Vendre en ligne rapidement et pas cher

démarrer le e-commerce rapidement

Le coronavirus menace le Mobile World Congress 2020

Fév 10, 2020 | Mobility | 0 commentaires

ZTE, Sony, Amazon, Ericsson… Combien seront de fournisseurs absents du Mobile World Congress 2020, qui doit s’ouvrir le 24 février ? Le coronavirus sème la panique…

Cette édition du Mobile World Congress 2020, qui devait marquer l’avènement de la 5G, sera plombée par le coronavirus. Ericsson, par exemple, a préféré annuler sa participation. «En tant que l’un des plus grands exposants de l’événement, Ericsson accueille sur son stand des milliers de visiteurs chaque jour. Cependant, même si le risque est faible, l’entreprise ne peut garantir la santé et la sécurité de ses employés et de ses visiteurs», précise dans un communiqué l’un des principaux fournisseurs des opérateurs dans le monde.

«Nous étions impatients de présenter nos dernières innovations au MWC à Barcelone. C’est très regrettable, mais nous sommes convaincus que la décision commerciale la plus responsable est d’annuler notre participation à l’événement cette année», renchérit Börje Ekholm, CEO, Ericsson.

Afin de présenter les nouveautés de l’entreprise, le suédois a indiqué qu’il présentera prochainement à ses clients les démonstrations et le contenu créés pour le salon de Barcelone dans le cadre d’événements locaux appelés «Ericsson Unboxed».

Mobile World Congress 2020, Conférence RSA 2020…

La grand-messe du mobile, qui attire plus de 100 000 personnes venant du monde entier, sera-t-elle maintenue ? Jusqu’ici, oui. Les organisateurs de l’évènement ont d’ores et déjà pris certaines mesures. En plus de respecter les recommandations sanitaires de l’OMS ainsi que celles des gouvernements espagnols et chinois, ils vont fournir du personnel médical supplémentaire sur place.

N’empêche. Des Amazon, Sony ou Nvidia ne feront pas le voyage. Pour leur part, Huawei, Xiaomi et ZTE ont opté pour des mesures de mise en quarantaine de leurs équipes sur place, envoyées pour l’occasion avec 15 jours d’avance en Espagne, afin de s’assurer qu’ils n’étaient pas porteurs du virus, d’autres ont pris des décisions radicales…

Même inquiétude à San Francisco. Là, les organisateurs de la Conférence RSA 2020, qui ouvre également ses portes le 24 février, indiquent quant à eux qu’ils «accordent une importance toute particulière aux nouveaux développements» impliquant le virus et respectent les réglementations des autorités sanitaires. A Amsterdam, ISE 2020, le salon de l’intégration de systèmes, qui doit ouvrir ses portes le 11 février, enregistre de nombreux désistements…

La 5G, victime collatérale du coronavirus !

A Barcelone, retrait déjà annoncé du sud-coréen LG et du chinois ZTE. Derrière ces absences, une interrogation plus grave : les acteurs scientifiques seront)-ils en mesure de délivrer les premiers terminaux 5G ? De fait, l’épidémie pourrait avoir un impact, voire ralentir l’approvisionnement des smartphones 5G.

Selon les dernières recherches de Strategy Analytics, bien que les expéditions mondiales de smartphones 5G devraient monter en flèche cette année, les effets du coronavirus en Chine pourraient potentiellement nuire à cette croissance, car la fabrication de téléphones 5G provient de cette région.

Apple aussi s’interroge. L’entreprise chinoise Foxconn, qui fabrique des iPhone pour Apple, a cessé sa production. Mêmes inquiétudes chez Huawei et Samsung. En fait, toute l’industrie, selon Strategy Analytics. Cela pourrait bien entraîner un ralentissement de l’offre ou de la demande de 5G en Asie ou dans le monde au cours du premier semestre de 2020. Les acteurs de l’industrie devraient être prêts pour des ventes cahoteuses de 5G en certains marchés, indique l’institut.

Ces articles parlent de "Mobility"

Telecom, Network, Wireless, Devices, IoT

Follow this topic