Lesasing informatique Ecoresponsable

Leasing informatique Ecoresponsable

Workplace

Teamwork, Collaboration,  Printing

Séminaire, chaleur ajoutée. Chez Chateauform’

Oct 15, 2020 | Lifestyle, Workplace | 0 commentaires

Chateauform’, qui avait déjà réinventé le séminaire, s’adapte à la crise sanitaire. Sans dénaturer l’esprit de ses 70 ‘Maisons’. A découvrir.

«Des salles de séminaire réaménagées avec encore plus d’espace, des formules privatives pour travailler en toute sérénité, du streaming live où vos intervenants prennent la parole et, bien sûr, une table totalement repensée, à la fois inspirée, généreuse et gourmande. A situation particulière, offres inédites ! », résume Thibault de Visscher, Business Development Manager, Chateauform‘ Belgique.

Séminaires, réunions, formations, team building et événements d’entreprise : le secteur est vivement touché. Chateauform’ aussi. Mais le groupe d’origine française, implantée dans six pays en Europe, rebondit. En s’adaptant.

Deux sites exceptionnels en Belgique

En Belgique, ce sont deux sites. A 45 minutes de Bruxelles, la Grande Abbaye de la Ramée, à Jodoigne, site du XIIe siècle abritant un ancien couvent et une ferme pouvant accueillir en grand : 110 chambres, 30 salles de réunions entièrement équipées, toutes à la lumière du jour et une capacité de 4 à 120 participants.

Thibault de Visscher : “Si de grands groupes ont décidé de supprimer toute formes de rencontres, la majorité des entreprises reconnaissent le besoin de redonner une feuille de route à leurs collaborateurs pour préparer le prochain exercice…”

A Spa, c’est le centre CERAN, acteur majeur de la formation linguistique et interculturelle qui a rejoint Châteauform’. Le château CERAN élargit ainsi sa palette d’expériences clients à des formations linguistiques et interculturelles.

Préserver la dynamique des échanges

La crise ? Oui, bien sûr. Mais Châteauform’ repart de plus belle en proposant notamment du phygital, en mettant à disposition des entreprises certaines de ses salles de séminaire pour monter des plateaux sans public. Cela reste très proche d’un enregistrement d’une émission de télé. Les intervenants se retrouvent à débattre sur de larges fauteuils où se succèdent derrière un pupitre; connecté, le public peut interagir par écrans interposés.

«Les nouvelles technologies sont le moteur du changement, estime Thibault de Visscher. Le travail est devenu plus flexible que jamais : lieux, horaires et équipes sont plus souples qu’ils ne l’ont jamais été. L’important, c’est la dynamique des échanges, laquelle génère la créativité.»

Si de grands groupes ont décidé de supprimer toute formes de rencontres, la majorité des entreprises reconnaissent le besoin de redonner une feuille de route à leurs collaborateurs pour préparer le prochain exercice. La vie continue. Encore faut-il s’adapter.

L’humain ressortira plus fort de cette crise

«La force de nos lieux, c’est leur polyvalence, assure Thibault de Visscher. Avec toutes les contraintes actuelles, l’agilité prime. A une petite équipe, nous pouvons lui donner une salle de taille moyenne pour respecter les règles de distanciation. De la même manière, au séminaire de taille moyenne, nous lui donnons une plus grande salle. A La Ramée, par exemple, nos salles peuvent accueillir de 2 à 600 personnes en théâtre dans la Grande Grange Dîmière en event hors séminaire et, bien évidemment, hors pandémie !»

Chateauform’ s’est littéralement réinventé. Avec l’essor du «distanciel», la demande des entreprises évolue. Oui au séminaire, mais autrement !

Côté organisationnel, Chateauform’ s’est littéralement réinventé. Avec l’essor du «distanciel», la demande des entreprises évolue. Les curseurs vont certainement bouger. «Mais une de nos convictions, c’est que l’humain ressortira plus fort de cette crise, professe Thibault de Visscher. On ne crée pas une culture d’entreprise en télétravail ! Voilà pourquoi nous sommes optimistes à moyen terme. Nos lieux, nos maisons, notre concept seront encore plus utiles aux entreprises demain qu’hier. Peut-être sous des formes différentes, certaines choses pouvant évoluer.»

Plus loin, avec une offre de streaming

Le recours à la technologie est précieux. Cette crise a notamment démocratisé la visioconférence, qui sera beaucoup plus utilisée à l’avenir. Cependant, tout le monde y a un peu trop goûté ces derniers mois sans que ce soit toujours facile à vivre, que ce soit avec les enfants à la maison, avec la connexion ou le son qui ne marche pas, le participant qui ne s’est pas connecté sur la bonne interface. Cette solution restera une alternative.

«Cependant, on s’y prépare, note encore Thibault de Visscher. Toutes nos maisons sont équipées de la fibre, ce qui est déjà un préalable, mais nous sommes allés plus loin en s’alliant avec un certain nombre de partenaires pour développer une offre de streaming. Ceci, afin de pouvoir faire des duplex avec des interlocuteurs éloignés et les retransmettre dans nos salles. Nous pouvions déjà le faire sur demande, mais maintenant, nous avons une vraie offre packagée.»

Demain, le triangle Lille – Anvers – Leuven

Les ambitions de développement de Chateauform’ n’ont pas changé. En 2021, une première maison ouvrira aux Pays-Bas, près d’Amsterdam. «De même, nous cherchons à nous projeter dans le triangle Lille – Anvers – Leuven, indique Thibault de Visscher. Nous ne sommes encore nulle part dans le nord du pays…»

Présent dans six pays d’Europe à travers 70 sites, Chateauform’ reste fidèle à ses valeurs : l’accueil, la chaleur humaine et la magie des lieux. C’est le concept du «comme à la maison» qui illustre le savoir-faire de Chateauform’ depuis 1996. L’entreprise est née de cette belle idée : orienter l’attention vers l’autre et placer le sens du service au cœur de son activité.

Parenthèses de quiétude, le séminaire a changé

Partout, l’humain est au centre de nos propositions. «Nous déclinons notre palette selon des besoins de nos clients -au vert, en ville ou événementiel, pour les grandes et petites équipes, que ce soit pour une journée d’étude ou pour plusieurs jours en résidentiel pour un séminaire. Et cela tout en offrant des parenthèses de quiétude où travail et détente se marient. Pour nous, en effet, la culture d’entreprise se renforce aussi autour d’un apéritif, près de la piscine, dans un verger ou une salle interactive !»

Autre particularité : les Maisons Chateauform’ sont dirigées par un couple vivant sur place qui reçoit la clientèle à la manière des maisons d’hôtes. A demeure aussi, dans chacune d’entre elles, un chef cuisinier prépare les repas et tous les à-côtés : pauses matinales, goûters… Comme à la maison !

 

 

Mesures sanitaires, labellisation… et plus

Chateauform’ a revu le volet sanitaire de son offre. «La sécurité et l’hygiène font partie intégrante de nos obligations; le COVID-19 nous amène à adapter et renforcer nos protocoles pour offrir toujours plus de plaisir et de sécurité à nos clients», a déclaré Gérald Coutaudier, directeur général de Chateauform’.

Pour mettre en place les mesures adéquates, le leader européen des événements d’entreprises s’est tourné -comme d’autres acteurs du secteur- vers Socotec, un des principaux acteurs du testing, de l’inspection et de la certification.

Au-delà de la labellisation des lieux de réunions, Socotec effectue une revue complète des protocoles établis par Chateauform’ pour ses différents sites en France et l’assiste dans l’adaptation aux contraintes spécifiques en Allemagne, Belgique, Espagne, Italie et Suisse. Chacune des Maisons a désormais un référent COVID. Qui plus est, le personnel a été sensibilisé aux nouvelles normes mises ne place.

Les protocoles intègrent la réalité de circulation des personnes dans ces sites hébergés dans des bâtiments atypiques et souvent historiques. 

 

Summary
Séminaire, chaleur ajoutée. Chez Chateauform'
Article Name
Séminaire, chaleur ajoutée. Chez Chateauform'
Description
Chateauform', qui avait déjà réinventé le séminaire, s'adapte à la crise sanitaire. Sans dénaturer l'esprit de ses 70 'Maisons'. A découvrir.
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo