, réseaux sociaux et extrême droite

par | Mar 14, 2019 | Cyber Security, Expérience | 0 commentaires

Grâce aux réseaux sociaux, l’extrême droite mondiale tente d’influencer le débat en faveur du Brexit. L’analyse de , pointe les Etats-Unis.

Si Facebook, et les autres réseaux sociaux jouent un rôle significatif dans le partage de l’information, ils ont aussi ouvert la boîte de Pandore de la désinformation et de la manipulation de l’opinion publique. Après avoir enquêté sur 24 millions de tweets concernant le Brexit, F-Secure a identifié des manœuvres cherchant à faire pencher l’opinion du côté du Brexit. Des campagnes menées sur Twitter par des membres de l’extrême droite d’autres pays.

L’étude de F-Secure a eu lieu entre le 4 décembre 2018 et le 13 février 2019, sur la base de 24 millions de tweets de 1,65 million d’utilisateurs, utilisant le mot «Brexit». L’étude met en évidence des comportements différents dans les camps du «Brexit» et du «remain», qui selon F-Secure jettent la suspicion sur la sincérité des tweets issus du premier.

Ainsi, les deux comptes les plus retweetés du camp pro-Brexit pèsent un poids élevé, «disproportionné» par rapport aux comptes les plus retweetés du camp du «remain». La répartition de ceux-ci est beaucoup plus équilibrée et semble donc beaucoup plus naturelle. Par ailleurs, «un nombre significatif de comptes non-Britanniques étaient impliqués dans les conversations pro-Brexit», estime Andy Patel, Senior Researcher, Artificial Intelligence Center of Excellence, F-Secure.

«Certains comptes pro-Brexit” intervenaient aussi sur des conversations #maga (Make America Great Again, le slogan des partisans de Donald Trump), ou liées aux gilets jaunes en France (#giletsjaunes, #Franceprotests), relève l’étude.

Sans se prononcer directement sur les origines de ce collectif, l’étude dirige les regards vers la mouvance de droite extrême américaine «alt-right». «Parmi les comptes qui retweetaient plus de 95% du temps, nous avons 62 comptes (…) qui étaient clairement des comptes de la droite américaine, utilisant dans leur présentation des mots comme ‘patriote”, ‘chrétien’, ‘NRA’ ou ‘Israel’», poursuit l’éditeur finlandais.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Brexit, réseaux sociaux et extrême droite
Titre
Brexit, réseaux sociaux et extrême droite
Description
Grâce aux réseaux sociaux, l'extrême droite mondiale tente d'influencer le débat en faveur du Brexit. L'analyse de F-Secure, pointe les Etats-Unis.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo