Vous parlez … Pensez d’abord à la mission de l’entreprise !

par | Oct 7, 2016 | Business | 0 commentaires

Peut-on encore parler d’ERP ? , Managing Director, Sage Belgium, ne le pense pas. Qui dit ERP dit fonctionnalités. Et ce n’est plus cela le plus important…

° L’heure de l’éditeur tout-puissant a sonné. L’ERP semble avoir perdu de son aura. Pourquoi selon vous ?

Alex Dossche : «Cette aura était fictive… C’est la fin du push, place au pull. Plus question d’imposer des fonctionnalités. Aujourd’hui, ce sont les utilisateurs qui les proposent. Ou, plus précisément, qui nous suggèrent de suivre telle ou telle piste. Ce qui, pour nous, exige une plus grande réactivité. Concrètement, nous multiplions les moyens pour échanger toujours plus avec le marché, le dialogue est devenu permanent.»

° Hier, la définition de l’ERP était claire, son rôle fonctionnel clairement défini. Plus aujourd’hui. Pourquoi ?

«La notion d’ERP s’étend. De l’outil comptable des débuts, voici trente ans, nous voici à une solution de gestion globale. C’est pourquoi, chez , nous préférons parler de BMS (Business Management System), une appellation plus large, plus ouverte. En somme, des produits plus faciles d’accès, mais néanmoins riches, très riches. De même, la notion de produit disparait. L’ERP devient un service, parmi d’autres services. Et, aujourd’hui, c’est clairement la facilité d’usage qui fait la différence. Hier, il fallait se conformer au produit, à sa logique de fonctionnement. Depuis, le consommateur a repris le contrôle.»

° Peut-on voir là l’impact du ?

«De fait, l’évolution que nous observons s’inscrit dans la logique du cloud, la logique du ‘as-a-service’. En soi, l’ERP n’est pas une exception. Mais n’en faisons pas un point de rupture pour autant : le cloud inspire, c’est évident. J’ajouterais : sans plus. D’ailleurs, nous le voyons sur le marché, le cloud s’achète, mais ne se vend pas ! Nous rencontrons des entreprises qui, pour de bonnes raisons, ne veulent pas en entendre parler. Chez Sage, il n’est pas question d’imposer nos solutions dans le cloud, nous laissons le choix à nos clients. Nous préférons les conseiller, les orienter. Nous évaluons avec eux tant les avantages que les désavantages du cloud.»

° Sur quels critères, justement, conseiller et orienter l’entreprise ?

«J’estime le discours actuel trop restrictif : service contre produit, OPEX contre CAPEX… C’est entendu. Mais il faut aller plus loin. Chez Sage, nous cherchons à mieux cerner la mission de nos clients ou prospects. A savoir comment veulent-ils être reconnus sur le marché. Par la qualité de leurs produits, par le service offert autour ? Déjà, à ce niveau, les priorités ne sont pas les mêmes -sourcing ou logistique ? Ce qui se traduira dans la mise en place des bons processus. Ce qui veut dire, enfin, qu’il faut voir plus loin que stocks et factures…»

° Pour certaines entreprises, ce peut être une remise en question…

«Pour certaines entreprises, oui. Mieux cerner la mission permet aussi d’éviter les erreurs de positionnement, les erreurs stratégiques. Quand on parle d’échecs en matière de projets ERP, ce n’est pas au niveau fonctionnel, parce que tout existe. Non, c’est davantage au niveau organisationnel : que fait-on de l’outil ? A-t-on compris la finalité de son usage, exploite-t-on tout son potentiel ? Et, d’abord, les utilisateurs sont-ils tous conscients de la mission de l’entreprise ? Il faut vraiment réfléchir à cette mission, et donc inclure la transformation digitale dans cette perspective…»

 

 

 

 

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Vous parlez ERP... Pensez d'abord à la mission de l'entreprise !
Titre
Vous parlez ERP... Pensez d'abord à la mission de l'entreprise !
Description
Peut-on encore parler d'ERP ? Alex Dossche, Managing Director, Sage Belgium, ne le pense pas. Qui dit ERP dit fonctionnalités. Et ce n'est plus cela le plus important...
Auteur