Le média qui explore la transformation digitale

Vers un coworking de plus en plus local

Déc 2, 2019 | Lastet news, Workplace | 0 commentaires

Les bureaux flexibles et espaces de coworking pourraient contribuer à l’économie locale à hauteur de 1,157 milliard EUR. Aux avant-postes en Begique, Regus.

Arrivée des bureaux flexibles et des espaces de coworking dans les petites villes ou aux points névralgiques. Regus a ainsi ouvert des bureaux flexibles à Waterloo, Louvain-La-Neuve, Braine-l’Alleud, Courtrai, Roulers, Alost et Grand-Bigard. D’autres centres verront bientôt le jour à Temse et Brecht -entre autres. Dans un avenir proche, le leader du secteur vise des lieux tels que Mons et Charleroi.

«Regus compte désormais 35 sites en Belgique. Nous en prévoyons 130 d’ici à 2029, estime William Willems, General Manager, Regus Belgium – Luxembourg. Nous voulons être partout où les gens veulent travailler : dans les grandes villes, aux points névralgiques de la circulation ou des transports en commun, mais surtout, à proximité du domicile de notre public. Nos bureaux flexibles offrent donc une alternative agréable, sociale et professionnelle au télétravail.» 

Travailler plus près de chez soi

Depuis quelques années, les espaces de coworking et de travail flexibles semblent pousser comme des champignons. Pas seulement dans les grandes villes belges, mais aussi aux points névralgiques, dans les villes et communes de petite taille ou en périphérie.

«La tendance visant à travailler plus près de chez soit semble s’accentuer, observe William Willems. La nouvelle génération de travailleurs refuse de perdre du temps dans les embouteillages. Les grandes entreprises leur proposent de plus en plus souvent des lieux de travail flexibles à proximité de leur domicile. Cette approche présente aussi un avantage financier pour l’employeur. Mieux : elle est bénéfique pour la productivité et l’équilibre vie privée/vie professionnelle des collaborateurs.» 

Stimuler l’emploi local 

A l’issue d’une étude menée dans 19 pays par Development Economics, un bureau de recherche et d’analyse de marché, Regus estime que chaque nouvel espace de travail flexible qui ouvre en Belgique pourrait impliquer en moyenne 218 nouveaux postes. On s’attend à ce que 121 d’entre eux soient occupés par des résidents. Selon les prévisions, d’ici 2029, pas moins de 24.300 personnes au total travailleront à partir d’un bureau flexible ou d’un espace de coworking en dehors de Bruxelles et d’Anvers. Quelque 14.300 de ces postes seront occupés par des résidents.

Outre les postes, ces bureaux flexibles et espaces de coworking peuvent également stimuler l’économie des villes et des communes où ils sont situés. D’après l’étude, chaque site Regus ayant un taux d’occupation de 80 % génèrerait chaque année jusqu’à 17,52 millions EUR en valeur. De cette somme, 10,21 millions seraient réinjectés dans l’économie locale -ce que les collaboratrices et collaborateurs dépensent localement…

Au total, cette évolution créera une économie flexible, qui pourra contribuer à l’économie de ces petites villes à hauteur de 1,157 milliard EUR dans 10 ans, conclut Regus.

 

 

Ces articles parlent de "Workplace"

Teamwork, Collaboration,
Printing

Follow this topic