à : réviser à la hausse la norme d’émissions !

par | Juin 26, 2018 | Business | 0 commentaires

Les entreprises et les institutions publiques inquiètes du déploiement de la 5G à Bruxelles. Et par cause : l’incertitude ouvre la voie à des pertes économiques, à une réduction des investissements et à un désavantage concurrentiel.

Bruxelles ferait-elle exception ? Plus on réduit la diffusion des antennes, plus les usagers sont exposés à un rayonnement élevé de leur équipement mobile, ce qui est exactement le contraire du but poursuivi, résume l’association , l’association des responsables ICT des entreprises et institutions publiques de .

Pour Beltug, le fait que les différentes régions du pays appliquent des normes d’émission différentes est source d’une grande inquiétude. Les performances de la future infrastructure 5G s’en ressentiront.

Déjà, la 4G avait déjà été et demeure une pierre d’achoppement dans la capitale, mais aussi le siège de nombreuses institutions européennes et entreprises internationales. Ce problème est encore accentué avec la 5G. Pis : la norme d’émission très basse pourrait même impliquer que le déploiement d’un réseau 5G à part entière soit impossible à Bruxelles. En effet, la norme d’émission bruxelloise de 6 volts par mètre ne permet pas de supporter un trafic 5G. Cette norme est beaucoup plus sévère que la directive internationale de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui est de 41,2 volts par mètre ou que la norme flamande qui est de 20,6 volts par mètre.

Désavantage concurrentiel

Il est absolument nécessaire que Bruxelles dispose d’un réseau mobile performant, pour des questions d’intérêt économique mais aussi, très certainement, en raison de son statut international. Bruxelles a besoin de la 5G pour son rayonnement international ainsi que pour son propre avenir économique, insiste Beltug.

Pour les entreprises et pour les institutions publiques, il est primordial que des applications professionnelles et des solutions numériques innovantes soient accessibles sans entraves partout en Belgique. Elles ne veulent pas courir le risque que des applications fonctionnent bel et bien en Flandre et en Wallonie, mais pas à Bruxelles. Cela constitue en outre un désavantage concurrentiel pour les sociétés qui sont basées dans la capitale.

Le problème n’est par ailleurs pas circonscrit aux seules entreprises belges. La 5G est en effet une norme mondiale. Les entreprises et organismes internationaux, eux aussi, déploient leurs applications innovantes afin de pouvoir opérer partout dans le monde, en ce compris à Bruxelles.

Réviser à la hausse la norme d’émission

La solution est simple: augmenter la norme d’émission à Bruxelles et l’amener au même niveau que celle en vigueur en Région flamande. Cette norme, elle aussi, reste sévère, bien plus restrictive que les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Mais elle permet par contre de poursuivre les investissements dans des réseaux mobiles et de déployer la 5G, en ce compris à Bruxelles.

Nous comprenons bien entendu parfaitement que les politiciens bruxellois se soucient de la santé publique. Mais une norme d’émission plus basse se traduit par un rayonnement plus fort des dispositifs mobiles.

Ne pas attendre que les élections soient passées

L’incertitude ouvre la voie à des pertes économiques, à une réduction des investissements novateurs et à un désavantage concurrentiel pour les entreprises et les institutions publiques.

Beltug table sur le fait que les politiciens sont parfaitement conscients de cette situation précaire et prendront la bonne décision. L’innovation, une infrastructure et des services numériques bien développés sont trop importants.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
5G à Bruxelles : réviser à la hausse la norme d'émissions !
Titre
5G à Bruxelles : réviser à la hausse la norme d'émissions !
Description
Les entreprises et les institutions publiques inquiètes du déploiement de la 5G à Bruxelles. Et par cause : l’incertitude ouvre la voie à des pertes économiques, à une réduction des investissements et à un désavantage concurrentiel.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo