Lesasing informatique Ecoresponsable

Leasing informatique Ecoresponsable

Mobility

Telecom, Network, Wireless, Devices, IoT

Marathon d’opérations avec HoloLens 2

Fév 10, 2021 | Mobility | 0 commentaires

En 24 heures, Microsoft a organisé 13 opérations chirurgicales avec les casques HoloLens 2. Dont une au CHC de Liège. La réalité augmentée s’impose…

Trois ans après la première intervention chirurgicale holographique, Microsoft et l’hôpital parisien Avicenne AP-HP ont réalisé un ‘marathon’ d’opérations chirurgicales épaulées par des casques HoloLens 2. Quelque 15 chirurgiens dans 13 pays différents -dont le Dr. Jean-Florin Ciornohac, chirurgien orthopédique au sein du CHC de Liège- y ont participé. Objectif : démontrer le potentiel de la réalité augmentée dans ce domaine. Et cela que ce soit pour la formation, la planification d’opérations ou la collaboration à distance.

L’utilisation de casques HoloLens 2 a permis aux chirurgiens de travailler de façon collaborative en partageant ce qu’ils voyaient à leurs collègues. Ils ont pu, aussi, grâce aux caméras intégrées, échanger sur la marche à suivre. Qui plus est, la réalité augmentée permet de visualiser le programme opératoire de façon immersive, avec une représentation en 3D de la zone à opérer.

Une révolution pour la chirurgie

Présentée en 2015, la technologie HoloLens permet de simuler des hologrammes qui s’intègrent dans le champ de vision de l’utilisateur. Casque connecté sur la tête, le chirurgien peut communiquer à distance avec d’autres professionnels. Ce qui s’avère très utile en cas de difficulté. Et obtenir conseils et informations importantes pour s’occuper au mieux de son patient.

«La réalité augmentée va révolutionner la chirurgie ! Elle permet au chirurgien d’accéder en temps réel à toutes les informations dont il peut avoir besoin pour être plus performant», commente Thomas Grégory, chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique à l’hôpital Avicenne, à Bobigny, qui se sert de cette technologie depuis trois ans.

Réalité augmentée, assistant contextuel

L’intérêt de cette technologie dans un premier temps portera principalement sur la formation, notamment pour les pays où l’expertise médicale est moins développée sur certaines opérations. Egalement dans des cas de figure complexes où un chirurgien moins expérimenté pourra faire appel à un grand spécialiste. La technologie évoluera à l’avenir vers la notion d’assistant contextuel. Dans les deux cas, l’objectif est de standardiser et sécuriser les procédures médicales pour éliminer les erreurs.

Diminuer les complications opératoires

La chirurgie est l’une des professions pour laquelle les technologies de réalité virtuelle et augmentée ont le plus de potentiel. Métier demandant une grande dextérité et technicité du geste, il est complexe à enseigner car l’entraînement y est par nature coûteux et difficile.

L’utilisation d’une telle technologie va permettre aux chirurgiens d’optimiser les actes chirurgicaux en pratiquant une chirurgie mini-invasive. Elle va également permettre de diminuer les complications opératoires et, ainsi, de réduire le temps de convalescence du patient.

Il s’agit aussi, d’un outil pédagogique qui va permettre d’enseigner et de sécuriser les actes chirurgicaux, puisque le chirurgien est connecté à ses confrères. On peut ainsi facilement imaginer qu’un chef de service vienne conseiller, former à distance ses assistants, équipés de casques à réalité mixte, au cours de leurs opérations en leur apportant un enrichissement aux pratiques chirurgicales.