Business continuity : privilégiez la VOI !

Mar 17, 2020 | Cyber Security, Latest | 0 commentaires

ROI ou VOI ? Longtemps, on a privilégié le ROI. Mitch Goovaerts propose de s’intéresser davantage à la VOI -Value On Investment. Il y a plus à gagner.

‘Combien cela-va-t-il me coûter et qu’est-ce que cela va me rapporter ?’ Aujourd’hui, encore, il est difficile d’aborder la question de la business continuity au comité de direction sans évoquer le ROI. Mais peut-on parler de retour sur investissement alors que la finalité porte sur la pérennité de l’organisation ? «Au ROI il serait temps d’opposer la VOI -Value On Investment. Et changer pour de bon de paradigme», soutient Mitch Goovaerts, Country Sales Manager, F24 Belgium.

Par VOI, indiquait récemment Gartner, il faut entendre une série d’actifs incorporels pouvant contribuer fortement à la performance d’une organisation comme les connaissances, les processus, la structure organisationnelle, y compris la capacité de collaborer. «La VOI permet de mesurer la valeur totale des avantages immatériels ou intangibles dérivés des initiatives de continuité, et cela en plus des avantages tangibles mesurés par le retour sur investissement, expliquait Mitch Goovaerts lors de la Business Continuity Convention 2020 le 12 mars à Namur. La VOI est, bien sûr, subjective. Elle s’avère donc plus difficile à mesurer avec la même précision que le ROI. Pourtant, une approche VOI est essentielle pour permettre le financement des efforts de planification de la continuité qui fournissent la différenciation concurrentielle nécessaire au succès des efforts.»  

Comment réagir au mieux

Premier facteur de la VOI, la conformité réglementaire ou contractuelle. Celle-ci, même si elle n’est pas nécessairement exigée, sera toujours un plus. «Aujourd’hui plus qu’hier, on le vit actuellement avec le COVID-19, la question n’est plus d’éviter la crise, mais comment réagir au mieux. Et de le faire savoir.» Ce qui amène au deuxième facteur, l’image à travers la protection de la marque et de la réputation. «Songez à protéger votre organisation contre la publicité négative qui pourrait résulter d’une interruption de vos opérations. Aujourd’hui, plus que sur leur fiabilité, les entreprises sont avant tout jugées sur leur résilience

Ensuite, l’avantage compétitif. Majoritairement, les organisations et les entreprises préfèrent faire affaire avec des fournisseurs qui ont une plus grande capacité à fournir des produits et des services à temps. «Elles pardonneront davantage lorsqu’un sinistre se produit…» Qui plus est,

le fait de disposer d’un programme de continuité des activités complet et testé (qui comprend la récupération informatique, la continuité des activités et la planification de la résilience de la chaîne d’approvisionnement) garantit aux clients la capacité à respecter les accords de niveau de service convenus d’un commun accord et leur apporte ainsi une valeur ajoutée.

Une prise de conscience

De même, il est important de veiller à l’amélioration opérationnelle. «Lorsque vous effectuez des évaluations des risques et que vous développez des plans de continuité pour vous remettre de ces risques, vous découvrirez peut-être que la plus grande valeur d’un processus de planification de continuité des opérations complet est la sensibilisation». Pour Mitch Goovaerts, il s’agit d’une prise de conscience qui découle de l’examen des détails de son propre processus d’affaires, et pas seulement de la façon de planifier une interruption. Le processus de planification peut créer une prise de conscience accrue qui se traduit par des opportunités d’apporter des améliorations opérationnelles, souvent dans des domaines qui n’avaient pas été explorés auparavant. Ces améliorations peuvent entraîner une plus grande efficacité et une productivité accrue.

Enfin, cinquième facteur, la capture des connaissances. Une énorme quantité d’informations commerciales essentielles au quotidien peut être dispersée dans des feuilles de calcul, des documents originaux ou dans la tête de quelques experts en la matière. Quid en cas de départ à la retraite d’un de ces experts ? Ou, plus simplement, en période de vacances ? «La planification de la continuité des activités est un moyen idéal pour collecter et organiser ces informations pour une utilisation future -y compris les améliorations de processus- et pour éviter que les informations ne soient perdues à jamais. C’est un excellent moyen de créer un programme de formation ou d’améliorer les compétences d’un personnel plus débutant», conclut Mitch Goovaerts.

Ces articles parlent de "Cybersecurity"

Governance, Resilience, IAM, PAM, DLP, SIEM, SOC

Follow this topic

Summary
Business continuity : privilégiez la VOI !
Article Name
Business continuity : privilégiez la VOI !
Description
ROI ou VOI ? Longtemps, on a privilégié le ROI. Mitch Goovaerts propose de s'intéresser davantage à la VOI -Value On Investment. Il y a plus à gagner.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo