consortium R3, fournit un enregistrement unique et immuable de chaque transaction, optimisant et simplifiant la gestion des écarts. Le projet ABI Lab simplifiera la résolution des mouvements suspendus entre banques pour améliorer l’efficacité, la transparence et la rapidité de ce processus.

« En tant que précurseur, nous aidons les clients à intégrer la blockchain à d’autres technologies, poursuit Sophie Leconte. De la même façon, nous développons des solutions de blockchain uniques. Celles-ci sont personnalisées pour répondre aux besoins spécifiques du client. Noire force ? Une compréhension approfondie de plusieurs industries et plates-formes technologiques. »

Une très bonne connaissance des industries

Que ce soit avec la blockchain ou pas, cette personnalisation fait toute la différence. Dans le domaine des utilities, place à la maintenance renforcée par l’AR (Augmented Reality). Dans l’industrie, la supply chain profite de l’IoT. « Aujourd’hui, explique Sophie Leconte, le défi pour les entreprises consiste à rendre les chaînes d’approvisionnement plus résilientes. Sans impacter la compétitivité. Et le simple fait d’utiliser des nouvelles technologies ne suffit pas à créer une chaîne d’approvisionnement autonome. Il faut également que ces technologies soient connectées afin de gérer la planification, l’approvisionnement, la fabrication et la logistique de manière transverse et qu’elles fonctionnent au-delà de l’enceinte d’une entreprise. Ainsi, un changement dans la demande d’un client peut être immédiatement perçu par l’ensemble de la chaîne de valeur, de sorte que tous les acteurs concernés puissent adapter leurs planifications en conséquence. »

Ces défis ne peuvent être relevés qu’à condition de très bien connaitre les différentes industries. Dans le retail, par exemple, NTT Data associe le métavers à l’expérience client. Ce qui veut dire découvrir un nouveau monde, acheter, mais aussi échanger avec la marque et d’autres consommateurs. Et si le client a une question à poser au service client, inutile de sortir de l’expérience immersive, pour décrocher son téléphone ou envoyer un e-mail…  Dans ce contexte, certaines marques pourraient aussi concevoir des démonstrations en réalité virtuelle ou en réalité augmentée, auprès de leurs consommateurs équipés de casques spécifiques. Et cela tout en gardant une « approche humaine augmentée » !

Créer un environnement de collaboration unique

L’innovation, toujours. Et partout. Pour le démontrer, NTT Data sponsorise des projets tels que l’Agoria Solar Team, la vingtaine d’étudiants de la KU Leuven à l’origine de la voiture solaire qui se veut la plus performante, ou dans le golf, la compétition britannique la plus emblématique, The Open, qui tire profit de jumeaux numériques sur le parcours du Old Course à St. Andrews.

« Ces projets nous caractérisent, conclut Sophie Leconte. Nous voulons continuer à créer un environnement de collaboration unique, créatif, convivial et solidaire, nous permettant de continuer à évoluer ensemble, à la fois en tant que communauté et société, et de prospérer dans une routine quotidienne remplie de possibilités nouvelles et améliorées. »