BNIX, 435 Gbit/s. Croissance du trafic : + 30 %

Mai 6, 2020 | Data Center, Latest | 0 commentaires

Avant le confinement, la crête du noeud BNIX était d’environ 330 Gbit/s, le record actuel est de 435 Gbit/s. Le noeud internet belge tient bien la montée en charge.

Sept semaines après le début du confinement, le BNIX (Belgian National Internet eXchange) a bien tenu la montée en charge. Avant, la crête du noeud BNIX était d’environ 330 Gbit/s, le record actuel est de 435 Gbit/s. Le trafic moyen sur le BNIX est toujours supérieur de plus de 30 % à ce qu’il était avant la crise.

«Rien d’étonnant, assure Dirk Haex, Technical Director, Belnet. Tout se passe autant que possible en ligne… Nous voyons clairement le déroulement de la journée de travail dans le trafic. Soit un pic vers 11 heures, avec une baisse vers midi et un autre pic vers 15 heures. Avant la crise sanitaire, ce pic se situait toujours aux alentours de 21 heures.»

Le trafic de Facebook a augmenté de 25 %. Celui de Netflix a en revanche fortement diminué, soit parce que Netflix a réduit son flux vidéo de la HD à la SD à la demande de l’Union européenne afin de ne pas surcharger l’internet, soit parce que Netflix peut avoir choisi de mettre en place un peering privé avec les principaux ISP en Belgique…

Belnet, ça descend

Du côté de Belnet -responsable de BNIX, mais aussi le partenaire IT des hautes écoles, des universités, des centres de recherche, des hôpitaux et des organisations gouvernementales belges- c’est l’inverse. Belnet enregistre un tiers de trafic en moins que la normale. Il y a moins de téléchargement et plus d’upload. «L’explication est sans surprise. Vu que les étudiants suivent l’enseignement de façon numérique, ils utilisent davantage leur connexion Internet à la maison. Il en va de même pour les employés de nos organisations affiliées. Tous, pratiquement, travaillent à domicile», explique Dirk Haex.   

Compte tenu de son importance pour l’Internet belge en général et pour les organisations affiliées en particulier, Belnet s’est préparé à temps pour la crise. Il a également procédé immédiatement à ce que l’on appelle un «change freeze». Concrètement, toutes les modifications prévues pour l’ensemble du réseau Belnet et pour la plate-forme BNIX ont été suspendues afin d’en assurer la stabilité. Seuls les changements indispensables et urgents sont apportés au réseau.

Préparé au pire

Et Dirk Haex de conclure : «Qu’il s’agisse des institutions gouvernementales qui informent la population, des établissements d’enseignement supérieur qui passent à l’enseignement numérique ou des scientifiques qui échangent et analysent des données entre eux dans le monde entier, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider tous nos clients au mieux. Bien avant que le gouvernement ne prenne les mesures strictes que nous connaissons aujourd’hui, Belnet s’est préparé au pire

 

Ces articles parle de "Data Center"

Infrastructure, Servers, Network, Storage

Follow this Topic

Summary
BNIX, 435 Gbit/s. Croissance du trafic : + 30 %
Article Name
BNIX, 435 Gbit/s. Croissance du trafic : + 30 %
Description
Avant le confinement, la crête du noeud BNIX était d'environ 330 Gbit/s, le record actuel est de 435 Gbit/s. Le noeud internet belge tient bien la montée en charge.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo