Lesasing informatique Ecoresponsable

Leasing informatique Ecoresponsable

Data Intelligence

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Les Tech sont-elles inclusives ? En apparence…

Août 3, 2021 | Data Intelligence | 0 commentaires

En apparence, les techs sont inclusives. La question ne se pose même pas. Pourtant… Capgemini a mené l’enquête. Ses résultats sont édifiants…

A la question : «les promotions et les opportunités de développement de carrière technologique proposées au sein de votre organisation sont-elles inclusives ?», 85% des dirigeants interrogés répondent par l’affirmative. En observant mieux les chiffres, seulement 19 % des femmes et des minorités employées partagent ce point de vue… Par ailleurs, à peine 24 % des femmes et des minorités qui exercent des fonctions technologiques disent avoir un sentiment d’appartenance à leur organisation. Elles sont moins nombreuses encore (16 %) à se sentir «bien représentées».

Y-aurait-il un souci dans les Tech ? Capgemini s’est penché sur la question. Dans son étude «The key to designing inclusive tech», l’entreprise a interrogé 500 employés technologiques, en grande partie des femmes et des personnes issues de communautés ethniques minoritaires, et 500 dirigeants. Capgemini a également parlé à 5 000 consommateurs, principalement des femmes et des personnes issues de communautés ethniques minoritaires.

Vous avez dit «conceptions inclusives des technologies» ?

Les technologies numériques sont de plus en plus intégrées dans tous les aspects de la vie humaine. Avec l’intégration de celles-ci dans les produits et services, l’exclusion est de plus en plus visible. Et à travers ses biais, l’intelligence artificielle n’arrange rien. Or, il y a une demande croissante pour une plus grande diversité, équité et inclusion. C’est très net dans les équipes qui développent et déploient les technologies avec lesquelles les utilisateurs finaux interagissent. En revanche, il n’est pas sûr que les organisations comprennent l’interaction entre l’inclusion et la diversité de la main-d’œuvre technologique et la conception inclusive des technologies…

Clairement, il apparait que les pratiques actuelles d’inclusion et de diversité ne fonctionnent pas. Et la crise sanitaire n’a rien arrangé. Au contraire. Le spectre de l’écart de perception est vaste. 75 % des cadres dirigeants pensent que les femmes et les minorités ethniques ressentent un sentiment d’appartenance à leur organisation. Faux. Si 53 % des femmes et des employés issus de minorités ethniques se sentent à l’aise de partager leurs expériences personnelles avec leurs pairs, seulement 9 % d’entre le ressentent avec leur leadership.

Sexe, couleur…

Seulement 16 % des femmes et des employés tech issus des minorités ethniques pensent qu’ils sont bien représentés dans les équipes tech. De plus, dans les équipes informatiques – technologiques, seulement un employé sur cinq est une femme. Et un sur six est issu d’une communauté ethnique minoritaire.

En ce qui concerne les opportunités de carrière, l’écart entre les employés non-diversifiés et masculins et les employés technologiques issus des minorités ethniques et les employées technologiques femmes est palpable. Ainsi, seulement 22 % des employés noirs de la technologie estiment qu’ils ont les mêmes chances de se développer que leurs collègues non diversifiés.

L’écart de perception entre le leadership et les femmes et les minorités ethniques dans les fonctions technologiques sur les processus et les mesures d’inclusion est plus étroit pour les organisations ayant une culture inclusive avancée. Lorsqu’on leur a demandé si les femmes et les minorités ethniques avaient un accès égal aux ressources, aux groupes et aux ressources humaines des employés par rapport aux autres employés d’origines non diverses, l’écart de perception entre les organisations inclusives et les autres est important (31 % contre 55 %).

Discrimination fondée sur la technologie

Allons plus loin. Les consommateurs sont confrontés à des technologies discriminatoires en raison de pratiques de diversité et d’inclusion déficientes dans les équipes techniques des entreprises mondiales. Dans le secteur des services financiers, par exemple, 50 % des minorités ethniques en moyenne pensent qu’on leur a offert un crédit inférieur pour certains produits bancaires en ligne. Les clients qui ne sont pas issus des communautés de minorités ethniques sont 28 % à peine à le penser. Parallèlement, dans le domaine de la santé, 43 % des femmes et des consommateurs issus de communautés ethniques minoritaires estiment qu’on ne leur a pas montré d’établissements de santé dans des lieux haut de gamme ou proposant des services très spécialisés.

Des équipes inclusives pour créer des produits inclusifs

Les consommateurs, aussi, sont préoccupés par les technologies discriminatoires. Ils sont de plus en plus conscients de la façon dont leurs données sont utilisées. Plus encore de l’impact négatif que cela pourrait avoir sur eux. Ainsi, 66 % des consommateurs issus de minorités ethniques déclarent craindre que leurs données personnelles ne soient utilisées, craignant un impact négatif sur leurs opportunités d’emploi.

Voilà qui est fort dommageable. Et, si l’on voit la question du point de vue du management, peu productif. Capgemini a calculé que les organisations dotées d’équipes technologiques diversifiées et inclusives sont quatre fois plus susceptibles de créer des produits inclusifs.