Du progrès au bien-être pour tous

par | Jan 21, 2019 | Opinion | 0 commentaires

Pour beaucoup, la technologie fut synonyme de progrès. Le temps est venu du bien-être pour tous, assure , Country Manager, Belgium – Luxembourg, .

Place au bien-être ! Peut-être pensez-vous que la croissance de la population mondiale est un processus progressif. Il n’en est rien : ces cinq dernières décennies, elle a en effet augmenté à un rythme jamais atteint. Par ailleurs, l’espérance de vie moyenne a progressé au même rythme. Ce faisant, un défi non négligeable s’est fait jour pour les 7,6 milliards d’humains vivant sur la planète : trouver l’équilibre entre la protection de notre écosystème vulnérable, d’une part et, de l’autre, le bien-être de tous ses habitants.

Nous voulons procurer à chacun un accès à l’enseignement, aux soins de santé, à un logement, à la nourriture et à la sécurité mais cela pèse à ce point sur les ressources de notre planète que les pénuries se font de plus en plus sévères. Ajoutez-y l’impact du changement climatique, les turbulences politiques, la pauvreté croissante et un fossé grandissant entre riches et pauvres… Le constat est implacable : nous mettons notre planète et tous ses habitants en péril.

Bart Coole (VMware) : “La technologie est disponible. Il s’agit simplement de veiller à ce que les acteurs technologiques l’exploitent à bon escient…”

Si nous ne nous emparons pas aujourd’hui de ces défis, l’impact pourrait être irréversible. Nous avons les clés en main, mais comme le disait le Pape François sous forme de mise en garde : «L’Humanité n’a jamais eu autant de contrôle sur son propre sort, mais qui garantit que nous en fassions bon usage ?». Parallèlement, les défis n’ont jamais été aussi grands : logements décents pour près d’un milliard de personnes, soins de santé minimaux pour la moitié de la population mondiale…

Le temps est venu d’impulser un changement positif ! Cela ne sera pas facile, mais jamais auparavant notre capacité d’action n’a été aussi importante. Nombreux sont ceux, d’ailleurs, qui s’y emploient. L’ONU (Organisation des Nations Unies) s’est par exemple fixée douze objectifs durables, tels que la lutte contre la faim, l’édification de villes sûres et durables, ou encore la lutte contre le changement climatique. Ces objectifs servent de schéma directeur pour un avenir meilleur, plus durable, pour chacun de nous sur la planète.

Nous pouvons également nous appuyer sur ce canevas pour mieux exploiter les technologies. En 2017, grâce à la virtualisation d’infrastructures, VMware a économisé autant d’émissions de CO2 que si l’on avait retiré 18 millions de véhicules de la circulation ! Mais ce n’est là qu’une contribution bien modeste dans la recherche d’une solution à un problème bien plus important. Aucune société, à elle seule, ne peut résoudre la totalité du problème.

La force de la technologie

D’énormes progrès ont été accomplis, ces quatre dernières décennies, dans le développement et l’utilisation des technologies. Elles nous permettent, aujourd’hui, de faire bien davantage, bien plus vite. Mais il est temps, en nous appuyant sur ces acquis, de bâtir un monde plus juste, plus équilibré et plus durable. La technologie est disponible. Il s’agit simplement de veiller à ce que les acteurs technologiques l’exploitent à bon escient.

En effet, la technologie en elle-même n’est pas totalement neutre. Elle n’a pas de bonnes ou de mauvaises intentions. C’est là un rôle que nous assumons, nous, les êtres humains : nous devons pleinement tirer parti de technologies qui ont été jusqu’ici réservées à un petit groupe d’acteurs, afin d’améliorer et d’enrichir la vie de chaque être humain sur la planète.

Depuis les solutions bancaires mobiles qui confèrent davantage de poids économique aux femmes dans les zones rurales jusqu’aux pompes à énergie solaire qui amènent de l’eau potable dans les villages les plus reculés, en passant par la blockchain qui permet d’améliorer l’efficience et l’efficacité des programmes de vaccination dans les régions les plus pauvres du monde : c’est à nous qu’il revient de nous saisir de ces potentiels et de les mettre à disposition là où le besoin est le plus pressant.

Un énorme impact sur l’espérance et la qualité de vie

C’est d’autant plus vrai que le prix des technologies ne cesse de se réduire. D’ici 2020, effectuer le séquençage complet de génome devrait coûter moins cher qu’une tasse de café. D’ici 2030, les investissements consentis dans les systèmes de soins de santé pourraient permettre d’éviter quelque 97 millions de décès prématurés. L’impact sur l’espérance de vie et la qualité de vie est sans précédent.

Voici les quatre technologies qui, à nos yeux, contribueront le plus à un monde meilleur :

  • Mobile – elle ouvre, comme jamais auparavant, les horizons de la technologie
  • – il promet une amplitude d’applications jusqu’ici inimaginable
  • AI (Artificial Intelligence) – elle autorise l’utilisation temps réel de grandes quantités de données, d’en dégager des éléments nouveaux qui peuvent donner lieu à des modèles d’affaires entièrement nouveaux
  • Edge computing/IoT (Internet of Things) – il comble comme jamais auparavant le fossé entre le monde physique et le monde numérique, permettant à la technologie d’être appliquée à n’importe quel domaine.

Chacune de ces technologies, prise individuellement, a déjà une force indéniable. En les exploitant simultanément, chaque domaine de notre société pourra s’en trouver amélioré et la qualité de vie pourra progresser partout dans le monde.

C’est d’ailleurs là un processus qui est d’ores et déjà à l’oeuvre. Grâce aux technologies, nous utilisons déjà des sources d’énergie plus vertes, des découvertes pionnières se produisent dans le domaine des soins de santé, les zones rurales sont mieux connectées, de nouveaux types d’emplois se créent et les océans se dépolluent. Mais ce n’est encore là que le début de ce que les technologies peuvent apporter et doivent concrétiser.

Que pouvons-nous faire en tant que société ?

Nous pouvons réaliser des choses extraordinaires avec la technologie, à condition de bien l’utiliser. Mais cela ne sera possible que si nous nous y attelons tous et toutes, avec nos valeurs et notre implication en faveur de nos familles, de notre environnement et de notre communauté, et si nous croyons fermement que nous pouvons construire un meilleur avenir pour tout le monde.

Tel est le message que nous devons nous envoyer à nous-mêmes demain : «il n’y a rien que nous ne puissions faire». La technologie nous a amenés là où nous sommes actuellement. Faisons désormais tout notre possible pour évoluer vers un monde meilleur grâce à la technologie.

Bart Coole

 

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC