Interparking : une place pour SAP BW/4HANA

Jan 14, 2020 | Data Intelligence, Latest | 0 commentaires

 

Interparking, l’exploitant de parkings en Europe, se renforce avec SAP BW/4HANA. L’analytique au bénéfice de ses finances. Un projet conduit par Micropole.

L’analyse financière d’Interparking sur SAP BW/4HANA. En optant pour cette solution, l’opérateur de stationnement -né en 1958 avec l’Exposition universelle à Bruxelles- mise sur une plateforme logicielle destinée à supporter à la fois des applications analytiques et des applications opérationnelles en temps réel. SAP BW/4HANA rend possible l’analyse en quasi temps-réel de très gros volumes de données structurées et non-structurées et permet d’embarquer les fonctionnalités analytiques au sein des applications opérationnelles.

Aujourd’hui, Interparking est une entreprise de 2.500 collaborateurs comptant 950 exploitations ‘off-street’ et ‘on-street’ dans 416 villes, réparties dans neuf pays. Et si la famille à l’origine de la création de l’entreprise est toujours présente dans le capital, via Parkimmo, l’actionnariat se partage essentiellement entre le groupe AG et le fonds d’investissement hollandais APG. «Nous employons près de 2500 personnes au sein du groupe, commente Edouard de Vaucleroy, CFO, Interparking. Nous sommes propriétaires d’un tiers de nos surfaces. Le deuxième tiers consiste en des baux emphytéotiques ou des concessions; le dernier tiers, lui, représente des contrats de gestion ou de location.»

Un pilotage financier sur mesure

Au fil du temps, Interparking a développé un savoir-faire unique non seulement en termes de gestion à proprement parler, mais aussi d’identification des sites, de construction et d’exploitation des parkings. «Notre approche orientée vers le client va bien au-delà de la simple offre d’emplacements de parking de qualité, observe Edouard de Vaucleroy. Les services incluent également : des parkings qui s’inscrivent au coeur des réseaux de transports publics; des modes de paiement flexibles adaptés aux différents besoins des usagers; des technologies de pointe pour faciliter le guidage dans nos parkings; des services adaptés aux véhicules moins polluants et électriques et, enfin, un accueil soigné qui met l’accent sur le contact humain…»

Au niveau financier, le département d’Edouard de Vaucleroy gère une soixantaine de filiales à travers neuf pays. «Le pilotage -sur SAP- doit se faire de façon personnalisée. Un pays n’est pas l’autre. Le marché roumain, par exemple, n’a rien à voir avec le marché polonais. D’un pays à l’autre, voire d’une ville à l’autre, la mobilité ne se vit pas de la même façon. C’est affaire d’urbanisation, de géographie. De culture aussi. Par conséquent, pour nous, il est important de pouvoir comparer la bonne marche de nos différentes filiales. Et tirer les leçons qui s’imposent. Pour, en finale, réagir rapidement. De là, la nécessité de pouvoir consolider nos résultats rapidement et en toute sécurité.»

Améliorer l’efficacité de la clôture financière

Jusqu’alors, Interparking butait sur la structure même de son informatique, développée pays par pays, soit autant de silos SAP. Qui plus est, dans un contexte réglementaire qui ne fait que se complexifier, réclamant des rapports de plus en plus précis, il devenait difficile de travailler sur des systèmes séparés.

«Longtemps, nous avons procédé par extractions, en passant par Excel, explique David Willis, Controller chez Interparking. Et cela sans avoir une vue globale, ce qui était particulièrement bloquant. Nous souhaitions améliorer l’efficacité de la clôture financière. Nous souhaitions surtout être plus agiles pour, notamment, apporter des réponses aux possibles déviances budgétaires…»

La solution aujourd’hui en place aide Interparking à consolider et générer des rapports de plus en plus sophistiqués. Elle permet aussi d’avoir des vues plus précises dans chaque pays. «La solution sous BW/4HANA répond au souci de consolidation sans enfreindre l’autonomie, celle-ci étant totalement préservée», insiste David Willis. SAP BW/4HANA permet d’incorporer n’importe quelles données externes ou en provenance de SAP. Elle permet de les mettre à disposition pour des fonctionnalités analytiques et de reporting en quasi temps réel, plutôt qu’après des chargements de données au quotidien ou hebdomadaires, lors des creux de charge.

Plus qu’une surcouche

Les plus de SAP BW/4HANA ? Sa flexibilité et son agilité via sa technologie in memory, qui est 10 à 100 fois plus rapide qu’une base de données classique. Introduit en 2016, SAP BW/4 HANA n’est pas un successeur de SAP BW, mais un système entièrement nouveau. Cette solution est capable de tirer pleinement parti des améliorations de performances dans le domaine du chargement des données et de l’exécution des rapports. Elle contient également des fonctionnalités pour la modélisation des données, le stockage des données et l’ETL. Enfin, à la différence de SAP BW, SAP BW/4HANA ne contient plus d’outils frontaux pour l’exécution des rapports et l’analyse des données. 

SAP BW/4HANA est ouvert à quatre principaux types de données sources, en accès virtuel ou réplication de données. Soit : données SAP, données non SAP, big data et fichiers. BW/4HANA permet d’accéder aux données en mode SQL. «SAP BW/4 HANA fonctionne comme une surcouche à l’ERP, poursuit David Willis. Disposant de SAP en interne, nous n’avons pas opté pour une solution dans le cloud, sans toutefois exclure cette possibilité à terme.»

Le pragmatisme de Micropole

«Le choix de SAP BW/4 HANA s’est imposé assez logiquement, partant de notre expérience de plus de vingt-cinq ans dans l’environnement SAP. En revanche, partant de l’ampleur du projet, nous étions en quête d’un partenaire qui puisse nous accompagner. Très vite, Micropole s’est imposé, assure Edouard de Vaucleroy. Micropole a accompagné cette transformation non seulement en mettant en œuvre la plateforme technique, mais aussi en proposant la méthodologie d’intégration tout en supportant le département corporate finance d’un point de vue fonctionnel.»

Et d’ajouter : «Nous avons apprécié le pragmatisme de Micropole, leur approche que je qualifierais de ‘terre à terre’ qui nous correspond parfaitement. Nous étions en quête d’une solution efficace, sans délai. En même temps, nous voulions être guidés par un prestataire pérenne, capable de concrétiser notre transformation digitale.»

Derrière l’adoption de SAP BW/4HANA -le premier projet d’implémentation de cette solution par Micropole- se dessine une stratégie data. Dans la foulée du succès de cette intégration au niveau corporate finance, Interparking souhaite étendre le concept de data plateform aux départements opérationnels.

L’idée ? «Assurer une gestion intelligente des données en n’utilisant qu’une seule passerelle vers toutes les données. Autrement dit, conclut Edouard de Vaucleroy, centraliser toutes les données exploitables par Interparking au sein d’une même plateforme pour les valoriser au maximum. Soit encore passer par un point unique pour accéder à toutes les données -transactionnelles, analytiques, structurées ou non. Bref, ce projet nous a permis non seulement de répondre à une problématique opérationnelle, en l’occurrence la consolidation, mais aussi de donner un nouvel élan à notre système SAP.»

Ces articles parlent de "Data Intelligence"

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Follow this Topic

Summary
Interparking : une place pour SAP BW/4HANA
Article Name
Interparking : une place pour SAP BW/4HANA
Description
Interparking, l'exploitant de parkings en Europe, se renforce avec SAP BW/4HANA. L'analytique au bénéfice de ses finances. Un projet conduit par Micropole
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo