Vendre en ligne rapidement et pas cher

démarrer le e-commerce rapidement

La crise du Covid-19 a révélé l’impression 3D

Juin 26, 2020 | Latest, Mobility | 0 commentaires

Des millions de masques et de respirateurs ont été fabriqués grâce à l’impression 3D. En Belgique, HP a très vite franchi le seuil des 10.000 unités produites.

Le marché 3D explose. Le seuil des 10.000 unités produites a très vite été franchi, souligne HP. Avec la crise sanitaire, de nombreuses entreprises ont soudain été contraintes d’accélérer leur production et leur distribution, mai aussi de repenser leur chaîne d’approvisionnement. «A cet égard, l’impression 3D peut offrir la solution, explique Koen Van Beneden, Country Manager HP Belgium-Luxembourg. Elle permet de raccourcir la chaîne d’approvisionnement, ce qui crée des emplois locaux, renforce les économies locales et émet moins de CO2 puisque les produits n’ont plus besoin d’être expédiés.»

En Belgique, en particulier, ZiggZagg, partenaire HP, a développé de nombreux produits pour lutter contre la pandémie de COVID-19, en partie grâce aux technologies d’impression 3D. Outre les produits standard tels que les visières, une protection pour une utilisation prolongée des masques buccaux, l’ouverture sans contact des portes et des robinets, cette entreprise a également répondu à la pénurie de kits de test COVID-19 grâce à la technologie d’impression 3D.

Sauver des vies, protéger les travailleurs de première ligne

Pénurie de masques, pénurie de ventilateurs, manque de certains médicaments… Il aura fallu une pandémie mondiale pour prendre conscience du pouvoir de cette technologie. Les usines du monde entier ont été mises à mal depuis le début de la crise.

Bref, les gouvernements ont dû trouver de nouvelles solutions pour faire face. De nombreux artisans amateurs comme professionnels se sont tournés vers l’impression 3D pour produire des objets nécessaires à cette guerre sanitaire. En quelques semaines, des dizaines de milliers d’objets ont été imprimés, ce qui a permis de sauver des vies et de protéger les travailleurs de première ligne.

3D ou les limites des chaînes de production classiques

La pandémie a mis en avant différents atouts de l’impression 3D. «La réactivité, la flexibilité, la proximité sont des choses que nous mettons en avant depuis des années, abonde Koen Van Beneden. Ces particularités ont pris tout leur sens.» Plutôt que de concevoir et fabriquer des moules ou d’attendre la livraison de pièces, la fabrication additive permet de fabriquer directement, de modifier un design au fil de l’eau et de produire sur place.

Assistera-t-on à l’industrialisation du marché de l’impression 3D ? La pandémie a montré aux entreprises et aux gouvernements les limites des chaînes d’approvisionnement classiques. L’impression 3D s’est imposée en quelques semaines comme la solution miracle.

Ces articles parlent de "Mobility"

Telecom, Network, Wireless, Devices, IoT

Follow this topic